Extension Factory Builder
07/08/2011 à 09:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L’opposant en République démocratique du Congo (RDC), Etienne Tshisekedi, le 21 juin 2010. L’opposant en République démocratique du Congo (RDC), Etienne Tshisekedi, le 21 juin 2010. © AFP

L'opposant historique en République démocratique du Congo (RDC), Etienne Tshisekedi a déclaré samedi que son parti "ne peut pas" signer le code de bonne conduite de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), notamment parce que certains de ses militants sont "encore en prison".

"On ne peut pas signer de papier pareil quand tout le monde sait que les combattants de l'UDPS, il y en a encore prison", a dit à la presse le leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), en tournée à Kolwezi, dans la province du Katanga (sud).

"Il y en a qui ont été battus, il y en a qui sont encore à l'hôpital pour des blessures causées par la police. Tant que ces bêtises existent du côté du pouvoir, l'UDPS ne signera pas", a ajouté M. Tshisekedi, candidat déclaré à la présidentielle.

Appel au respect du jeu démocratique

Le code de bonne conduite appelle les candidats aux élections présidentielle et législative du 28 novembre - les deux à un seul tour - à respecter les règles du jeu démocratique durant tout le processus électoral. Le texte devait être signé au plus tard le 6 août, mais la Ceni a reporté la date limite au 10 août.

Le 10 août est par ailleurs la date butoir que la Ceni a imposée aux députés et sénateurs pour voter l'annexe de la loi électorale portant sur la répartition des sièges pour les législatives.

Si le texte n'était pas voté dans les temps, le président de la Ceni, Daniel Ngoy Mulunda s'est dit "déterminé" à découpler les élections présidentielle et législatives.

Pas de boycott pour l'UPDS

Après avoir boycotté les précédentes élections de 2006, l'UDPS, fondé en 1982, prendra part au cycle électoral qui doit débuter le 28 novembre avec la présidentielle et les législatives et se prolonger jusqu'à l'été 2013.Kolwezi - à 340km de Lubumbashi, la capitale du Katanga - est la dernière étape de la tournée provinciale de M. Tshisekedi, 79 ans, opposant historique au Maréchal Mobutu.

Il est l'un des trois candidats de l'opposition à la magistrature suprême, avec Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de libération du Congo (MLC), détenu et en cours de jugement devant la Cour pénale internationale (CPI) à la Haye, et Vital Kamerhe, ex-président de l'Assemblée nationale entré dans l'opposition mi-2010 en créant l'Union pour la nation congolaise (UNC).

L'opposition n'a jusque-là pas réussi à s'entendre sur une candidature commune pour la présidentielle, à laquelle Joseph Kabila, élu en 2006, devrait se représenter.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Kinshasa amnistie plus de 350 ex-combattants du M23

RDC : Kinshasa amnistie plus de 350 ex-combattants du M23

Le ministre congolais de la Justice a annoncé jeudi une nouvelle vague d'amnistie en RDC. Parmi les bénéficiaires : plus de 350 ex-rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23), réfugiés en Ouganda et a[...]

Eve Bazaiba (MLC) : "S'il s'aime, Kabila sait que c'est son deuxième et dernier mandat" en RDC

De passage à Paris le 24 avril, après son séjour aux États-Unis, Eve Bazaiba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC, parti de Jean-Pierre Bemba), a[...]

Jean-Pierre Bat : "Houphouët-Boigny était la tête de pont du système" de la Françafrique

Les archives de Jacques Foccart, le premier "Monsieur Afrique" de la Ve République livrent leurs secrets. Entretien avec le chercheur qui a la charge de ce fonds d'une richesse exceptionnelle.[...]

RDC : liberté provisoire pour quatre militants citoyens arrêtés à Goma en mars

Arrêtés début avril, quatre membres d'un mouvement citoyen congolais arrêtés début avril à Goma, dans l'est de la RDC, ont bénéficié d'une libération [...]

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

Le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a été une nouvelle fois le théâtre de tueries à l'arme blanche, dans la nuit de jeudi[...]

RDC : enlèvement de trois membres de la Monusco dans le Nord-Kivu

Deux Congolais et un Zimbabwéen, membres de l'unité de la Monusco chargée du déminage et de la neutralisation des munitions non explosées, ont été enlevés jeudi au[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC - Angola : ça plane pour Kabila et Dos Santos

Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays.[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20110807095954 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20110807095954 from 172.16.0.100