Extension Factory Builder
30/03/2010 à 19:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro, le 23 février 2010 à Abidjan. Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro, le 23 février 2010 à Abidjan. © AFP

Alain Lobognon, un proche du Premier ministre Guillaume Soro, a déclaré que le blocage des activités de la Commission électorale indépendante (CEI) provenait de l'attitude des partis politiques. Son mouvement, les Forces nouvelles (FN), est toujours au centre d'une polémique sur le désarmement.

Un proche du Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a accusé mardi les partis politiques de bloquer par leurs désaccords le processus électoral censé aboutir à un scrutin présidentiel reporté depuis 2005.

"La reprise du contentieux dépend des partis"

"Ce sont les partis politiques qui bloquent les activités à la Commission électorale indépendante (CEI)", a affirmé lors d'une rencontre avec la presse Alain Lobognon, conseiller de M. Soro, chef du gouvernement et de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN). "La reprise (du traitement des contentieux sur la liste électorale) dépend avant tout des partis politiques", a-t-il expliqué.

Le processus électoral est bloqué depuis le début de l'année, à la suite d'accusations de "fraude" sur la liste des votants portées contre son ancien président par le chef de l'Etat Laurent Gbagbo. Cette crise a abouti en février à la dissolution par M. Gbagbo de la CEI et du gouvernement. La commission renouvelée n'a pas encore relancé les opérations électorales, alors que le camp présidentiel et opposition s'affrontent notamment sur les modalités du contentieux.

Échéance théorique

Les derniers développements rendent purement théorique l'échéance de "fin avril-début mai" fixée pour la présidentielle. Ce scrutin, sans cesse reporté depuis la fin du mandat de M. Gbagbo en 2005, est censée clore la crise née du coup d'Etat manqué de 2002.

"Les élections en 2010, moi je pense qu'on peut les faire", si l'on parvient à établir une liste électorale définitive puis distribuer cartes d'identité et d'électeurs, a dit M. Lobognon.

Alors qu'une polémique fait rage sur le désarmement des FN, dont les pro-Gbagbo font un préalable à la tenue de l'élection, le conseiller n'a pas cité cette question parmi les "conditions liées au scrutin". Il a cependant assuré que "deux mois avant les élections, on doit avoir bouclé les questions concernant le désarmement", comme prévu par le dernier accord de paix.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, [...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Football : la Côte d'Ivoire se qualifie pour la CAN 2015

La sélection ivoirienne de football a obtenu son billet pour la Coupe d'Afrique des nations 2015 grâce à son match nul contre le Cameroun (0-0) mercredi à Abidjan. Les Lions indomptables étaient[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces