Extension Factory Builder
24/09/2011 à 17:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des familles originaires du sud de la Somalie attendent de la nourriture dans un camp de réfugiés Des familles originaires du sud de la Somalie attendent de la nourriture dans un camp de réfugiés © AFP

La Banque mondiale va fortement augmenter son aide à la Corne de l'Afrique frappée par la sécheresse et la famine, en la portant à près de 1,9 milliard de dollars, a annoncé samedi à Washington le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner.

En juillet, l'institution financière internationale avait décidé d'octroyer à cette région de l'est de l'Afrique quelque 500 millions de dollars pour faire face à l'urgence alimentaire.

"Pour aider à éviter que ce genre de catastrophes continuent de frapper la région, nous soutenons la décision des membres de l'Association internationale de développement (IDA) de mobiliser près de 1,9 milliard de dollars de ressources", a déclaré Timothy Geithner dans un discours dont le texte a été transmis à la presse.

L'IDA est la filiale de la Banque mondiale pour les Etats membres les plus pauvres.

Mesures préventives

Selon le secrétaire au Trésor, la nouvelle aide comprend un volet pour renforcer les mesures préventives, soutenir les cultures céréalières et l'élevage et améliorer la résilience de la région via des investissements dans une agriculture capable de résister aux sécheresses.

"Cette crise, qui vient s'ajouter à deux flambées des prix alimentaires au cours des trois dernières années, incite à une action mondiale concertée pour renforcer la sécurité alimentaire et l'agriculture", a estimé Timothy Geithner devant le Comité du développement, l'instance qui définit les orientations en la matière de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

Dans une lettre commune publiée mardi, l'UDPS d'Étienne Tshisekedi, l'UNC de Vital Kamerhe et Ecide de Martin Fayulu appellent les Congolais à se réunir le 4 août sur une grande place de Kinshasa [...]

Togo : 2030 à l'horizon

Kako NUBUKPO est ministre togolais de la Prospective et de l'Évaluation des politiques publiques.[...]

Gabon : les caisses de l'État sous surveillance rapprochée

Un audit a révèlé l'ampleur de la disparition des fonds publics au Gabon au cours des dix dernières années. Pour reprendre la main, le gouvernement doit agir vite.[...]

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

La détérioration de l'état de santé de l'homme d'affaires, soupçonné de complicité dans l'affaire Karim Wade, hypothèque la tenue du procès, le[...]

Gambie : Yahya Jammeh, vingt ans d'impunité

Arrivé au pouvoir par un putsch en 1994, le jeune lieutenant avait suscité bien des espoirs. Mais il a vite imposé sa loi par la violence et la terreur.[...]

Centrafrique : la suite de l'accord de Brazzaville

Après le cessez-le-feu entre groupes armés centrafricains conclu à Brazzaville le 23 juillet, reste à mettre en musique cet accord pour éviter qu'il ne reste lettre morte.[...]

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Côte d'Ivoire : le duo Renard-Beaumelle à la tête des Éléphants ?

De cinq noms, la short-list de la fédération ivoirienne est passée à trois, après que les Français Francis Gillot et Luiz Fernandez ont été écartés. Et selon[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers