Extension Factory Builder
03/12/2009 à 07:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les trois Espagnols ont été enlevés par des hommes armés dans le nord-ouest de la Mauritanie Les trois Espagnols ont été enlevés par des hommes armés dans le nord-ouest de la Mauritanie © AFP

Un membre du gouvernement espagnol, reçu mardi soir par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, a déclaré que Nouakchott faisait "tout son possible" pour aboutir à la libération des trois Espagnols enlevés dimanche en Mauritanie, rapporte mercredi un média officiel.

"On peut dire qu'il (le gouvernement mauritanien) fait tout son possible" pour libérer les otages, a déclaré à l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle) le secrétaire d'Etat espagnol chargé de l'Environnement, Josep Puxeu, à sa sortie d'audience au palais présidentiel à Nouakchott.

M. Puxeu a salué "le rôle que joue le gouvernement mauritanien qui a fait un grand effort dans les deux jours passés pour trouver" une heureuse issue. Il a exprimé sa conviction que "cela va être est possible", selon l'AMI.

Par ailleurs, divers médias citent mercredi une source sécuritaire unique de haut niveau de Mauritanie, selon laquelle les trois otages avaient été transférés depuis mardi dans le nord du Mali par leurs ravisseurs, mais l'AFP n'a pu obtenir aucune confirmation de source officielle.

La source sécuritaire mauritanienne a présenté les ravisseurs comme des "mercenaires" d'autres pays africains qui auraient agi pour le compte de la branche maghrébine d'Al-Qaïda.

Les trois humanitaires espagnols, deux hommes et une femme, de l'association Barcelona Accio Solidaria, ont été enlevés dimanche par des hommes armés dans le nord-ouest de la Mauritanie alors qu'ils circulaient sur la route Nouadhibou-Nouakchott, au sein d'un convoi de véhicules acheminant de l'aide humanitaire depuis Barcelone.

Ils faisaient route avec la "Caravana Solidaria" (caravane solidaire) qui achemine chaque année vers l'Afrique de l'Ouest le matériel d'ONG catalanes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Mauritanie

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un [...]

Mauritanie : Dah Ould Abeid et 2 autres militants anti-esclavagistes condamnés à 2 ans de prison

Trois militants anti-esclavagistes de Mauritanie, dont l'ex-candidat à la présidentielle Biram Ould Dah Ould Abeid, ont été condamnés jeudi à deux ans de prison ferme.[...]

Mauritanie : Fatimata Mbaye, indestructible

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Décryptage : que signifie la condamnation à mort du jeune Mauritanien coupable d'apostasie ?

Le 24 décembre, un jeune Mauritanien a été condamné à mort pour apostasie, à Nouadhibou, dans le nord-ouest du pays, avant de faire appel deux jours plus tard. Cette décision[...]

Mauritanie : la défense fait appel de la condamnation à mort pour apostasie

Les avocats d'un jeune Mauritanien incarcéré depuis près d'un an pour un écrit considéré comme blasphématoire envers le prophète Mahomet et condamné à mort[...]

Mauritanie : un homme condamné à mort pour apostasie

Une organisation anti-esclavagiste de Mauritanie a appelé vendredi à gracier un jeune condamné à mort pour apostasie dans ce pays, regrettant "un procès expéditif mené sous[...]

Première condamnation à mort pour apostasie en Mauritanie

La première condamnation à mort pour apostasie de l'histoire de la Mauritanie depuis son indépendance en 1960 a été prononcée mercredi soir à Nouadhibou (Nord-Ouest) à[...]

Sahel : ces chefs jihadistes éliminés par les Français... et ceux qui courent toujours

Plusieurs chefs jihadistes de premier plan ont été tués par les forces françaises depuis le déclenchement de l'opération Serval au Mali, en janvier 2013. D'autres sont toujours en vie,[...]

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20091202T121338Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20091202T121338Z from 172.16.0.100