Extension Factory Builder
04/06/2010 à 08:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président malgache Andry Rajoelina, le 28 avril 2010 à Pretoria. Le président malgache Andry Rajoelina, le 28 avril 2010 à Pretoria. © AFP

L'Union européenne a décidé de suspendre son aide au développement, en raison de l'absence de progrès démocratiques depuis l'arrivée au pouvoir d'Andry Rajoelina, en mars 2009. L'action humanitaire est en revanche maintenue.

« L'UE considère que le transfert par la force du pouvoir survenu à Madagascar, le 17 mars 2009, constitue une violation flagrante de la démocratie et de l'État de droit », souligne un texte des 27 pays adopté en marge d'une réunion des ministres européens des Affaires intérieures à Luxembourg.

La feuille de route jugée « unilatérale » et « inacceptable »

L'UE avait ouvert des « consultations » sur le sujet qu'elle a décidé de clore, jeudi, jugeant que la feuille de route pour la transition proposée par les « autorités de fait » à Madagascar, qui prévoit la tenue d'élections le 26 novembre prochain, est « unilatérale » et « inacceptable ».

Madagascar est plongée dans une nouvelle crise depuis fin 2008. Elle a conduit à l'éviction, en mars 2009, de Marc Ravalomanana, qui vit depuis en exil en Afrique du Sud, et à son remplacement par M. Rajoelina, alors soutenu par l'armée.

Après des accords signés en 2009 à Maputo et Addis Abeba mais restés lettre-morte, une nouvelle tentative de médiation internationale s'est soldée par un échec, début mai à Pretoria.

Les mesures décidées jeudi auront pour effet de suspendre tout appui budgétaire accordé à Madagascar, ainsi que l'affectation de nouveaux moyens financiers au titre du dixième Fonds européen de développement. Elles n'affectent pas, en revanche, l'aide humanitaire et d'urgence, ni certains projets bénéficiant directement à la population.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Madagascar

Rasoanaivo : à Madagascar, 'l'article 20 de la loi contre la cybercriminalité légalise la dictature'

Rasoanaivo : à Madagascar, "l'article 20 de la loi contre la cybercriminalité légalise la dictature"

La liberté de la presse est mise à l'épreuve à Madagascar. Après l'arrestation de deux journalistes, le 21 juillet, à suite d'une plainte déposée par un ministre malgache, c'[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Madagascar : la justice ordonne la libération de deux journalistes

La libération de deux journalistes malgaches, accusés de diffamation et détenus depuis le 21 juillet, a été ordonnée vendredi par un tribunal d’Antananarivo. La décision de[...]

Madagascar : manifestation contre l'arrestation de deux journalistes

Plusieurs dizaines de journalistes ont manifesté mardi à Antananarivo contre l'arrestation de deux de leurs collègues, la veille, pour une affaire de diffamation. Ils avaient publié une lettre de[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Madagascar réintégré parmi les pays bénéficiaires de l'AGOA

Madagascar vient de réintégrer la liste des pays bénéficiaires de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), un régime commercial préférentiel accordé par les[...]

Surfer en Afrique : 10 spots incontournables où se jeter à l'eau

Du Maroc à l'Afrique du Sud, en passant par Madagascar, l'Angola ou le Ghana, "Jeune Afrique" vous présente les meilleurs spots de surf du continent africain.[...]

Hery Rajaonarimampianina : "C'est moi qui décide" à Madagascar

Deux mois et demi après son investiture, le chef de l'État, Hery Rajaonarimampianina, a enfin nommé un Premier ministre. Retour sur un acte par lequel il s'affranchit de son prédécesseur[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Madagascar : Kolo Roger, un médecin au chevet de la Grande île

Deux mois et demi après son investiture, Hery Rajaonarimampianina a fini par trancher. Sommé par la communauté internationale, qui commençait à s’impatienter, de nommer un Premier ministre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers