Extension Factory Builder
16/05/2010 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un hôpital de l'État de Kano. Un hôpital de l'État de Kano. © AFP

Les familles de 192 enfants de la ville de Kano (nord) ont rejeté l'offre de compensation de 35 millions de dollars du géant pharmaceutique américain Pfizer destinée à solder une affaire de tests médicaux qui avait causé la mort de onze enfants, ont annoncé mardi leurs avocats.

"Nous informons que nos clients (...) se retirent de l'accord de compensation concernant les souffrances endurées à la suite des tests du Trovan de 1996", a annoncé le cabinet d'avocats Streamsowers & Kohn, dans une lettre dont l'AFP pris connaissance.

En juillet 2009, après deux ans de bataille juridique, Pfizer et l'Etat de Kano avaient annoncé avoir conclu un accord amiable de 75 millions de dollars pour solder une affaire de tests d'un traitement contre la méningite qui auraient entraîné la mort d'au moins onze enfants et des dommages physiques à 189 autres.

Cet accord prévoyait une compensation de 35 millions de dollars pour les victimes et un arrêt des poursuites contre la firme américaine par le gouvernement de Kano.

Les accusations contre Pfizer portaient sur des faits remontant à avril 1996, lorsque ce dernier, qui faisait des essais cliniques sur son traitement contre la méningite Trovan, avait effectué une série de tests, illégaux selon le Nigeria, sur environ 200 enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Du gouffre à la lumière

Article pr�c�dent :
L'opposition fait marche arrière

Nigeria

Nigeria : l'aviation tchadienne bombarde la ville de Gamboru, tenue par Boko Haram

Nigeria : l'aviation tchadienne bombarde la ville de Gamboru, tenue par Boko Haram

L'aviation tchadienne a bombardé samedi la ville nigériane de Gamboru, située à la frontière camerounaise et tenue depuis plusieurs mois par le groupe islamiste Boko Haram, a-t-on appris de sourc[...]

Cameroun : 3 soldats tchadiens et 123 islamistes tués lors d'attaques de Boko Haram

Trois soldats tchadiens ont été tués lors d'attaques menées par le groupe islamiste nigérian Boko Haram dans le nord du Cameroun, selon un communiqué de l'armée tchadienne[...]

Largement consacré à Boko Haram, le sommet de l'UA s'est ouvert à Addis-Abeba

Le 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africain (UA) s'est ouvert ce vendredi matin à Addis-Abeba. Un de ses objectifs annoncé est la concrétisation d'une force multinationale[...]

"Time is now" : Youssou Ndour et J. Martins chantent pour le changement en Afrique

Annoncé depuis plusieurs mois, le titre Times is now de Youssou Ndour et J. Martins a été mis en ligne lundi. Visionné sur Youtube par plus de 30 000 personnes en seulement quatre jours, il appelle[...]

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan à la reconquête du sud, à deux semaines de la présidentielle

À deux semaines de la présidentielle, Goodluck Jonathan, candidat à sa réélection, a poursuivi mercredi sa campagne dans le sud du Nigeria, région où se concentre la production[...]

L'UA souhaite une force multinationale de 7500 hommes contre Boko Haram

Le conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine s'est fermement engagé jeudi soir en faveur de la création d'une force multinationale contre Boko Haram. Les dirigeants africains plaident aussi[...]

Boko Haram : selon Amnesty, Abuja savait que Baga et Monguno étaient visées

L'armée nigériane aurait été avertie à plusieurs reprises de l'imminence des attaques de Boko Haram contre Baga et Monguno, qui ont fait des centaines de morts début janvier. les[...]

Boko Haram : des survivants du massacre de Baga racontent

Boko Haram poursuit son avancée dans le nord-est du Nigeria. Une percée qui n'est pas sans conséquence sur les populations civiles, principales victimes des exactions du groupe islamiste. Témoignages[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100517164238 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100517164238 from 172.16.0.100