Extension Factory Builder
18/11/2009 à 14:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Président a été très critiqué à propos d'un don financier à un représentant du FMI Le Président a été très critiqué à propos d'un don financier à un représentant du FMI © AFP

Le président sénégalais oppose une fin de non-recevoir aux opposants qui réclament des élections anticipées. Il annonce la formation d'une alliance politique en vue de l'élection de 2012, qui devrait être formalisée samedi.

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a écarté l'organisation d'une élection présidentielle anticipée mais annoncé la création d'une "alliance politique" pour le soutenir en vue du scrutin présidentiel de 2012, a rapporté mardi l'agence de presse sénégalaise (APS, publique).

"Pourquoi voulez-vous qu'on fasse des élections? C'est l'opposition qui rêve. Le gouvernement n'est pas chancelant. Pourquoi vouloir organiser des élections? Nous allons créer une alliance politique", a-t-il dit mardi soir à quelques journalistes locaux.

"Nous avons jusqu'en 2012"

Le chef de l'Etat, 83 ans, au pouvoir depuis 2000, s'exprimait au terme d'une réunion avec plusieurs responsables de partis qui soutiennent sa candidature pour la prochaine élection prévue en 2012.

"La loi me donne (l'autorisation) d'organiser des élections dans les 45, 60 prochains jours qui viennent. (Mais) nous en avons jusqu'en 2012", a-t-il ajouté.

Il était entouré de plusieurs responsables de son mouvement, le Parti démocratique sénégalais (PDS), dont Aminata Tall, Iba Der Thiam et Habib Sy. Plusieurs chefs de petits partis soutenant sa candidature pour la prochaine présidentielle étaient également à ses côtés, selon l'APS.

"Samedi, nous allons nous retrouver pour la formalisation définitive de cette alliance. Nous allons en donner le nom. C'est pour consolider notre victoire et préparer les prochains combats politiques", a poursuivi le chef de l'Etat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Sénégal

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop ch&eg[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Sénégal : Karim Wade n'était pas éligible à la présidence !

La Constitution de 2001 stipule que les candidats à la présidence doivent être "exclusivement" de nationalité sénégalaise... Ce qui n'est pas le cas de Karim Wade.[...]

Francophonie : le sommet de Dakar en suspens

L'incertitude plane toujours autour du sommet de la Francophonie prévu à Dakar fin novembre. L'épidémie d'Ebola dans la sous-région peut-elle le remettre en cause ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers