Extension Factory Builder
17/04/2010 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le couple d'Italiens enlevé en Mauritanie, entouré de ses ravisseurs. Le couple d'Italiens enlevé en Mauritanie, entouré de ses ravisseurs. © Centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE)

Après le Français Pierre Camatte en février, puis l'Espagnole Alici Gamez en mars, Al-Qaïda au Maghreb islamique a libéré le couple d'Italiens qu'il retenait depuis quatre mois.

Un couple d'Italiens, retenu en otage depuis près de quatre mois par un groupe d'islamistes armés de la branche maghrébine d'Al-Qaïda, a été libéré vendredi 16 avril dans le nord du Mali, a-t-on appris de source officielle au sein du gouvernorat de Gao (nord). "Le couple d'Italiens a été libéré" sur le territoire malien, a annoncé cette source au sein du gouvernorat de Gao, sous couvert d'anonymat. "Une patrouille de notre armée vient de les récupérer, ils se portent bien", a ajouté cette source.

Les autorités ont attendu que les otages aient quitté la "zone d'insécurité" pour faire état de leur libération. Puis le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a confirmé l'information, depuis Rome. "Effectivement, ils sont entre les mains des autorités maliennes, d'officiers des services de renseignement et de police qui les raccompagnent vers un lieu sûr", a-t-il dit, sur la chaîne de télévision publique Rai Uno.

Sergio Cicala, Italien de 65 ans, et sa femme Philomène Kabouré, de nationalité italo-burkinabé, 39 ans, avaient été capturés le 18 décembre dans le sud-est de la Mauritanie, près de la frontière malienne. Leurs ravisseurs les avaient ensuite cédés à un groupe d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dans le nord désertique du Mali.

Négociation

Aqmi libère chaque mois, depuis février, des otages détenus dans le désert malien. Un otage français avait été libéré le 23 février, puis une otage espagnole, le 10 mars. Mais les islamistes armés retiennent toujours deux hommes de nationalité espagnole, membres de l'ONG catalane Barcelona Accio Solidaria, capturés fin novembre dans le nord de la Mauritanie. Ils seraient détenus par l'Algérien Moctar Ben Moctar, selon une source malienne proche du dossier.

De son côté, le couple d'Italiens était retenu par Abou Yaya Hamane, un lieutenant de l'Algérien Abdelhamid Abou Zeïd responsable de l'assassinat, en juin 2009, d'un otage britannique.

Dans un appel diffusé sur internet le 28 février, l'otage Sergio Cicala avait lu un message demandant au gouvernement de Silvio Berlusconi de faire des "concessions" pour obtenir sa libération et celle de sa femme. En échange de la libération du couple, les ravisseurs avaient initialement demandé, non seulement la remise en liberté de quatre islamistes détenus au Mali - effectivement relâchés le 22 février - mais aussi la sortie de prison de combattants détenus en Mauritanie, selon une source malienne proche du dossier.

Début mars, le Premier ministre mauritanien, Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf, avait catégoriquement rejeté l'idée d'un tel "échange". Le chef du gouvernement mauritanien avait affirmé : "Il n'y aura pas de négociations avec ces groupes terroristes et il n'y aura pas d'échange de qui que ce soit contre qui que ce soit, avec les preneurs d'otages (...) autrement, on n'en finira jamais". Depuis, aucune libération d'islamistes n'a été annoncée en Mauritanie.

"Intenses efforts"

"Cette libération des deux Italiens est le fruit d'intenses efforts menés sous la direction du président de la République, Amadou Toumani Touré", a simplement assuré à l'AFP la source au gouvernorat de Gao, sans dévoiler le contenu des tractations.

Le chef de la diplomatie italienne a également évoqué "un intense travail diplomatique qui a porté les autorités du Mali à faire les actions décisives pour arriver à cette solution". M. Frattini a rendu hommage à la "grande collaboration des autorités sur place" et rappelé avoir rendu visite, ces derniers mois, aux "présidents du Mali et de la Mauritanie". "Nous avons dû travailler pendant de longs mois au cours de négociations politiques et diplomatiques très complexes", a-t-il dit.

Dans un communiqué diffusé à Paris, le ministère français des Affaires étrangères a rendu "hommage à l’action de tous ceux grâce auxquels la captivité infligée à ce couple de ressortissants européens a pu cesser".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Maghreb & Moyen-Orient

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

Algérie : l'illégitime défense des "auxiliaires" pendant la décennie noire

Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

La branche libyenne de l'État islamique revendique un attentat qui a fait au moins 12 morts à Tripoli

L'hôtel Corinthia, qui accueille régulièrement diplomates et journalistes à Tripoli, a été la cible mardi d'une attaque terroriste. Des hommes armés ont fait au moins douze morts[...]

Gaza : l'ONU suspend son aide à la reconstruction, faute d'argent

L'ONU a annoncé mardi suspendre son aide financière à des dizaines de milliers de Palestiniens de Gaza, laquelle visait à réparer leurs maisons ou payer leurs loyers. Motif : l'organisation est[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

La manifestation commémorative de l'anniversaire de la révolte de 2011 a dégénéré lundi en affrontements sanglants entre policiers et islamistes au Caire. Plus de 500 personnes ont[...]

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Après quatre mois de violents combats, l'État islamique (EI) a été chassé de la ville syrienne de Kobané par les forces kurdes. C'est la plus importante défaite du groupe jihadiste[...]

Arabie saoudite : Salman Ibn Abdelaziz Al Saoud, la continuité sans le changement

Le roi Abdallah est mort, vive son frère ! Le 25e fils du fondateur du royaume d'Arabie saoudite accède au trône, à l'âge de 79 ans. Trop vieux pour incarner le changement dans un pays[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100416T173427Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100416T173427Z from 172.16.0.100