Extension Factory Builder
06/08/2011 à 17:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation à Benghazi,le 31 juillet dernier, en hommage à Abdel Fatah Younès. Manifestation à Benghazi,le 31 juillet dernier, en hommage à Abdel Fatah Younès. © AFP

Moustapha Abdeljalil, le président du Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, a appelé samedi à l'unité dans la lutte contre le colonel Mouammar Kadhafi et son régime.

Je voudrais envoyer un message à tous les Libyens en zone libérée: nous devons mobiliser toutes nos forces pour libérer le reste du pays, a déclaré M. Abdeljalil au cours d'un point de presse.

"Il est encore trop tôt à présent pour parler de notre vision de la future Libye. Le combat doit être notre priorité, et nous devons être unis pour cela", a lancé M. Abdeljalil, depuis le quartier général du CNT à Benghazi, capitale rebelle dans l'est du pays.

Le président du CNT s'exprimait une semaine après l'assassinat dans des circonstances mystérieuses du chef d'état-major de la rébellion, le général Abdel Fatah Younès.

Rallié à la rébellion après avoir été un pilier du régime de Mouammar Kadhafi, le général Younès avait été tué après avoir été rappelé du front pour un interrogatoire à Benghazi.

Enquête en cours sur la mort de Younès

L'assassinat a suscité d'intenses spéculations sur l'identité des meurtriers, les divisions au sein de la rébellion, ou l'existence d'une possible cinquième colonne derrière les lignes rebelles.

"L'enquête lancée par le CNT est toujours en cours et révélera bientôt le noms des coupables et les circonstances de l'incident", a assuré M. Abdeljalil.

"Les éléments de la révolution ne commettraient jamais un tel crime, en particulier en ce moment critique, a-t-il cependant affirmé. Quiconque a agi ainsi est un partisan de Kadhafi, a-t-il insisté.

Outre les spéculations sur les auteurs, l'assassinat du général Younès a suscité une vague de critiques contre le CNT, dont plusieurs responsables avaient signé l'ordre de le rappeler du front.

La Coalition du 17 février, qui regroupe associations et organisations impliquées dans le soulèvement populaire contre le régime à Benghazi, puis dans la mise en place des institutions rebelles, ont ainsi réclamé le limogeage de trois ministres.

Les proches du général Younès, ainsi que les membres de sa tribu d'origine, les Al-Obeïdi, ont également exigé que toute la lumière sois faite. "Nous sommes en contact avec les proches du chef d'état-major, a assuré à ce propos M. Abdeljalil.

Appel au rassemblement

Il a réitéré son appel aux différents groupes armés rebelles encore déployés dans les rues de Benghazi pour qu'ils intègrent au plus vite les forces de sécurité du CNT.

Interrogé sur le sort de Khamis Kadhafi, plus jeune fils du colonel Kadhafi, dont un porte-parole militaire rebelle avait annoncé la mort vendredi dans un bombardement de l'Otan, le président a simplement commenté : "Je n'ai pas d'information à ce sujet".

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Paix et sécurité : à Dakar, Idriss Déby Itno se lâche sur la crise libyenne

Paix et sécurité : à Dakar, Idriss Déby Itno se lâche sur la crise libyenne

Les chefs d’État du Sénégal, du Mali, du Tchad, de la Mauritanie et le ministre français de la Défense ont clôturé mardi le Forum international sur la paix et la sécur[...]

Les milices islamistes à l'assaut d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier de Libye

Des miliciens islamistes de Fajr Libya ont tenté de s'emparer ce week-end d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier en Libye. Les forces loyales au gouvernement ont réussi, temporairement, à repousser[...]

Libye : des milices islamistes se rapprochent d'un terminal pétrolier

Des miliciens islamistes cherchaient à s'emparer dimanche, pour la deuxième journée consécutive, du principal terminal pétrolier de Libye, se heurtant aux forces loyales au gouvernement reconnu[...]

Libye : l'armée repousse un assaut islamiste sur une région pétrolière

Des islamistes ont lancé samedi une attaque sur une des principales régions pétrolières de la Libye, dans l'est du pays, mais les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté[...]

Justice : la CPI saisit le Conseil de sécurité de l'ONU pour que lui soit livré Seif el-Islam Kadhafi

La Cour pénale internationale a indiqué mercredi qu'elle saisissait le Conseil de sécurité des Nations unies dans l'affaire Seif el-Islam Kadhafi. Le tribunal réclame que lui soit livré le[...]

Libye : requiem pour Zintan

Influente et toute-puissante au lendemain de la révolution libyenne, le petite ville arabe de Zintan, nichée dans le Djebel Nefoussa, est aujourd'hui considérablement affaiblie. Et cernée de[...]

Libye : sept tués et 25 blessés dans des raids aériens dans l'ouest du pays

Sept personnes sont décédées et 25 autres ont été blessées mardi dans des raids aériens menés par les forces progouvernementales sur la ville de Zouara, dans l'ouest de la[...]

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

 Pour tenter de mettre fin à la guerre civile, l'ONU envisage de frapper les leaders des milices libyenes à la caisse.[...]

L'ambassade de France en Libye s'installe à La Marsa, en Tunisie

L'ambassade de France en Libye vient de s'installer... dans une jolie villa de La Marsa, près de Tunis. Sise dans l'hôtel Radisson, la représentation diplomatique de ce pays à Tripoli a en effet été fermée le [...]

Libye : raid sur l'aéroport de Mitiga revendiqué par les hommes du général Haftar

Selon des témoins, un avion de combat a visé lundi le seul aéroport encore en service à Tripoli, qui est sous contrôle des milices de Fajr Libya. Le raid aérien a été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers