Extension Factory Builder
10/12/2011 à 10:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un forage de l'entreprise française Areva au Gabon à Mounana, le 10 février 2010. Un forage de l'entreprise française Areva au Gabon à Mounana, le 10 février 2010. © Coumba Sylla/AFP

Le géant nucléaire Areva va indemniser les ayants-droit de deux de ses anciens salariés, morts d'un cancer du poumon après avoir travaillé pendant des années dans une mine d'uranium au Gabon, a-t-on appris vendredi auprès d'une des familles et du groupe français.

Le groupe nucléaire Areva va indemniser les ayants-droit de deux de ses anciens salariés, morts d'un cancer du poumon après avoir travaillé pendant des années dans une mine d'uranium au Gabon, a-t-on appris vendredi auprès d'une des familles et du groupe français.

C'est la première fois que le groupe minier va engager un tel processus, conformément à un accord qu'il avait conclu en 2009 avec l'association Sherpa, qui défend les intérêts des salariés d'Areva exposés à des rayonnements ionisants, a précisé à l'AFP un responsable de l'ONG, l'avocat Joseph Breham. Contactée par l'AFP, Areva a souligné que par cette décision elle ne faisait que "tenir à la lettre" ses engagements "pris en 2009 dans le cadre l'accord signé avec Sherpa".

La décision a été communiquée vendredi à Jacqueline Gaudet, la fille de l'un des deux ex-salariés concernés. Dans son courrier, dont l'AFP a eu copie, Areva indique vouloir "proposer une compensation" pour ces deux dossiers. L'association "Mounana", que préside Mme Gaudet et qui regroupe des proches d'anciens salariés français affectés sur l'ancienne mine d'uranium de Mounana au Gabon, avait soumis à Areva une liste d'une vingtaine de cas pour lesquels elle sollicitait une indemnisation.

Une première

Pour deux de ces cas, les deux médecins ayant examiné les dossiers "tendent à s'accorder sur le lien de causalité entre la pathologie et l'exposition aux rayonnements ionisants, même si cette dernière n'est pas mesurée et resterait vraisemblablement modeste", indique Areva. "En effet les pathologies entrent bien dans le cadre de ce qui est connu comme effet à long terme des rayonnements ionisants", ajoute le courrier. Pour Me Breham, "c'est la première fois qu'Areva reconnaît qu'il existe entre une maladie et des rayonnements un lien suffisamment fort pour indemniser la famille".

Areva avait été mis en cause à partir de 2003 par des associations qui menaçaient de porter plainte contre lui, et dénonçaient le taux élevé de cancers parmi les salariés ou ex-salariés de ses mines d'uranium au Gabon et au Niger. Le groupe français avait accepté en 2007 de mettre en place des "observatoires de la santé" dans les régions concernées, ouvrant la voie à d'éventuelles indemnisations. Un tel observatoire vient ainsi d'être mis en place cette semaine dans la région d'Agadez, au Niger.

Dans un documentaire sur ce sujet diffusé en France fin 2009, un ingénieur en physique nucléaire, Bruno Chareyron, avait dénoncé une "contamination tout à fait inacceptable" du sol dans la forêt près de la mine de Mounana, en particulier en radium, torium 230 et plomb 210.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

La première vraie polémique de la CAN 2015

La première vraie polémique de la CAN 2015

Pour le sélectionneur du Gabon, Jorge Costa, le penalty accordée à la Guinée équatoriale était "imaginaire". "C'est une erreur arbitrale qui nous a coûté le mat[...]

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

CAN 2015 : Le Congo, quel exploit !

Le Congo, vainqueur du Gabon (1-0) dans le groupe A, s'est offert son premier succès en phase finale de la CAN depuis 1974 ! Pour en arriver là, les hommes de Claude Leroy, qui s'impose de plus en plus comme un[...]

Gabon : André Mba Obame ne répond plus

Exilé à Niamey, physiquement diminué, le "frère ennemi" d'Ali Bongo Ondimba se mure dans le silence, laissant l'opposition orpheline ou presque. À moins de deux ans de[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Cinq pays africains diffuseront le "numéro des survivants" de Charlie Hebdo

Le Gabon, la RD Congo et la Côte d'Ivoire, mais aussi le Bénin et le Burkina diffuseront des exemplaires du nouveau numéro de "Charlie Hebdo", dont la une représentant une caricature du[...]

Gabon : le domicile de l'opposant Jean Ping attaqué par 200 jeunes

Le domicile à Libreville de Jean Ping, l'un des principaux opposants gabonais, a été attaqué lundi par une bande de plus de 200 jeunes.[...]

Football : tous les records de l'histoire de la CAN en un coup d'oeil

À l'occasion de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2015), qui se déroule du 17 janvier au 8 février en Guinée équatoriale, "Jeune Afrique" vous propose de[...]

Gabon Télécom va absorber Moov

 Libreville a donné son accord à la fusion des filiales gabonaises de Maroc Télécom et Etisalat, a appris "Jeune Afrique". Le pays cherche également à mettre en vente une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20111210105705 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20111210105705 from 172.16.0.100