Extension Factory Builder
31/05/2010 à 08:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de l'Union nationale des Comores, Ahmed Abdallah Sambi, le 13 avril 2010 à Moroni. Le président de l'Union nationale des Comores, Ahmed Abdallah Sambi, le 13 avril 2010 à Moroni. © AFP

Des membres de la communauté comorienne de France ont constitué un gouvernement d'union nationale en exil pour obtenir le départ du président Ahmed Abdallah Sambi, et en appellent à la France pour mettre fin à la crise politique de l'archipel.

"Depuis le 27 mai, il n'y a plus de président légal aux Comores. Nous avons constitué ce gouvernement pour qu'il serve de barrage, de garde-fou. Le président Sambi doit partir, sous peu. On ne s'accapare pas le pouvoir comme ça", a déclaré à l'AFP Moissuli Mansoibou, 44 ans, vice-président du gouvernement en exil, qui vit à Marseille.

Une délégation à Nice

"La France a une part de responsabilité importante dans la résolution de la crise et le retour de la stabilité dans le pays", a-t-il ajouté, précisant qu'une délégation de la communauté comorienne de Marseille, la plus importante de France, se rendrait lundi à Nice où s'ouvre le 25e sommet Afrique-France, avec l'intention d'interpeller la France et les gouvernements africains sur la situation politique aux Comores.

Il s'agit aussi "de contrecarrer toute tentative de coup d'Etat", a déclaré M. Mansoibou au micro de France 3 Provence-Alpes.

Selon un communiqué, ce gouvernement en exil a été constitué à l'initiative des partis Mwashiwa et Jirma, ainsi que des femmes mohéliennes de France, originaire de l'île de Mohéli, l'une des trois îles de l'archipel des Comores où la crise politique actuelle suscite le plus de tensions.

Il est présidé par Amina Binti Hassani Ali, 56 ans, originaire de Mohéli et membre du collectif de Paris. Il comprend en tout dix membres habitant Marseille, Villeurbanne (Rhône), Aix-les-Bains (Savoie) et Mayotte.

Les négociations pour définir un calendrier électoral, après la fin mercredi des quatre ans de mandat du président de l'Union des Comores ont échoué. M. Sambi avait nommé un nouveau gouvernement dans la nuit de mardi à mercredi pour gérer une période "intérimaire" pleine d'incertitude.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Comores

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

1960-2013 : 53 ans d'interventions françaises en Afrique

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé, jeudi, la France à intervenir en République centrafricaine, Jeune Afrique revient sur les nombreuses interventions militaires de l'ancienne[...]

Comores : les ambitions du général Salimou

Après un exil volontaire de près de dix mois en France, le général Mohamed Amiri Salimou est de retour aux Comores.[...]

Comores - France : Dhoinine à l'Élysée ?

La perspective d'une rencontre entre Ikililou Dhoinine et François Hollande, les présidents comorien et français, se précise. Quelques détails restent à régler, mais Dhoinine[...]

Comores : les Abdallah, une affaire de famille

Chez les Abdallah, il y a le père, l'ex-président disparu en 1989. Mais, depuis vingt ans, ce sont ses fils qui s'invitent sur le devant de la scène politique. L'un d'eux vient d'être[...]

Tentative de coup d'État aux Comores : des associations portent plainte en France

Des associations et un parti politique comoriens ont annoncé vouloir déposer plainte à Paris. L’objet de la plainte : la tentative de coup d'Etat du 20 avril aux Comores à laquelle auraient[...]

Comores : un complot ourdi en France ?

Les autorités comoriennes qui enquêtent sur la récente tentative de coup d'État ont acquis la certitude qu'une partie du complot avait été ourdie en France.[...]

Comores : pieds nickelés, le retour

Une quinzaine de personnes suspectées de tentative de putsch ont été arrêtées. Mercenaires, militaires, hommes d'affaires... Sur l'archipel, le scénario n'est que trop connu.[...]

Salimou, un général comorien encombrant

L'entourage du président comorien, Ikililou Dhoinine, se méfie du général Mohamed Amiri Salimou. Bien que celui-ci ait été pourtant blanchi dans l'affaire de l'assassinat du colonel[...]

Sommet de la Francophonie : tête-à-tête à Kinshasa

Le 13 octobre, en marge du sommet de la Francophonie, le président français François Hollande a rencontré ses homologues comorien, camerounais, congolais, et béninois[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers