Extension Factory Builder
21/01/2010 à 20:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
CAN 2010 : le Cameroun rugit à voix basse et se qualifie pour les quarts de finale CAN 2010 : le Cameroun rugit à voix basse et se qualifie pour les quarts de finale © AFP

Le Cameroun, une nouvelle fois malmené et qui ne s'avère efficace qu'au bord du gouffre, a arraché sa qualification pour les quarts de finale en concédant le nul (2-2) face à la Tunisie, qui de son côté, dernière du groupe D, est éliminée.

Avec la victoire de la Zambie contre le Gabon (2-1), trois équipes terminent avec quatre points. A égalité concernant les premiers critères pour se départager, la Zambie arrive en tête des buts marqués dans le mini-championnat à trois (4 buts), devant le Cameroun (3) et le Gabon (2). Il était largement question de vitesse dans l'avant-match: Cameroun et Tunisie ont répondu par la précipitation. En marquant chacun dès l'entame de chaque période, puis à l'heure de jeu en deux minutes! Et c'est le dernier but égalisateur de Nguemo, une frappe limpide de l'entrée de la surface, qui a valu le plus cher: il propulsait les Lions de l'élimination aux quarts de finale. Dès la première minute, ce fut action, but, stupéfaction: Chermiti, devançant Nkoulou l'étourdi, plaçait sa tête sur un centre parfait de Souissi et renvoyait les Lions à leurs démons. Cela ressemblait furieusement à leur premier match contre le Gabon: un but vite encaissé suivi d'une domination outrageante voire outrancière. Mais stérile. Le sélectionneur Paul Le Guen avait d'ailleurs bien noté la "bonne base arrière" des Aigles de Carthage. Axe central maudit

Mais la réaction camerounaise était aussi fulgurante que l'ouverture du score: dès la 47e minute, Eto'o égalisait d'un poteau rentrant entre deux tacles tunisiens et à la suite d'une belle action menée par Idrissou et Enoh. Heureusement que Nguemo était là: c'est donc lui qui a rattrapé, une minute après seulement, la bourde de Chedjou, qui avait lobé bêtement son gardien d'une tête à la réception d'un centre dévissé de Ben Saada pourtant inoffensif (63e). Il faut croire que l'axe central des Lions est maudit. Chedjou avait pourtant bénéficié de la stratégie de l'électrochoc choisie par Paul Le Guen qui effectuait six changements dans le onze de départ par rapport à l'habituel, dont trois spectaculaires: dehors les cadres Rigobert Song, Geremi Njitap et Achille Emana! A leurs places les jeunes Chedjou, Enoh et Mandjeck. Eto'o, lui, fut positionné à nouveau en soutien d'Idrissou, en +neuf et demi+, formule qui avait fonctionné contre la Zambie. Mais le capitaine camerounais est davantage un N.9 qu'un N.10, et ses passes vers l'avant ne sont pas toujours dosées. Il reprit par la suite sa place plus en pointe. Mais l'essentiel était sauf pour les Lions, dans une fin de match confuse, avec l'expulsion de Jemal (88e).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Cameroun

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Le mégabarrage camerounais de Nachtigal, au coût estimé à 1 milliard de dollars, avance. Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", les principaux termes du contrat de réali[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100121204354 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100121204354 from 172.16.0.100