Extension Factory Builder
26/06/2010 à 19:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les funérailles ont rassemblé près d'un millier de personnes. Les funérailles ont rassemblé près d'un millier de personnes. © AFP

Près d'un millier de personnes, dont des diplomates et des ministres, ont participé, samedi à Kinshasa, aux obsèques de Floribert Chebeya. Le militant congolais des droits de l'homme a été retrouvé mort début juin dans des circonstances encore mystérieuses.

Débutées vendredi, les funérailles du président de l'ONG la Voix des sans-voix (VSV) se sont poursuivies dans un stade de Kinshasa en présence de membres du gouvernement congolais, dont les ministres de la Justice et du Budget, et d'un millier de personnes portant souvent des vêtements à l'effigie du défunt.

Les membres du corps diplomatique et le représentant en République démocratique du Congo du secrétaire général de l'ONU, Alan Doss, ont également assisté aux obsèques de M. Chebeya, dont la mort a suscité de vives réactions d'indignation et d'émotion, notamment des États-Unis et de l'Union européenne.

« Sa mort parle et parlera »

Dépôts de gerbes de fleurs, danses, chants folkloriques et une longue série de témoignages ont marqué les cérémonies, sous haute surveillance policière, avant une messe en la cathédrale de Kinshasa à la mémoire du disparu.

"Ta disparition par un crime crapuleux me déchire le cœur, tu as mérité le respect de la nation et ta présence au panthéon de nos héros", a écrit dans une lettre-témoignage l'opposant historique Étienne Tshisekedi, président de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), actuellement en Europe.

Peter Ntumba, coordonnateur de la VSV, a rappelé le parcours du militant qui s'est "consacré à défendre la démocratie, les droits humains et les libertés fondamentales en RDC" pendant près de 27 ans.

Dans son homélie, l'archévêque de Kinshasa Mgr Laurent Monsengwo, a affirmé que "Chebeya restera dans l'histoire du Congo pour son engagement pour la justice, la paix et la dignité humaine".

"Par son départ, Chebeya célèbre notre libération. Il y aura toujours des Floribert aussi longtemps que l'homme ne comprendra pas qu'il ne doit pas tuer l'autre. Celui que nous pleurons est la voix des sans-voix. Sa mort parle et parlera", a pour sa part déclaré l'abbé Yves Koko.

Lors du déplacement du cortège vers la cathédrale, quelques militants de l'opposition ont lancé des slogans contre le président Joseph Kabila, le traitant d'"assassin" et réclamant sa "démission".

Floribert Chebeya, 47 ans, avait disparu le 1er juin avec son chauffeur Fidèle Bazana, après s'être rendu à l'Inspection générale de la police dans Kinshasa, où il avait un rendez-vous, qui n'a pas eu lieu, avec le chef de la police, le général John Numbi.

Il a été retrouvé mort le lendemain à l'arrière de sa voiture, les mains liées dans le dos, sur une route en périphérie de Kinshasa. Le corps de son chauffeur n'a jusqu'ici pas été retrouvé.

Une dizaine de policiers ont été arrêtés et le général Numbi a été suspendu dans le cadre de l'enquête, récemment confiée à la justice militaire, alors que des ONG locales et internationales comme Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International, réclament une enquête internationale.

Les causes et les circonstances de la mort du militant sont inconnues à ce jour. Le procureur général de Kinshasa, chargé de l'enquête préliminaire, a simplement évoqué la piste d'un meurtre et les résultats partiels d'une autopsie réalisée à Kinshasa par des médecins légistes néerlandais n'ont pas exclu l'usage de la violence.

Samedi après la messe, le ministre de la Justice, Emmanuel Janvier Luzolo, a promis que "la justice sera rendue à Chebeya à travers les enquêtes qui sont menées".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Étienne Tshisekedi, ad vitam aeternam

RDC : Étienne Tshisekedi, ad vitam aeternam

De retour, le vieil opposant congolais semble le seul à pouvoir remettre de l'ordre dans son parti. La situation s'est certes dégradée en son absence... mais peut-être pas autant que son é[...]

RDC - R. Tshibanda : "La Monusco a décidé de ne pas lutter contre les FDLR pour des raisons fallacieuses"

La Mission onusienne en RDC (Monusco) a suspendu son appui à l'armée congolaise dans les opérations contre les FDLR. En réponse, Kinshasa a décidé de traquer seul ces rebelles rwandais. De[...]

RDC : les rebelles hutus rwandais fuient l'offensive de l'armée dans les Kivus

Les rebelles hutus rwandais des FDLR fuyaient samedi matin l'offensive de l'armée congolaise dans les provinces des Nord et Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, mais des affrontements[...]

RDC : opérations contre les rebelles hutus rwandais au Nord-Kivu

L'armée congolaise a lancé une offensive contre des rebelles hutus rwandais dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi d'un [...]

Léopards de RDC : Ibenge va convoquer Batshuayi et Mulumba

Actuellement en France, Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards, va convoquer Michy Batshuayi pour les matches amicaux face à l’Irak fin mars. L’attaquant de l’Olympique de Marseille,[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

RDC : l'ancien milicien congolais Ngudjolo Chui acquitté par la CPI

Débuté en 2009, le procès de l’ex-chef de milice congolais, Mathieu Ngudjolo Chui, s’est soldé vendredi par la confirmation en appel de son acquittement par la Cour pénale[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100626191146 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100626191146 from 172.16.0.100