Extension Factory Builder
21/02/2010 à 18:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Trois partis rwandais de l'opposition ont créé le "Conseil de concertation permanente des partis d'opposition" pour mieux faire entendre leurs voix "devant l'opinion publique nationale et internationale". Parti social Imberakuri s'associe ainsi avec deux partis non enregistrés pour la présidentielle : les Forces démocratiques unifiées et le Parti démocratique vert.

Appelée "Conseil de concertation permanente des partis d'opposition (CCP)", cette plate-forme comprend les Forces démocratiques unifiées (FDU), le Parti démocratique vert du Rwanda et le Parti social Imberakuri (le partisan de la vérité, en langue rwandaise).

Seul ce dernier est reconnu par les autorités rwandaises tandis que les deux autres tentent encore actuellement d'obtenir leur enregistrement dans la perspective de la présidentielle prévue en août prochain.

Revendication des droits politiques

"L'objectif principal est de définir des positions communes et de conduire ensemble des actions de plaidoyer et de lobbying politique devant l'opinion publique nationale et internationale", indique le communiqué.

"Les domaines de collaboration communs sont pour le moment, le processus d'enregistrement des partis politiques, la diplomatie, l'information, la communication et l'accès équitable aux médias publics ainsi que la justice", poursuit le texte.

Les trois formations politiques affirment avoir décidé d'unir leurs efforts "devant les nombreux obstacles administratifs et judiciaires dressés par le pouvoir en place afin d'empêcher les partis politiques de se faire enregistrer formellement".

Elles dénoncent "un nombre croissant de menaces, d'agressions et de harcèlements subis par l'opposition à l'approche de l'élection présidentielle".

Un seul parti d'opposition

"Le seul parti (d'opposition) agréé jusqu'à ce jour (le Parti social Imberakuri) est freiné dans son travail politique sur le terrain et ne peut accéder ni aux populations, ni aux médias publics", affirment les signataires.

Le communiqué est signé par Victoire Ingabire Umuhoza, présidente des FDU, Bernard Ntaganda, président du Parti social, et Frank Habineza, président du Parti démocratique vert.

Depuis son retour au pays le mois dernier pour faire enregistrer son parti, Mme Ingabire, une Hutu, est accusée de véhiculer dans son discours l'idéologie génocidaire, une allégation gravissime dans ce pays encore traumatisé par le génocide de 1994 qui a fait, selon l'ONU, près de 800.000 tués, essentiellement au sein de la minorité tutsi.

Elle a même déjà été interrogée par la police rwandaise, et l'un de ses collaborateurs a été arrêté. La même accusation est portée contre M. Ntaganda qui a déjà eu à s'en expliquer devant le Sénat.

Une élection présidentielle est prévue en août 2010 au Rwanda, à laquelle devrait participer le président sortant Paul Kagame, dont le Front patriotique rwandais (FPR) avait mis fin en 1994 au génocide.

Depuis lors au pouvoir, M. Kagame avait été élu président du pays en 2003 lors de la première élection présidentielle post-génocide.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Rwanda

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015 u[...]

Rwanda : deux hauts gradés formellement accusés d'incitation au soulèvement

L'ancien chef de la garde présidentielle rwandaise et un général en retraite, récemment arrêtés au Rwanda, ont été accusés vendredi de "propagation de[...]

Afrique du Sud : 1 Rwandais et 3 Tanzaniens jugés coupables de la tentative d'assassinat sur Nyamwasa

Quatre individus ont été jugés coupables vendredi de la tentative d'assassinat en 2010 de Faustin Kayumba Nyamwasa, l'ancien chef d'état-major du président rwandais Paul Kagamé avec qui il[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

CAN 2015 : le Rwanda disqualifié, le Congo repêché

Qualifié sur le terrain face au Congo (0-2, 2-0 et 4-3 aux tirs au but) pour le dernier tour qualificatif de la CAN 2015, le Rwanda a été éliminé sur tapis vert par la CAF, à la suite de[...]

Rwanda : des médias sommés de s'excuser pour avoir accusé l'opposante Ingabire de sorcellerie

L'autorité rwandaise de régulation des médias a sommé trois organes de presse de publier des excuses et un droit de réponse pour avoir accusé de sorcellerie l'opposante rwandaise Victoire[...]

Ebola : nouveau cas confirmé au Nigeria, inquiétude au Rwanda et au Cameroun

L'inquiétude ne cesse de grandir au Nigeria. Lundi, le ministère de la Santé a confirmé un dixième cas de personne infectée par le virus Ebola dans le pays.[...]

Rwanda : un cas d'Ebola suspecté

Le gouvernement rwandais a indiqué dimanche qu'un étudiant allemand hospitalisé dans la capitale Kigali et présentant les symptômes du virus avait été placé en isolement.[...]

L'Afrique de l'Est pose ses conditions à la signature de l'APE

 La Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) a refusé de parapher l'accord de partenariat économique (APE) intérimaire que lui tendait l'Union européenne (UE). Parmi les blocages encore non[...]

L'Afrique des villes est en marche

D'ici à 2050, le continent comptera 300 millions de citadins de plus. Pour les loger tout en réduisant les inégalités, une véritable révolution urbaine est nécessaire.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex