Extension Factory Builder
23/11/2009 à 14:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les juges Fabienne Pous et Michèle Ganascia, ici à Paris Les juges Fabienne Pous et Michèle Ganascia, ici à Paris © AFP

C'est une première depuis la "rupture" entre la France et le Rwanda. Paris a mandaté deux juges parisiennes pour enquêter sur l'implication présumée de Rwandais vivant en France dans le génocide de 1994.

Deux juges françaises se trouvent au Rwanda, une première depuis la rupture des liens diplomatiques entre Kigali et Paris fin 2006, pour enquêter sur l'implication présumée dans le génocide de 1994 de Rwandais établis en France, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Les juges Fabienne Pous et Michèle Ganascia sont arrivées samedi pour une semaine à Kigali, selon cette source.

Une dizaine d'enquêtes judiciaires ont été ouvertes en France, et centralisées à Paris, à l'encontre de Rwandais soupçonnés de complicité de génocide et de crimes contre l'humanité.

Parmi eux figure Agathe Habyarimana, veuve du président Juvénal Habyarimana tué dans un attentat le 6 avril 1994 contre son avion, considéré comme le signal déclencheur du génocide qui a fait selon l'ONU plus de 800. 000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsie.

Mais à ce stade, seules deux personnes ont été inculpées en France pour des faits liés au génocide: Wenceslas Munyeshyaka, ancien curé de la paroisse de la Sainte-Famille à Kigali, et l'ancien préfet de Gikongoro (sud du Rwanda) Laurent Bucyibaruta.

Vers une détente entre Paris et Kigali

Le déplacement des deux juges est une première depuis la rupture par Kigali de ses relations diplomatiques avec Paris, après l'émission de mandats d'arrêts en novembre 2006 par le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière. Ces mandats visent des proches du président rwandais Paul Kagame, soupçonnés d'avoir pris part à l'attentat contre l'avion du président Habyarimana. Les relations entre les deux pays étaient déjà très tendues depuis 1994, les autorités tutsies de Kigali accusant Paris d'avoir aidé les génocidaires hutus, ce que la France a toujours démenti.

Les avocats de trois Rwandais visés par les mandats d'arrêt ont demandé à plusieurs reprises au juge Marc Trévidic, qui a repris l'enquête de M. Bruguière, de se rendre au Rwanda. Une source française proche du dossier indiquait début novembre que M. Trévidic était prêt "sur le principe" à s'y rendre.

La normalisation des relations entre les deux pays dépend de l'évolution de ce dossier, Kigali voulant la levée de tous les mandats d'arrêt. En novembre 2005, la juge d'instruction du Tribunal aux armées de Paris Brigitte Reynaud s'était rendue à Kigali pour entendre six plaignants qui accusent l'armée française de "complicité de génocide".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
La visite du roi d'Espagne en Tunisie annulée

Article précédent :
La grande bouffe

Rwanda

Rwanda : perpétuité requise contre Joel Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle de Kagamé

Rwanda : perpétuité requise contre Joel Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle de Kagamé

Le parquet de Kigali a requis mercredi la prison à perpétuité contre le lieutenant Joel Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle rwandaise, livré en octobre 2013 par l'Ouganda au Rwanda m[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

 Grâce à son dynamisme économique et à des réformes structurelles, le Rwanda voit sa note améliorée par l'agence Fitch, passant de B à B+ et assortie d'une perspective[...]

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, séjourne depuis dimanche à Tel-Aviv. Une visite officielle de deux jours en pleine crise israélo-palestinienne.[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

Téléphonie : le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières

 Dès septembre prochain, les coûts de communication entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda se feront aux tarifs des communications locales, en vertu d'un accord signé entre les trois pays le 08[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Le Rwanda ou les secrets d'un bon élève

Dévasté par un génocide il y a vingt ans, le pays pauvre et enclavé réalise un spectaculaire redressement économique. Jeune Afrique analyse les ingrédients de cette[...]

Réseaux sociaux : le classement des villes africaines les plus actives sur Twitter

"Jeune Afrique" a établi un classement d'où il ressort un grand retard dans l'utilisation de Twitter par les villes africaines. Si certaines municipalités se démarquent, la plupart[...]

France-Rwanda : les juges bouclent leur enquête sur l'attentat contre Habyarimana

Nathalie Poux et Marc Trévidic, les juges français en charge de l'enquête sur l'attaque du 6 avril 1994 contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, ont mis fin à leur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers