Extension Factory Builder
10/04/2010 à 11:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Agathe Habyarimana en avril 1977. Agathe Habyarimana en avril 1977. © AFP

La veuve de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana dit craindre pour sa vie depuis que la France et le Rwanda ont rétabli leurs relations diplomatiques.

"J'ai peur si jamais le FPR (le Front patriotique rwandais au pouvoir à Kigali) envoie ses escadrons. Parce que mon pays et la France ont renoué des relations", dit dans une interview au quotidien français Le Parisien de samedi l'épouse de l'ancien président Juvénal Habrayimana installée en France depuis douze ans.

Menacée d'extradition

Mme Habrayimana, âgée de 67 ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis en octobre 2009 par les autorités rwandaises pour génocide et crimes contre l'humanité et Kigali demande son extradition.

Elle a été brièvement arrêtée et entendue par la justice française début mars, quelques jours après une visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda, la première d'un président français depuis le génocide.

Placée sous contrôle judiciaire, elle doit comparaître à une date non déterminée devant la cour d'appel de Paris qui statuera sur la demande d'extradition du Rwanda.

Prête à retourner au Rwanda "quand il y aura la paix"

"Il y a des jeunes du FPR qui viennent soi-disant étudier, mais vous ne savez pas s'ils sont vraiment étudiants", a ajouté Mme Habyarimana au Parisien.

Elle nie de nouveau toute responsabilité dans le génocide déclenché par l'attentat du 6 avril 1994 contre l'avion transportant son époux et qui a fait quelque 800. 000 morts, essentiellement tutsi, selon l'ONU.

Elle dément en particulier avoir appartenu à l'"akazu", le premier cercle du pouvoir hutu qui a fomenté les massacres, et accuse le FPR du président Paul Kagamé, au pouvoir depuis les évènements de 1994, d'en faire courir la rumeur.

Les responsables du FPR "ne sont que des manipulateurs. Des gens qui mentent. Ils ont tué mon mari. Mais pourquoi veulent-ils me tuer, pourquoi me diaboliser", demande-t-elle.

Elle ne se dit prête à retourner au Rwanda que "quand il y aura la paix".

Trois demandes d'extradition de personnes soupçonnées d'avoir participé au génocide ont été rejetées par la justice française dans le passé en raison notamment d'une absence de garanties d'un procès équitable au Rwanda.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Rwanda

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995, l'exa[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Rwanda : fin de l'interminable ultime audience du TPIR

Créé en 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a clôturé mercredi à Arusha l'audience de son ultime procès en appel. Le verdict est attendu au mois[...]

Le modèle burundais à l'épreuve

Trop souvent, l'histoire du génocide des Tutsis au Rwanda, telle que racontée par les grands médias occidentaux, se focalise exagérément sur son "élément[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Rwanda - Génocide des Tutsis : la fin d'une longue omerta en France ?

En annonçant la déclassification partielle des archives élyséennes portant sur les années 1990-1995, François Hollande adresse un signal fort à Kigali. Plusieurs centaines[...]

"Rwanda's Untold Story" : négationnisme à la BBC

Selon la BBC, la chaîne n'a pas enfreint sa charte éditoriale en diffusant "Rwanda's Untold Story". Accusé de faire "la promotion du négationnisme" du génocide des Tutsis, le[...]

Génocide au Rwanda : les enjeux de la déclassification des archives de l'Élysée

Vingt et un ans après le génocide des Tutsis, François Hollande va rendre accessibles aux chercheurs les archives de la présidence de la République française sur le dossier rwandais. Une[...]

Génocide au Rwanda : la présidence française annonce la déclassification de ses archives

C'est un pas historique que vient de franchir la présidence française en annonçant, mardi 7 avril, la déclassification de ses archives sur le Rwanda de 1990 à 1995, et donc sur le génocide[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100410T090615Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100410T090615Z from 172.16.0.100