Extension Factory Builder
16/05/2010 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un hôpital de l'État de Kano. Un hôpital de l'État de Kano. © AFP

Les familles de 192 enfants de la ville de Kano (nord) ont rejeté l'offre de compensation de 35 millions de dollars du géant pharmaceutique américain Pfizer destinée à solder une affaire de tests médicaux qui avait causé la mort de onze enfants, ont annoncé mardi leurs avocats.

"Nous informons que nos clients (...) se retirent de l'accord de compensation concernant les souffrances endurées à la suite des tests du Trovan de 1996", a annoncé le cabinet d'avocats Streamsowers & Kohn, dans une lettre dont l'AFP pris connaissance.

En juillet 2009, après deux ans de bataille juridique, Pfizer et l'Etat de Kano avaient annoncé avoir conclu un accord amiable de 75 millions de dollars pour solder une affaire de tests d'un traitement contre la méningite qui auraient entraîné la mort d'au moins onze enfants et des dommages physiques à 189 autres.

Cet accord prévoyait une compensation de 35 millions de dollars pour les victimes et un arrêt des poursuites contre la firme américaine par le gouvernement de Kano.

Les accusations contre Pfizer portaient sur des faits remontant à avril 1996, lorsque ce dernier, qui faisait des essais cliniques sur son traitement contre la méningite Trovan, avait effectué une série de tests, illégaux selon le Nigeria, sur environ 200 enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Du gouffre à la lumière

Article précédent :
L'opposition fait marche arrière

Nigeria

Nigeria : des soldats exigent d'être mieux équipés avant de combattre Boko Haram

Nigeria : des soldats exigent d'être mieux équipés avant de combattre Boko Haram

Quelque 70 soldats nigérians ont confirmé mercredi qu'ils ne participent plus à des opérations militaires contre Boko Haram dans le nord-est du pays. Ils réclament d'être mieux équip[...]

Nigeria : des avions de surveillance maritime dernier cri contre la piraterie

Pour mieux lutter contre la piraterie sur ses côtes, le Nigeria a doté mardi son armée de sept avions dernier cri. Mais le prix de ces engins n'a pas été dévoilé.[...]

Ebola : trois médecins africains soignés par le ZMapp récupèrent de façon "remarquable"

Alors que le bilan s'aggrave, une lueur d'espoir apparaît peut-être en ce qui concerne l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Mardi, le ministre libérien de l'Information a annoncé que[...]

Ebola : plus de 100 cas recensés en trois jours en Afrique de l'Ouest

Alors que les frontières continuent de se fermer en Afrique de l'Ouest, qui lutte contre l'épidémie d'Ebola, le bilan du virus ne cesse de s'alourdir. En trois jours, ce sont plus d'une centaine de cas qui[...]

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

Le Cameroun a décidé lundi de fermer toutes ses frontières aériennes, maritimes et terrestres avec le Nigeria. À cette mesure de prévention s'ajoute une restriction de la circulation avec[...]

Nigeria : des soldats tchadiens libèrent 85 otages de Boko Haram

Des soldats tchadiens ont libéré 85 Nigérians enlevés dimanche dernier par le groupe islamiste Boko Haram dans un village de pêcheurs du nord-est du Nigeria et emmenés au Tchad, a-t-on[...]

Nigeria : Ebola, une "mauvaise affaire" pour prostituées et commerçants à Lagos

Depuis l'arrivée du virus dans la mégapole Lagos, la peur de l'épidémie affecte les activités des prostituées comme elle, et perturbe tout le commerce informel.[...]

"Ebola se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants : Monrovia", s'alarme MSF

ONG et sociétés de Croix-Rouge insistaient vendredi sur la nécessité de se mobiliser davantage face à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola "largement[...]

Nigeria : Boko Haram enlève des dizaines de personnes dans le nord-est

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a enlevé des dizaines de personnes dans des communautés de pêcheurs du nord-est du Nigeria, embarquant certains otages sur des bateaux qui ont traversé le[...]

L'affaire d'une adolescente meurtrière mariée de force divise le Nigeria

Beaucoup considèrent Wasila Tasi'u comme une victime: une adolescente de 14 ans, issue d'une famille pauvre de musulmans rigoristes qui a assassiné avec de la mort-aux-rats son mari, un homme de 35 ans qu'elle [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers