Extension Factory Builder
16/05/2010 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un hôpital de l'État de Kano. Un hôpital de l'État de Kano. © AFP

Les familles de 192 enfants de la ville de Kano (nord) ont rejeté l'offre de compensation de 35 millions de dollars du géant pharmaceutique américain Pfizer destinée à solder une affaire de tests médicaux qui avait causé la mort de onze enfants, ont annoncé mardi leurs avocats.

"Nous informons que nos clients (...) se retirent de l'accord de compensation concernant les souffrances endurées à la suite des tests du Trovan de 1996", a annoncé le cabinet d'avocats Streamsowers & Kohn, dans une lettre dont l'AFP pris connaissance.

En juillet 2009, après deux ans de bataille juridique, Pfizer et l'Etat de Kano avaient annoncé avoir conclu un accord amiable de 75 millions de dollars pour solder une affaire de tests d'un traitement contre la méningite qui auraient entraîné la mort d'au moins onze enfants et des dommages physiques à 189 autres.

Cet accord prévoyait une compensation de 35 millions de dollars pour les victimes et un arrêt des poursuites contre la firme américaine par le gouvernement de Kano.

Les accusations contre Pfizer portaient sur des faits remontant à avril 1996, lorsque ce dernier, qui faisait des essais cliniques sur son traitement contre la méningite Trovan, avait effectué une série de tests, illégaux selon le Nigeria, sur environ 200 enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Du gouffre à la lumière

Article précédent :
L'opposition fait marche arrière

Nigeria

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

La Banque centrale du Nigeria a modifié la parité du naira avec le dollar américain. Cette dévaluation intervient alors que le pays subit de plein fouet l'impact de la baisse des cours du pétr[...]

Nigeria : un double attentat fait plus de 45 morts dans un marché de Maiduguri

Selon des témoins, un double attentat à la bombe a frappé, mardi, un marché populaire de Maiduguri, capitale de l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria. Le premier bilan fait état de[...]

Nigeria : Damasak, à la frontière du Niger, entre les mains de Boko Haram

Des sources concordantes ont indiqué mardi que le groupe armé Boko Haram s'est emparé la veille de Damasak, une ville du nord-est du Nigeria, provoquant la fuite de centaines d'habitants.[...]

Nigeria : l'armée fuit "lâchement" Boko Haram, selon le Sultan de Sokoto

Dans un communiqué publié lundi par l'organisation des musulmans du Nigeria (JNI), Muhammad Sa'ad Abubakar, le Sultan de Sokoto, a accusé l'armée d'abandonner armes et munitions à chaque approche[...]

Photographie : l'Afrique sans fard

Affranchi des stéréotypes, le continent se raconte au festival de Lagos. Un rendez-vous international où se croisent les regards d'artistes nigérians et étrangers.[...]

Nigeria : 48 vendeurs de poissons massacrés par Boko Haram au bord du lac Tchad

Les islamistes armés de Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du Nigeria, au bord du lac Tchad.[...]

Nigeria : le premier parti d'opposition accuse le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos

Le principal parti d'opposition du Nigeria a accusé dimanche le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos par des agents de sécurité, à quelques mois d'une présidentielle à[...]

Nigeria : Boko Haram tue 48 vendeurs de poissons

Les islamistes nigérians du groupe armé Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du pays, au bord du lac Tchad, a annoncé dimanche le responsable de leur association.[...]

Élections au Nigeria : ICG tire la sonnette d'alarme au sujet des violences politiques

À l'approche des élections générales de février 2015, l'ambiance est délétère au Nigeria. Publié vendredi, un rapport de International Crisis Group s'inquiète[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan sur les chapeaux de roue

Le président nigérian briguera un second mandat en février 2015. Les affaires de corruption qui entachent son bilan et son impuissance face aux islamistes de Boko Haram le feront-elles chavirer ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers