Extension Factory Builder
10/12/2009 à 19:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un soldat des FARDC patrouille dans le Sud-Kivu Un soldat des FARDC patrouille dans le Sud-Kivu © AFP

Les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) ont été attaquées par un groupe des Forces républicaines fédérales (FRF), composées majoritairement de tutsis congolais. L'intervention de la Monuc a permis de limiter le nombre de tués.

Six soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été tués mercredi au cours d'une attaque attribuée à des rebelles tutsi congolais dans l'est, a-t-on appris jeudi de source militaire onusienne.

Riposte avec des blindés

"Mercredi, vers 04H30 (03H30 GMT), un groupe de rebelles des Forces républicaines fédérales (FRF), ont attaqué un bataillon des FARDC à Minembwe", dans la province du Sud-Kivu, a affirmé à l'AFP le porte-parole militaire de la Mission de l'ONU en RDC (Monuc), le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich.

L'attaque a fait "six morts et quatre blessés parmi les soldats" FARDC, a ajouté le colonel Dietrich.

"Le bilan aurait été plus lourd n'eût été l'intervention de la Monuc qui a entendu les tirs et riposté avec ses blindés", a-t-il précisé, soulignant que les rebelles se sont dispersés mais ont réussi à enlever un officier FARDC.

Une intégration dans les FARDC était prévue

Les FRF sont essentiellement composées de tutsi congolais (aussi appelés Banyamulenge) qui affirment défendre les intérêts socio-économiques de leur communauté, implantée majoritairement dans l'est de la RDC.

En 2008, plusieurs groupes armés dont les FRF ont signé un accord avec Kinshasa, qui prévoyait notamment leur intégration dans l'armée.

Ils ont cependant refusé de rejoindre les FARDC, continuant de mener des attaques sporadiques contre les civils et l'armée.

Les FRF sont également citées parmi les groupes armés qui exploitent illégalement les ressources minières dans l'est de la RDC.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

'Mbata ya bakolo' : au Congo, la vie sans les 'Zaïrois' de RDC

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans le[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Comment l'Europe empêche le retour des migrants africains dans leur pays d'origine

Selon une étude de l'Ined publiée mercredi, les restrictions de la politique migratoire européenne constituent la principale barrière au retour des migrants dans leur pays d'origine.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers