Extension Factory Builder
10/12/2009 à 19:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un soldat des FARDC patrouille dans le Sud-Kivu Un soldat des FARDC patrouille dans le Sud-Kivu © AFP

Les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) ont été attaquées par un groupe des Forces républicaines fédérales (FRF), composées majoritairement de tutsis congolais. L'intervention de la Monuc a permis de limiter le nombre de tués.

Six soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été tués mercredi au cours d'une attaque attribuée à des rebelles tutsi congolais dans l'est, a-t-on appris jeudi de source militaire onusienne.

Riposte avec des blindés

"Mercredi, vers 04H30 (03H30 GMT), un groupe de rebelles des Forces républicaines fédérales (FRF), ont attaqué un bataillon des FARDC à Minembwe", dans la province du Sud-Kivu, a affirmé à l'AFP le porte-parole militaire de la Mission de l'ONU en RDC (Monuc), le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich.

L'attaque a fait "six morts et quatre blessés parmi les soldats" FARDC, a ajouté le colonel Dietrich.

"Le bilan aurait été plus lourd n'eût été l'intervention de la Monuc qui a entendu les tirs et riposté avec ses blindés", a-t-il précisé, soulignant que les rebelles se sont dispersés mais ont réussi à enlever un officier FARDC.

Une intégration dans les FARDC était prévue

Les FRF sont essentiellement composées de tutsi congolais (aussi appelés Banyamulenge) qui affirment défendre les intérêts socio-économiques de leur communauté, implantée majoritairement dans l'est de la RDC.

En 2008, plusieurs groupes armés dont les FRF ont signé un accord avec Kinshasa, qui prévoyait notamment leur intégration dans l'armée.

Ils ont cependant refusé de rejoindre les FARDC, continuant de mener des attaques sporadiques contre les civils et l'armée.

Les FRF sont également citées parmi les groupes armés qui exploitent illégalement les ressources minières dans l'est de la RDC.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais a[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers