Extension Factory Builder
23/11/2009 à 14:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les juges Fabienne Pous et Michèle Ganascia, ici à Paris Les juges Fabienne Pous et Michèle Ganascia, ici à Paris © AFP

C'est une première depuis la "rupture" entre la France et le Rwanda. Paris a mandaté deux juges parisiennes pour enquêter sur l'implication présumée de Rwandais vivant en France dans le génocide de 1994.

Deux juges françaises se trouvent au Rwanda, une première depuis la rupture des liens diplomatiques entre Kigali et Paris fin 2006, pour enquêter sur l'implication présumée dans le génocide de 1994 de Rwandais établis en France, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Les juges Fabienne Pous et Michèle Ganascia sont arrivées samedi pour une semaine à Kigali, selon cette source.

Une dizaine d'enquêtes judiciaires ont été ouvertes en France, et centralisées à Paris, à l'encontre de Rwandais soupçonnés de complicité de génocide et de crimes contre l'humanité.

Parmi eux figure Agathe Habyarimana, veuve du président Juvénal Habyarimana tué dans un attentat le 6 avril 1994 contre son avion, considéré comme le signal déclencheur du génocide qui a fait selon l'ONU plus de 800. 000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsie.

Mais à ce stade, seules deux personnes ont été inculpées en France pour des faits liés au génocide: Wenceslas Munyeshyaka, ancien curé de la paroisse de la Sainte-Famille à Kigali, et l'ancien préfet de Gikongoro (sud du Rwanda) Laurent Bucyibaruta.

Vers une détente entre Paris et Kigali

Le déplacement des deux juges est une première depuis la rupture par Kigali de ses relations diplomatiques avec Paris, après l'émission de mandats d'arrêts en novembre 2006 par le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière. Ces mandats visent des proches du président rwandais Paul Kagame, soupçonnés d'avoir pris part à l'attentat contre l'avion du président Habyarimana. Les relations entre les deux pays étaient déjà très tendues depuis 1994, les autorités tutsies de Kigali accusant Paris d'avoir aidé les génocidaires hutus, ce que la France a toujours démenti.

Les avocats de trois Rwandais visés par les mandats d'arrêt ont demandé à plusieurs reprises au juge Marc Trévidic, qui a repris l'enquête de M. Bruguière, de se rendre au Rwanda. Une source française proche du dossier indiquait début novembre que M. Trévidic était prêt "sur le principe" à s'y rendre.

La normalisation des relations entre les deux pays dépend de l'évolution de ce dossier, Kigali voulant la levée de tous les mandats d'arrêt. En novembre 2005, la juge d'instruction du Tribunal aux armées de Paris Brigitte Reynaud s'était rendue à Kigali pour entendre six plaignants qui accusent l'armée française de "complicité de génocide".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
La visite du roi d'Espagne en Tunisie annulée

Article précédent :
La grande bouffe

Rwanda

Rwanda : Sa Majesté Kigeli V, roi sans royaume

Rwanda : Sa Majesté Kigeli V, roi sans royaume

Il est le dernier monarque du pays des Mille Collines. En exil depuis plus de cinquante ans, Sa Majesté Kigeli V n'a toujours pas renoncé à revenir un jour sur sa terre natale.[...]

Rwanda - Faustin Nyamwasa : drôle de procès à Johannesburg

Sans surprise, l'État rwandais n'a pas été mis en cause dans le jugement des auteurs présumés de la tentative de meurtre de Faustin Nyamwasa.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Rwanda : deux hauts gradés formellement accusés d'incitation au soulèvement

L'ancien chef de la garde présidentielle rwandaise et un général en retraite, récemment arrêtés au Rwanda, ont été accusés vendredi de "propagation de[...]

Afrique du Sud : 1 Rwandais et 3 Tanzaniens jugés coupables de la tentative d'assassinat sur Nyamwasa

Quatre individus ont été jugés coupables vendredi de la tentative d'assassinat en 2010 de Faustin Kayumba Nyamwasa, l'ancien chef d'état-major du président rwandais Paul Kagamé avec qui il[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

CAN 2015 : le Rwanda disqualifié, le Congo repêché

Qualifié sur le terrain face au Congo (0-2, 2-0 et 4-3 aux tirs au but) pour le dernier tour qualificatif de la CAN 2015, le Rwanda a été éliminé sur tapis vert par la CAF, à la suite de[...]

Rwanda : des médias sommés de s'excuser pour avoir accusé l'opposante Ingabire de sorcellerie

L'autorité rwandaise de régulation des médias a sommé trois organes de presse de publier des excuses et un droit de réponse pour avoir accusé de sorcellerie l'opposante rwandaise Victoire[...]

Ebola : nouveau cas confirmé au Nigeria, inquiétude au Rwanda et au Cameroun

L'inquiétude ne cesse de grandir au Nigeria. Lundi, le ministère de la Santé a confirmé un dixième cas de personne infectée par le virus Ebola dans le pays.[...]

Rwanda : un cas d'Ebola suspecté

Le gouvernement rwandais a indiqué dimanche qu'un étudiant allemand hospitalisé dans la capitale Kigali et présentant les symptômes du virus avait été placé en isolement.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex