Extension Factory Builder
23/06/2010 à 09:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Christopher 'Dudus' Coke. Christopher "Dudus" Coke. © Reuters

La police jamaïcaine a annoncé l'arrestation de Christopher "Dudus" Coke, accusé d'être un baron de la drogue mais considéré par les habitants de Kingston comme un "Robin des Bois".  

Le baron présumé de la drogue, le Jamaïcain Christopher Coke, surnommé "Dudus", dont les États-Unis réclament l'extradition afin de le juger pour trafic de drogue, a été arrêté mardi 22 juin sur l'île caribéenne. Sa traque avait provoqué de violents affrontements, fin mai à Kingston, entre police et armée d'un côté, et affidés de "Dudus" de l'autre, qui avaient fait au moins 73 morts civils, obligeant le gouvernement à proclamer l'état d'urgence. "Les forces de police souhaitent confirmer l'information selon laquelle Christopher Lloyd Coke, qui était sous le coup d'un mandat d'arrêt pour être extradé, a été arrêté dans l'après-midi", a déclaré en soirée le chef de la police de Kingston, le commissaire Owen Ellington. Depuis des semaines, le gouvernement du Premier ministre Bruce Golding cherchait à mettre la main sur "Dudus" pour l'extrader vers les États-Unis.

À la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les Shower Posse, Coke est considéré comme un marchand de mort ultra-violent par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un "parrain" dans les bidonvilles de Kingston, réputée l'une des capitales les plus violentes du monde. Fils de Jim Brown, autre "parrain" légendaire de l'île, disparu tragiquement en 1992, Coke, qui avait un mode de vie plutôt discret, a bâti un empire avec son gang en jouant aussi de la politique et des affaires. Le Premier ministre Bruce Golding est lui-même député de Tivoli Gardens, le fief du Shower Posse qui apportait son soutien au parti au pouvoir, le Jamaica Labour Party.

Crack, cocaïne et marijuana

La justice américaine accuse Coke d'approvisionner New York et les autres villes de la côte Est en crack, cocaïne et marijuana, causant au passage de sanglantes guerres de gangs. Les enquêteurs en évaluent le bilan à plusieurs milliers de morts depuis les années 90. Coke risque la prison à vie s'il est extradé et reconnu coupable aux États-Unis. Le révérend jamaïcain Al Miller a annoncé en soirée mardi que "Dudus" avait été arrêté dans la journée, précisant qu'il avait lui-même "aidé au processus de remise (à la justice) de Coke". L'ecclésiastique avait déjà participé aux négociations qui ont permis un relatif apaisement à Kingston.

L'annonce du mandat d'arrêt contre Coke avait déclenché de véritables combats de rue durant près d'une semaine à Kingston, affectant durement l'image de paradis touristique de l'île Caraïbe, où les estivants ne s'attardent guère dans la capitale. Soutenus par des unités de l'armée, la police de Kingston avait donné l'assaut à "son" quartier, le bidonville de Tivoli Gardens, rencontrant une vive résistance des hommes de main de "Dudus". Coke était parvenu à s'échapper, mais 73 personnes avaient trouvé la mort dans les échanges de tirs.

"J'appelle les familles, les amis et les symphatisants de Christopher Coke à garder leur calme et à laisser la loi s'appliquer", a déclaré le commissaire Ellington. "Nous tenons aussi à réassurer au pays que nous poursuivrons nos efforts pour vaincre le crime organisé et rétablir la loi dans ce pays", a ajouté le chef de la police, qui s'était juré d'arrêter le chef de gang. L'offensive du gouvernement contre Coke, après des mois d'hésitation, a suscité l'espoir en Jamaïque d'une rupture des liens entre les gangs et les hommes politiques.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Christopher Fomunyoh : 'Les Africains aspirent à une gouvernance moderne'

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.[...]

Russie : Poutine, paria en Europe... latin lover en Amérique du Sud

Après le crash du vol MH17 en Ukraine, Vladimir Poutine est en passe de devenir un paria en Europe... mais pas en Amérique du Sud. De La Havane à Brasília, le maître du Kremlin fait[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers