Extension Factory Builder
27/06/2010 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Patrice Lumumba salue les photographes alors qu'il quitte l'aéroport d'Idlewild, le 2 août 1960. Patrice Lumumba salue les photographes alors qu'il quitte l'aéroport d'Idlewild, le 2 août 1960. © AFP

François Lumumba, fils du premier Premier ministre congolais assassiné en 1961, a réclamé dimanche une "clarification" des circonstances de la mort de Patrice Lumumba, affirmant qu'elle était nécessaire au renforcement de la coopération belgo-congolaise.

"Nous espérons que la présence du roi (des Belges Albert II à Kinshasa cette semaine) renforcera davantage la coopération belgo-congolaise tant souhaitée par le Premier ministre du premier gouvernement de la République démocratique du Congo, Patrice Emery Lumumba", écrit François Lumumba, président du Mouvement national congolais Lumumba (MNC-L), dans un communiqué adressé à l'agence Belga.

"Nous sommes convaincus que pour y arriver, les circonstances de l'assassinat de notre leader doivent nécessairement être clarifiées sur la base d'une justice transparente", ajoute le texte, diffusé à la veille de l'arrivée en RDC du souverain belge à Kinshasa pour le cinquantenaire de l'indépendance de l'ancien Congo belge.

Des membres de la famille Lumumba - dont François, le fils aîné - doivent déposer en octobre à Bruxelles une plainte au pénal avec constitution de partie civile contre douze Belges présents au Katanga lors de l'assassinat de ce héros national congolais, le 17 janvier 1961.

Un juge d'instruction belge devra notamment décider s'il y a ou non prescription.

Patrice Lumumba fut le premier Premier ministre du Congo-Kinshasa de juin à septembre 1960.

Après la prise du pouvoir par Joseph-Désiré Mobutu, il fut assassiné par des responsables du Katanga, région minière qui fit un temps sécession, avec le soutien de la Belgique. Les forces de sécurité belges ont été accusées d'avoir à tout le moins couvert l'opération, voire de l'avoir commanditée ou coordonnée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Des cadres de l'opposition sous les verrous

Article précédent :
Continental Stars

RD Congo

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers