Extension Factory Builder
25/02/2012 à 16:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le 24 février 2012 au Parlement Zambien à Lusaka. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le 24 février 2012 au Parlement Zambien à Lusaka. © AFP

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a de nouveau exhorté samedi les pays africains à respecter les droits des homosexuels, une question qui reste controversée dans une grande partie du continent.

"Les êtres humains sont nés avec des droits égaux, quels que soient leur âge, leur couleur ou leur statut. Une orientation sexuelle différente ne devrait pas donner raison à qui que ce soit pour discriminer les gens. (Les homosexuels) ont droit aux droits de l'Homme", a déclaré M. Ban lors d'une visite en Zambie.

"Une question de gènes"

"Je sais qu'il y a beaucoup de gens et de pays qui sont contre ces gens, mais il s'agit de leurs droits fondamentaux et de leur dignité", a-t-il déclaré à des journalistes après un déjeuner avec le président zambien Michael Sata.

"Les gens doivent comprendre qu'il ne s'agit pas d'habitude ou d'attitude, mais c'est une question de gènes," a-t-il dit.

Ban Ki-moon a été un ardent défenseur des droits des homosexuels sur le continent, évoquant la question lors du dernier sommet de l'Union africaine en janvier.

En 2010, sa visite au Malawi a permis d'obtenir la libération d'un couple d'homosexuels emprisonnés après avoir célébrés leurs fiançailles.

L'homosexualité est illégale dans la plupart des pays africains, dont la Zambie, et la discrimination contre les gays et les lesbiennes est monnaie courante sur le continent. L'Afrique du Sud est le seul pays qui reconnaît les droits des homosexuels et le mariage de personnes de même sexe, au moins sur le papier.

De nombreux dirigeants africains rejettent les critiques, affirmant l'homosexualité est étrangère à leur culture.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Barack Obama a annoncé mardi soir le déploiement de 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour lutter contre la propagation d'Ebola. Point par point, voici ce que prévoit Washington pour s[...]

#BurnISISFlagChallenge : pourquoi la flamme s'est éteinte

Largement relayé dans les médias, le #BurnISISFlagChallenge - qui consiste, sur le principe du #IceBucketChallenge, à brûler un drapeau de l’État islamique (ISIS en anglais) en[...]

Sanctions de l'UE contre la Russie : Mugabe soutient Moscou

À l'issue d'un entretien accordé mardi à Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a apporté son soutien[...]

Ebola : Washington va déployer 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest

Le président américain, Barack Obama, va annoncer, mardi, le déploiement de quelque 3 000 militaires en Afrique de l'Ouest pour "faire reculer" l'épidémie d'Ebola.[...]

Najat Vallaud-Belkacem : bulldozer de charme

Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, cette icône de la gauche d'origine marocaine suscite la haine de l'extrême droite. Mais Najat Vallaud-Belkacem n'en a cure : elle[...]

Francophonie - Philippe Suinen : "Voir émerger de nouvelles idées grâce au français"

Philippe Suinen, l'actuel Commissaire général du Forum mondial de la langue française, organisé par l'Organisation internationale de la francophonie, a répondu aux questions de "Jeune[...]

Racisme : un homme politique mexicain compare Ronaldinho à un singe

À peine arrivé au Querétaro FC, un club mexicain, l'emblématique joueur brésilien Ronaldinho a reçu un accueil bien singulier de la part d'un membre du "Partido Acción[...]

Cinéma : my name is Bond, Denzel Bond

Un James Bond noir ? Pourquoi pas ? D'ailleurs, l'acteur américain Denzel Washington se verrait bien dans le rôle.[...]

Ebola : Barack Obama souhaite lancer un plan d'action estimé à 88 millions de dollars

Le président Barack Obama va demander au Congrès américain une enveloppe de 88 millions de dollars pour lutter contre le virus Ebola en Afrique de l'ouest, a rapporté lundi le Wall Street Journal.[...]

France : le militant radical Kemi Seba incarcéré à Paris

Kémi Séba, militant controversé de la cause noire et proche du polémiste Dieudonné, a été incarcéré dimanche à Paris pour exécuter une vieille[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex