Extension Factory Builder
23/06/2010 à 09:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Christopher 'Dudus' Coke. Christopher "Dudus" Coke. © Reuters

La police jamaïcaine a annoncé l'arrestation de Christopher "Dudus" Coke, accusé d'être un baron de la drogue mais considéré par les habitants de Kingston comme un "Robin des Bois".  

Le baron présumé de la drogue, le Jamaïcain Christopher Coke, surnommé "Dudus", dont les États-Unis réclament l'extradition afin de le juger pour trafic de drogue, a été arrêté mardi 22 juin sur l'île caribéenne. Sa traque avait provoqué de violents affrontements, fin mai à Kingston, entre police et armée d'un côté, et affidés de "Dudus" de l'autre, qui avaient fait au moins 73 morts civils, obligeant le gouvernement à proclamer l'état d'urgence. "Les forces de police souhaitent confirmer l'information selon laquelle Christopher Lloyd Coke, qui était sous le coup d'un mandat d'arrêt pour être extradé, a été arrêté dans l'après-midi", a déclaré en soirée le chef de la police de Kingston, le commissaire Owen Ellington. Depuis des semaines, le gouvernement du Premier ministre Bruce Golding cherchait à mettre la main sur "Dudus" pour l'extrader vers les États-Unis.

À la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les Shower Posse, Coke est considéré comme un marchand de mort ultra-violent par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un "parrain" dans les bidonvilles de Kingston, réputée l'une des capitales les plus violentes du monde. Fils de Jim Brown, autre "parrain" légendaire de l'île, disparu tragiquement en 1992, Coke, qui avait un mode de vie plutôt discret, a bâti un empire avec son gang en jouant aussi de la politique et des affaires. Le Premier ministre Bruce Golding est lui-même député de Tivoli Gardens, le fief du Shower Posse qui apportait son soutien au parti au pouvoir, le Jamaica Labour Party.

Crack, cocaïne et marijuana

La justice américaine accuse Coke d'approvisionner New York et les autres villes de la côte Est en crack, cocaïne et marijuana, causant au passage de sanglantes guerres de gangs. Les enquêteurs en évaluent le bilan à plusieurs milliers de morts depuis les années 90. Coke risque la prison à vie s'il est extradé et reconnu coupable aux États-Unis. Le révérend jamaïcain Al Miller a annoncé en soirée mardi que "Dudus" avait été arrêté dans la journée, précisant qu'il avait lui-même "aidé au processus de remise (à la justice) de Coke". L'ecclésiastique avait déjà participé aux négociations qui ont permis un relatif apaisement à Kingston.

L'annonce du mandat d'arrêt contre Coke avait déclenché de véritables combats de rue durant près d'une semaine à Kingston, affectant durement l'image de paradis touristique de l'île Caraïbe, où les estivants ne s'attardent guère dans la capitale. Soutenus par des unités de l'armée, la police de Kingston avait donné l'assaut à "son" quartier, le bidonville de Tivoli Gardens, rencontrant une vive résistance des hommes de main de "Dudus". Coke était parvenu à s'échapper, mais 73 personnes avaient trouvé la mort dans les échanges de tirs.

"J'appelle les familles, les amis et les symphatisants de Christopher Coke à garder leur calme et à laisser la loi s'appliquer", a déclaré le commissaire Ellington. "Nous tenons aussi à réassurer au pays que nous poursuivrons nos efforts pour vaincre le crime organisé et rétablir la loi dans ce pays", a ajouté le chef de la police, qui s'était juré d'arrêter le chef de gang. L'offensive du gouvernement contre Coke, après des mois d'hésitation, a suscité l'espoir en Jamaïque d'une rupture des liens entre les gangs et les hommes politiques.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

Une réunion de la dernière chance pourrait avoir lieu avant le huis-clos des chefs d'État, dimanche. Objectif : arriver à dégager un consensus sur une candidature africaine à la succession[...]

DVD 

Documentaire : "I Am Ali", l'album de famille

Quarante ans après le combat opposant le boxeur à Foreman, à Kinshasa, un documentaire intimiste brosse un portrait sensible de l'homme qu'il fut, vu par les siens.[...]

Sénégal : sommet de l'OIF à Dakar, tout se passe à Diamniadio

Diamniadio, un pôle urbain ultramoderne et écologique, accueille le sommet de la Francophonie les 29 et 30 novembre. Une bouffée d'air frais, en périphérie d'une capitale [...]

Hollande aux Guinéens : "Nous avons le devoir de vous soutenir" dans la lutte contre Ebola

À son arrivée à Conakry, François Hollande a affirmé, vendredi, la solidarité de la France avec la Guinée dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola. Le[...]

Les sons de la semaine #22 : Petite Noir, Swamp Dogg, Mad Lenoir...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musicale hebdomadaire ![...]

France : le message de François Hollande aux dirigeants africains tentés de s'accrocher au pouvoir

Lors d'un entretien télévisé diffusé jeudi, le président français, François Hollande, a adressé un message de bonne gouvernance aux dirigeants africains.[...]

Danse : Hamid Ben Mahi, de la "hogra" à la révolution

Le chorégraphe français d'origine algérienne Hamid Ben Mahi évoque dans son nouveau spectacle, "La Hogra", les vexations qui ont servi de carburant aux révolutions arabes.[...]

La Francophonie, un idéal voué à l'échec

Magaye Gaye est directeur général du cabinet de recherche de financement GMCCONSEILS (Dakar, Sénégal). Au moment où le Sénégal  s’apprête à accueillir le[...]

Francophonie : candidats au poste de secrétaire général, leurs atouts et leurs faiblesses

Dimanche à Dakar, les chefs d'États membres de la Francophonie éliront le nouveau secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Présentation[...]

Pour les 70 ans du massacre de Thiaroye, le Cran intente deux actions contre l'État français

Une association française, le Conseil représentatif des associations noires (Cran), a annoncé jeudi avoir intenté deux actions en justice contre l'État français. Elle souhaite notamment[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces