Extension Factory Builder
26/01/2010 à 14:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le couple d'Italiens enlevé en Mauritanie (image obtenue le 30 décembre 2009) Le couple d'Italiens enlevé en Mauritanie (image obtenue le 30 décembre 2009) © Centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE)

Un Malien a été inculpé par la justice mauritanienne pour son "implication" dans le rapt de deux Italiens en décembre. Les autorités lui reprochent également d'appartenir à Al-Qaïda au Maghreb Islamique.

Un ressortissant malien, arrêté fin décembre en Mauritanie, a été inculpé et écroué à Nouakchott pour son "implication" dans l'enlèvement le 18 décembre de deux Italiens, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a-t-on appris mardi de source judiciaire.

"Le juge anti-terroriste au tribunal de Nouakchott a inculpé lundi soir le terroriste présumé pour son implication dans l'enlèvement (des deux Italiens, ndlr) et pour appartenance à une organisation ayant pour but de commettre des actes terroristes" (appellation désignant habituellement Aqmi, ndlr), a précisé la source judiciaire.

"Collaboration" à l'enlèvement des Italiens

Le prévenu, Abderrahmane Ould Imidou, a été placé en détention à la prison de Nouakchott, selon la même source.

Il avait été interpellé, dans le sud-est de la Mauritanie, quelques jours après le rapt dans la région d'un couple d'Italiens qui se rendaient en minibus au Burkina Faso.

Une source au sein de la gendarmerie avait alors déclaré qu'Abderrahmane Ould Imidou avait été arrêté "alors qu'il achetait des provisions de nourriture dans un marché hebdomadaire, à Teidatt, non loin de Kobenni", près de la frontière avec le Mali.

Il était alors soupçonné d'avoir "assuré l'approvisionnement des bases d'Aqmi dans le nord malien" et d'avoir "collaboré" à l'enlèvement des Italiens, selon la même source. L'agence en ligne ANI (Agence Nouakchott d'informations) avait affirmé que l'homme avait "avoué avoir collaboré avec les preneurs d'otages pour les renseigner sur les mouvements des deux Italiens en contrepartie d'une somme d'argent importante".

Aqmi détient actuellement six otages européens: trois Espagnols, un Français et les deux Italiens, enlevés en novembre et décembre en Mauritanie et au Mali.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Mauritanie

Présidentielle mauritanienne : Aziz officiellement candidat à sa succession

Présidentielle mauritanienne : Aziz officiellement candidat à sa succession

Mohamed Ould Abdel Aziz sera bien candidat à sa propre succession. Le chef de l'État mauritanien a annoncé mercredi qu'il briguerait un nouveau mandat lors de la présidentielle prévue le 21 jui[...]

Ould Mansour : "Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens"

Jemil Ould Mansour, le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD, islamiste), plus connu sous le nom de Tawassoul, explique la position de l'opposition mauritanienne[...]

Mauritanie : l'élection présidentielle se tiendra le 21 juin

L’élection présidentielle se déroulera le 21 juin, selon l'agence de presse officielle mauritanienne AMI, qui reprend un communiqué de la présidence diffusé dimanche 20 avril.[...]

Biram Dah Abeid : "En Mauritanie, les Haratines sont traités comme des objets"

Président de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste, Biram Dah Abeid dénonce la subsistance de pratiques esclavagistes en Mauritanie.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

67e Festival de Cannes : un Africain en lice pour la palme d'or

La sélection officielle du 67e Festival de Cannes a été présentée jeudi à la presse. Dans la liste des films retenus, le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

La Mauritanie "n'exclut pas d'envoyer des forces en Centrafrique"

La Mauritanie pourrait envoyer des forces militaires en Centrafrique, a déclaré, lundi, le président Mohamed Ould Abdelaziz, lors d'une conférence de presse. Le chef de l'État a estimé[...]

Mauritanie : le pouvoir et l'opposition peinent à relancer le dialogue avant la présidentielle

Mardi, lors d'une première réunion préparatoire de leurs négociations sur l'élection présidentielle mauritanienne, prévue pour la mi-2014, le pouvoir et l'opposition ne sont pas[...]

Mauritanie : des manifestations contre une profanation du Coran font une victime

Un jeune homme a été tué lundi à Nouakchott et plusieurs personnes ont été blessées lors de manifestations, selon des sources concordantes. Des milliers de personnes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces