Extension Factory Builder
29/01/2011 à 19:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de Guinée ÉquatorialeTeodoro Obiang Nguema. Le président de Guinée ÉquatorialeTeodoro Obiang Nguema. © AFP

D'Abidjan au Caire, en passant par Tunis et Juba, le visage de l'Afrique change en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Le sommet des chefs d'État africains réunis à Addis-Abeba devrait aborder ces différentes crises et évolutions.

La multiplication des crises fait presque passer au second plan ce qui devait être l'événement majeur de ce 16e sommet de l'Union africaine : l'avènement imminent d'un 54e Etat africain, le Sud Soudan, qui vient de se prononcer par référendum à une écrasante majorité pour faire sécession du nord du pays.

Première épine de ce sommet : la Côte d'Ivoire, où les deux protagonistes de l'élection présidentielle du 28 novembre continuent à se disputer le pouvoir. L'Union africaine, au diapason du reste de la communauté internationale, avait reconnu la victoire d'Alassane Ouattara dès début décembre, et suspendu la Côte d'Ivoire tant que le président sortant Laurent Gbagbo n'aurait pas cédé la place.

Mais après plusieurs médiations infructueuses, l'UA est forcée de constater que M. Gbagbo n'a rien lâché de son pouvoir, et l'unanimité initialement affichée en faveur de M. Ouattara semble sérieusement se fissurer. A l'issue d'une visite à Abidjan cette semaine, le président sortant de l'UA, le Malawite Bingu wa Mutharika, a promis de présenter au sommet d'Addis les "propositions" de son "frère et ami" Laurent Gbagbo, sans même mentionner le nom de son adversaire.

Et l'entourage du président de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang Nguema, appelé à prendre la présidence de l'UA dès ce week-end, a fait savoir que ce dernier "n'était pour personne" dans la crise ivoirienne.

Une réunion ministérielle de l'UA a décidé vendredi de confier à un panel de cinq chefs d'Etat le soin de présenter des décisions "contraignantes" d'ici un mois. Le président de la Commission de l'UA Jean Ping a affirmé samedi que ce panel devait "amener Alassane Ouatarra à exercer la réalité du pouvoir" dans le pays "par la négociation".

L'Union africaine parait en revanche réduite largement à un rôle de spectateur dans la colère populaire qui a provoqué la fuite du président Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie, ou sur les manifestations populaires en Egypte.

M. Ping a évoqué la "préoccupation" de l'UA sur la situation en Egypte, et il a espéré qu'en Tunisie, "la période de transition sera la plus courte possible et qu'elle débouchera sur des élections démocratiques".

Les aspirations démocratiques à l'origine de ces différentes crises donnent un relief particulier au thème officiel du sommet - les "valeurs partagées" de l'Afrique. Mais selon les organisations de défense des droits de l'homme, les valeurs démocratiques risquent de ne pas faire partie des priorités de l'UA dans les prochains mois.

Le conflit en Somalie, l'enquête de la Cour pénale internationale sur les violences de 2008 au Kenya, les poursuites contre l'ancien président tchadien Hissène Habré ainsi que la réforme du système des Nations unies figureront également au menu des discussions.

La place de l'Afrique au sein du Conseil de sécurité de l'ONU devrait être un des thèmes abordés par le président français Nicolas Sarkozy, invité "d'honneur" qui s'exprimera dimanche.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi Gumbonzva[...]

CAN 2015 : chapeau, Malabo !

Organisée dans l'urgence, la compétition a connu quelques ratés au démarrage. Témoignages d'entraîneurs, qui saluent finalement "l'exploit" de la Guinée[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

La fin de l'épidémie d'Ebola est-elle proche ?

Alors que le nombre de nouveaux cas d'Ebola est retombé en janvier à son plus bas niveau depuis août en Sierra Leone et en Guinée, et depuis juin pour le Liberia, l'OMS et des professionnels du[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Ebola, Boko Haram, Libye... Les thèmes qui vont dominer le 24e sommet de l'UA

En attendant l’arrivée des chefs d’État et de gouvernement, les 30 et 31 janvier, à Addis-Abeba, les ministres des Affaires étrangères ont commencé, lundi 26 janvier,[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20110129190741 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20110129190741 from 172.16.0.100