Extension Factory Builder
30/11/2010 à 09:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien Premier ministre et opposant centrafricain Martin Ziguélé. L'ancien Premier ministre et opposant centrafricain Martin Ziguélé. © DR

La Cour constitutionnelle centrafricaine a validé définitivement les dossiers de six candidats, dont ceux de l'opposant Martin Ziguélé et de l'ancien président Ange-Félix Patassé, pour l'élection présidentielle du 23 janvier prochain.

Parmi les candidats, les trois principaux sont le président François Bozizé, arrivé au pouvoir par un coup d'État en 2003, puis élu en 2005, l'ancien président renversé par M. Bozizé, Ange-Félix Patassé (1993-2003), et l'ex-Premier ministre (2001-2003) et opposant Martin Ziguélé, du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC).

Les autres candidats sont l'ancien ministre de la Défense et chef de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD, ex-rébellion qui a intégré les accords de paix) Jean-Jacques Demafouth, le candidat du Congrès centrafricain de la renaissance (CCR) Justin Wilité et enfin Emile Gros Raymond Nakombo, du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), parti fondé par le l'ex-président André Kolingba, mort en février.

Le 12 novembre, la CEI avait annoncé avoir transmis quatre dossiers à la Cour constitutionnelle pour validation après la clôture des dépôts de candidatures le 8 novembre.

Mais, à la suite d'une polémique sur la période de dépôts - qui avait été raccourcie et avancée -, M. Bozizé avait demandé à la CEI de s'organiser pour que « les dossiers de candidatures en retard soient déposés », ce qui permet à M. Ziguélé (arrivé deuxième à la présidentielle de 2005) et à M. Nakombo de figurer parmi les candidats.

Finalement, « il y a eu neuf dossiers qui ont été déposés (à la Cour constitutionnelle), trois ont été rejetés », a poursuivi M. Vondo.

Les dossiers de Cleophas Azouroute, indépendant proche de François Bozizé, et Lambert Kouet Fodé, opérateur économique, d'abord refusés par la CEI avaient ensuite été transmis grâce au délai accordé, pour être en définitive invalidés par la Cour constitutionnelle, respectivement pour « défaut de paiement » de la caution de cinq millions F CFA (7 600 euros) et dossier incomplet, selon M. Vondo.

Le troisième, Joseph Gbotodja (universitaire), avait retiré sa candidature, a dit le porte-parole, sans plus de précisions.

Le premier tour de la présidentielle sera organisé en même temps que celui des législatives, le 23 janvier. Un éventuel second tour doit se dérouler le 20 mars.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Desmond Tutu :  la Centrafrique est 'au bord du génocide'

Desmond Tutu : la Centrafrique est "au bord du génocide"

La Centrafrique est "au bord du génocide", s'est alarmé dimanche l'archevêque sud-africain Desmond Tutu, appelant ses habitants à pardonner pour "réapprendre à vivre ensemble[...]

Centrafrique : un prêtre assassiné dans le Nord

Un prêtre centrafricain a été tué vendredi dans la région de Paoua, dans le nord de la Centrafrique, par des hommes armés assimilés aux peuls et à l'ex-rébellion[...]

Centrafrique : Patrice-Édouard Ngaïssona placé sous contrôle judiciaire

Coordinateur politique autoproclamé des anti-balaka, Patrice-Édouard Ngaïssona a été placé jeudi sous contrôle judiciaire.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Misca : le Tchad annonce que tous ses soldats ont quitté la Centrafrique

Il n'y a plus de soldats tchadiens en Centrafrique. Mercredi, le Tchad a annoncé avoir achevé le retrait de ses troupes lors d'une cérémonie officielle présidée, à Sarh, dans le[...]

Rwanda - Centrafrique : à Bangui, le passé résonne dans l'esprit des soldats rwandais

Les violences intercommunautaires dans la capitale centrafricaine réveillent de douloureux souvenirs chez les soldats rwandais de la Misca. Qui tentent d'utiliser leur expérience pour apaiser les tensions.[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Centrafrique : des habitants fuient après des violences au passage d'un convoi de musulmans

La majorité des 7 000 habitants de Boguila, dans le nord de la Centrafrique, se sont enfuis dans la brousse en raison d'affrontements armés au passage d'un convoi de la force africaine escortant plus de 500 [...]

Centrafrique : heurts à Bria, au moins deux soldats de la Misca blessés

La ville de Bria été le théâtre de heurts entre des éléments armés et militaires des forces internationales (Sangaris et Misca). Deux soldats congolais de la force africaine ont[...]

Sommet UE-Afrique : les entretiens de Samba-Panza

Retour sur le déplacement de Catherine Samba-Panza, la présidente de la transition centrafricaine, à Bruxelles et Paris, lors du sommet UE-Afrique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces