Extension Factory Builder
27/06/2010 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Patrice Lumumba salue les photographes alors qu'il quitte l'aéroport d'Idlewild, le 2 août 1960. Patrice Lumumba salue les photographes alors qu'il quitte l'aéroport d'Idlewild, le 2 août 1960. © AFP

François Lumumba, fils du premier Premier ministre congolais assassiné en 1961, a réclamé dimanche une "clarification" des circonstances de la mort de Patrice Lumumba, affirmant qu'elle était nécessaire au renforcement de la coopération belgo-congolaise.

"Nous espérons que la présence du roi (des Belges Albert II à Kinshasa cette semaine) renforcera davantage la coopération belgo-congolaise tant souhaitée par le Premier ministre du premier gouvernement de la République démocratique du Congo, Patrice Emery Lumumba", écrit François Lumumba, président du Mouvement national congolais Lumumba (MNC-L), dans un communiqué adressé à l'agence Belga.

"Nous sommes convaincus que pour y arriver, les circonstances de l'assassinat de notre leader doivent nécessairement être clarifiées sur la base d'une justice transparente", ajoute le texte, diffusé à la veille de l'arrivée en RDC du souverain belge à Kinshasa pour le cinquantenaire de l'indépendance de l'ancien Congo belge.

Des membres de la famille Lumumba - dont François, le fils aîné - doivent déposer en octobre à Bruxelles une plainte au pénal avec constitution de partie civile contre douze Belges présents au Katanga lors de l'assassinat de ce héros national congolais, le 17 janvier 1961.

Un juge d'instruction belge devra notamment décider s'il y a ou non prescription.

Patrice Lumumba fut le premier Premier ministre du Congo-Kinshasa de juin à septembre 1960.

Après la prise du pouvoir par Joseph-Désiré Mobutu, il fut assassiné par des responsables du Katanga, région minière qui fit un temps sécession, avec le soutien de la Belgique. Les forces de sécurité belges ont été accusées d'avoir à tout le moins couvert l'opération, voire de l'avoir commanditée ou coordonnée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Des cadres de l'opposition sous les verrous

Article précédent :
Continental Stars

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers