Extension Factory Builder
25/02/2012 à 16:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le 24 février 2012 au Parlement Zambien à Lusaka. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le 24 février 2012 au Parlement Zambien à Lusaka. © AFP

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a de nouveau exhorté samedi les pays africains à respecter les droits des homosexuels, une question qui reste controversée dans une grande partie du continent.

"Les êtres humains sont nés avec des droits égaux, quels que soient leur âge, leur couleur ou leur statut. Une orientation sexuelle différente ne devrait pas donner raison à qui que ce soit pour discriminer les gens. (Les homosexuels) ont droit aux droits de l'Homme", a déclaré M. Ban lors d'une visite en Zambie.

"Une question de gènes"

"Je sais qu'il y a beaucoup de gens et de pays qui sont contre ces gens, mais il s'agit de leurs droits fondamentaux et de leur dignité", a-t-il déclaré à des journalistes après un déjeuner avec le président zambien Michael Sata.

"Les gens doivent comprendre qu'il ne s'agit pas d'habitude ou d'attitude, mais c'est une question de gènes," a-t-il dit.

Ban Ki-moon a été un ardent défenseur des droits des homosexuels sur le continent, évoquant la question lors du dernier sommet de l'Union africaine en janvier.

En 2010, sa visite au Malawi a permis d'obtenir la libération d'un couple d'homosexuels emprisonnés après avoir célébrés leurs fiançailles.

L'homosexualité est illégale dans la plupart des pays africains, dont la Zambie, et la discrimination contre les gays et les lesbiennes est monnaie courante sur le continent. L'Afrique du Sud est le seul pays qui reconnaît les droits des homosexuels et le mariage de personnes de même sexe, au moins sur le papier.

De nombreux dirigeants africains rejettent les critiques, affirmant l'homosexualité est étrangère à leur culture.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Jacques Sayagh, culturiste des pavés

Jacques Sayagh, culturiste des pavés

Ce quinquagénaire parisien né à Alger a choisi de vivre dans la rue, mais n'a pas renoncé au sport. Une vidéo montrant ses performances a enflammé le web.[...]

Soupçons de financement libyen de Sarkozy : le fils de Claude Guéant en garde à vue

Le fils de Claude Guéant, ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, est placé en garde à vue depuis lundi. François Guéant est interrogé dans le cadre de l'enquête sur le financement[...]

Espagne : Podemos, Ciudadanos... les empêcheurs de voter en rond

Podemos à l'extrême gauche, Ciudadanos au centre droit... Ces deux partis n'existaient pas il y a un peu plus d'un an. Portés par une crise économique d'une exceptionnelle gravité, ils[...]

Grèce - Allemagne : dette contre dette

Alexis Tsipras accepte de régler ce qu'il doit. À condition que des réparations lui soient versées pour les exactions nazies. Angela Merkel s'y refuse par crainte d'ouvrir une boîte de[...]

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

À l'affiche de plusieurs films, la Malienne Fatoumata Diawara est aussi une chanteuse reconnue. Rencontre à Ouagadougou.[...]

Féminisme : Chimamanda Ngozi Achidie, cinquante nuances de Black

Auteure d'"Americanah", la Nigériane Chimamanda Ngozi Adichie déconstruit avec méthode les préjugés racistes et sexistes. Son discours sur le féminisme vient d'être[...]

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de[...]

Littérature : "Un racisme en Noir(e) et Blanc(he)"

Beaucoup d'ouvrages évoquant la question du racisme entre le Noir et le Blanc butent souvent sur le principal écueil lié à cette question : une perception manichéenne qui[...]

Le Brésil, une démocratie malade

Ce sont les évêques brésiliens qui ont le mieux pris la mesure du péril qui menace leur pays. Dans un communiqué du 10 mars, cinq jours avant les manifestations géantes contre[...]

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120225165422 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120225165422 from 172.16.0.100