Extension Factory Builder
08/07/2010 à 16:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Une attaque à l’arme automatique de l’Armée de résistance du seigneur a fait quatre morts, dimanche, dans la région de Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique, d’après la Croix-Rouge. La rébellion aurait enlevé six personnes.

Les villageois de Mandabazouma, dans le sud-est de la Centrafrique, ont été les nouvelles victimes de la terrible Armée de résistance du seigneur (LRA), dimanche.

« Les rebelles de la LRA ont attaqué Mandabazouma dimanche vers la fin de l'après-midi avec des tirs nourris à l'arme automatique, provoquant la débandade parmi la population, » a affirmé un membre de la Croix-Rouge à l’AFP. « Quatre personnes ont été tuées, sept autres blessées et six ont été enlevées par les rebelles qui ont pillé et incendié les maisons d'habitation. »

Autodéfense insuffisante

La LRA, groupe de rebelles ougandais, est arrivé en 2008 en Centrafrique. Malgré les déclarations des autorités centrafricaines, qui appellent des civils à mettre en place des groupes d’autodéfense, et l’autorisation donnée à l’armée ougandaise d’intervenir sur son sol, les attaques se sont multipliées depuis le mois de février.

Depuis l’arrivée des LRA, 200 personnes auraient été tuées dans le pays. Les déplacés se comptent en milliers, dans les régions de Mboki, Obo Bakouma, Bangassou et Zémio.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Mootassem en disgrâce

Article précédent :
Papa Wemba, retour sous surveillance

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : pourquoi les experts de l'ONU veulent sanctionner Michel Djotodia

Centrafrique : pourquoi les experts de l'ONU veulent sanctionner Michel Djotodia

Les experts des Nations unies sur la Centrafrique ont demandé au Conseil de sécurité de sanctionner une dizaine de personnalités dont l'ancien président Michel Djotodia. Tous verraient alors leur[...]

Centrafrique : François Toussaint, un mercenaire belge sans foi ni loi

Son nom ne vous dira rien. Né au Congo, François Toussaint est un mercenaire belge qui a fini par refaire surface à Bangui. Un parcours improbable qui lui a valu d'être épinglé par[...]

Centrafrique : une transition en panne, qui va à vau-l'eau

Didier Niewiadowski a été conseiller de coopération et d'action culturelle à l'Ambassade de France à Bangui (2008-2012). Depuis les Accords de Libreville du 11 janvier 2013, trois chefs de[...]

Centrafrique : Bozizé et les méchants

Le président centrafricain déchu François Bozizé s'estime toujours indispensable à la résolution de la crise dans son pays.[...]

Pacôme Pabandji remporte le prix Rory Peck des JRI pour sa couverture de la crise en Centrafrique

Pacôme Pabandji, journaliste centrafricain de 23 ans, a remporté mercredi  le prestigieux prix Rory Peck, une distinction reconnue dans le monde entier qui récompense chaque année les meilleurs[...]

Biens mal acquis : la Centrafrique dépose plainte à Paris contre Bozizé

La Centrafrique a porté plainte cette semaine à Paris contre François Bozizé, pour obtenir une enquête sur les biens qui auraient été acquis par l'ex-président et son[...]

France - Centrafrique : Bozizé fils toujours sur la brèche

Le fils de François Bozizé, Jean-Francis Bozizé, est dans le collimateur du ministère français des Finances et des Comptes publics. Explications. [...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

Centrafrique : grogne des combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui

Plusieurs dizaines de combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui manifestent jeudi. Ils refusent de quitter la capitale centrafricaine et dénoncent leurs conditions de vie.[...]

Centrafrique : report des élections présidentielle et législatives à juin 2015

Initialement prévues en février 2015, les élections présidentielle et législatives centrafricaines ont été reportées mardi au mois de juin de la même année.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers