Extension Factory Builder
23/01/2011 à 18:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Attentat devant une église le 1er janvier 2011 à Alexandrie. Attentat devant une église le 1er janvier 2011 à Alexandrie. © AFP

Les autorités égyptiennes soupçonnent l'Armée de l'Islam (groupe palestinien) d'être responsable de l'attentat du Nouvel An contre une église copte d'Alexandrie. Leur porte-parole à Gaza a aussitôt démenti toute implication.

L'Egypte a accusé dimanche 23 janvier un groupe radical palestinien d'être responsable de l'attentat contre une église copte d'Alexandrie, qui a coûté la vie à plus de 20 personnes dans la nuit du Nouvel an et provoqué un regain d'inquiétude pour les chrétiens d'Orient. "Le groupe palestinien de l'Armée de l'Islam, lié à Al-Qaïda, est derrière l'attentat contre l'église des Saints à Alexandrie" (nord), a déclaré le ministre de l'Intérieur Habib al-Adli, qui s'exprimait à l'occasion de la journée de la police.

L'Armée de l'Islam a rapidement démenti en affirmant par la voix d'un porte-parole à Gaza n'avoir "aucune relation, de près ou de loin" avec cette attaque.

Le président Hosni Moubarak a quant à lui, remercié dans un discours la police "pour avoir trouvé les responsables de l'attentat terroriste d'Alexandrie", sans donner plus de détails.

Pas de revendication formelle

L'agence officielle égyptienne Mena a pour sa part donné un bilan de 23 morts, contre 21 auparavant, pour cet attentat qui n'a pas encore été formellement revendiqué.

Selon un responsable des services de sécurité, cinq Egyptiens ont été arrêtés il y a une dizaine de jours à Alexandrie dans le cadre de l'enquête. "Au cours des interrogatoires, ils ont dit que la planification de l'attaque venait de l'extérieur", a-t-il assuré sous couvert de l'anonymat.

M. Moubarak a également prévenu les pays étrangers qui ont plaidé ces dernières semaines pour une meilleure protection de la minorité copte après cet attentat que l'Egypte n'accepterait "aucune pression ou ingérence" à ce sujet.

"Des mains étrangères"

Les autorités avaient indiqué début janvier que l'attentat avait été commis par un inconnu porteur d'une charge explosive, qui avait explosé devant l'église des Saints au moment où les fidèles commençaient à sortir, après une messe de Nouvel an.

Le président Moubarak avait mis en cause des "mains étrangères" pour cet attentat commis deux mois après des menaces contre les chrétiens d'Egypte lancées par la branche irakienne d'Al-Qaïda, qui avait revendiqué l'attentat le 31 octobre contre une cathédrale de Bagdad (46 civils tués).

Les Coptes, pour la plupart orthodoxes avec une minorité catholique, représentent 6 à 10% des quelque 80 millions d'Egyptiens, en grande majorité sunnites. Cet attentat a relancé les inquiétudes de cette minorité qui s'estime victime de discriminations. La sécurité avait été fortement renforcée autour des églises d'Egypte à l'occasion du Noël orthodoxe, célébré le 7 janvier.

L'attaque d'Alexandrie avait été suivie quelques jours plus tard par une fusillade dans un train contre un groupe de passagers coptes, qui a fait un mort. Les autorités ont démenti que le meurtrier, un policier, ait agi pour des motifs confessionnels.

Ni pression ni ingérence étrangère

L'attentat d'Alexandrie, condamné à travers le monde, a relancé les appels, particulièrement dans les pays occidentaux et au Vatican, pour un renforcement de la sécurité des chrétiens d'Orient, dont les Coptes d'Egypte constituent la plus importante communauté.

Les autorités égyptiennes de leur côté ont affirmé que cet attentat visait à porter atteinte à "l'unité nationale" égyptienne, chrétiens et musulmans confondus, et rejeté toute intervention extérieure à ce sujet.

M. Moubarak a prévenu dimanche "ceux qui, dans certains pays amis, appellent à la protection des Coptes d'Egypte, que le temps de la protection et de la tutelle étrangère est révolu et ne reviendra pas".

"Nous n'accepterons aucune pression ou ingérence dans les affaires intérieures de l'Egypte", a-t-il ajouté.

L'Egypte a rappelé pour consultations son ambassadeur au Vatican à la suite de propos du pape Benoît XVI sur la protection des chrétiens d'Orient. La grande institution sunnite d'Al-Azhar, qui siège au Caire, a de son côté suspendu son dialogue avec le Saint-Siège pour le même motif.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Egypte

Égypte : au moins neuf blessés dans l'explosion d'une bombe devant l'université du Caire

Égypte : au moins neuf blessés dans l'explosion d'une bombe devant l'université du Caire

Au moins neuf personnes ont été blessées mercredi au Caire dans l'explosion d'une bombe devant l'université de la capitale.[...]

Égypte : sept soldats tués par une bombe dans le Sinaï

Sept soldats égyptiens ont été tués et quatre blessés dimanche par l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule dans la péninsule du Sinaï, ont indiqué des[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

John Kerry : "Les Égyptiens doivent faire entendre leur voix"

En visite au Caire, John Kerry, le secrétaire d'État américain, a insisté sur la nécessité de garantir la liberté d'expression lors d'une rencontre lundi avec le président[...]

Égypte : les donateurs se penchent au Caire sur la reconstruction de Gaza

La communauté internationale va tenter dimanche au Caire de réunir quatre milliards de dollars réclamés par l'Autorité palestinienne pour la reconstruction de la bande de Gaza, alors que[...]

Transferts de migrants : les pays africains les mieux lotis en 2014 sont...

Selon un rapport de la Banque mondiale, "les envois de fonds officiellement comptabilisés" vers les pays en développement devraient atteindre 435 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 5 %[...]

Égypte : un groupe jihadiste publie une nouvelle vidéo de décapitation d'otages

Ansar Beït al-Maqdess, traduisez les Partisans de Jérusalem, a revendiqué dimanche l'exécution de quatre hommes, dont trois par décapitation. Le groupe jihadiste égyptien, qui a ensuite[...]

Égypte : comment Sissi fait rentrer les universités dans le rang

Les autorités égyptiennes ont décidé de reporter le début de la nouvelle année universitaire de plus d’un mois. Dans le même temps, le gouvernement accentue la[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Égypte : 10 à 15 ans de prison pour 68 partisans de Mohamed Morsi

La justice égyptienne a condamné mercredi 63 partisans de Mohamed Morsi à 15 ans de prison. 5 autres ont écopé d'une peine de 10 ans de détention.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers