Extension Factory Builder
01/01/2012 à 10:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la RDC, Joseph Kabila, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. Le président de la RDC, Joseph Kabila, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. © AFP

Le chef de l'Etat réélu Joseph Kabila a appelé samedi à la "cohésion nationale" pour faire de la République démocratique du Congo un pays émergent, alors que son principal rival Etienne Tshisekedi se considère toujours "président élu".

"Ce pari (de construire un pays émergent) nous ne pourrions le réussir sans conjuguer nos énergies, nos intelligences et nos efforts", a déclaré Joseph Kabila pendant ses voeux à la nation, diffusés sur la Radio télévision nationale congolaise (RTNC).

"Prenons alors tous l'engagement de faire de l'année 2012 une année de paix, de stabilité à tous égards, de la concorde et de la cohésion nationale", a-t-il ajouté.

Joseph Kabila a été proclamé vainqueur de la présidentielle du 28 novembre, couplée aux législatives, avec 48,95% des voix, devant son principal rival Etienne Tshisekedi (32,33%), qui a rejeté les résultats.

L'opposant de 79 ans a dénoncé des irrégularités, comme plusieurs pays et observateurs nationaux et étrangers, et s'est proclamé "président élu", avant de prêter "serment" depuis sa résidence à Kinshasa.

"Destin commun"

"Ne perdons jamais de vue qu'en démocratie les échéances électorales (...) sont pour la nation l'occasion de se rassembler davantage, et non celle de se diviser en factions hostiles. Car ce qui, au-delà de nos divergences, nous lie, c'est notre destin commun", a indiqué Joseph Kabila.

Il a souligné que "2012 devra s'inscrire dans la consolidation et la continuité de tout ce que nous avons entrepris ensemble" et a demandé au peuple de "redoubler d'efforts et de vigilance pour mener à bon port les étapes qui restent à accomplir".

"Il va sans dire que nos efforts seront particulièrement focalisés sur les actions qui contribueront à l'amélioration des conditions de vie de nos populations", a-t-il ajouté. Deux tiers des 68 millions de Congolais vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec 1,25 dollar par jour.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant pro-démocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120101104314 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120101104314 from 172.16.0.100