Extension Factory Builder
05/11/2009 à 11:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le procureur de la CPI veut juger les principaux responsables des violences Le procureur de la CPI veut juger les principaux responsables des violences © AFP

Luis Moreno-Ocampo est arrivé à Nairobi dans le cadre de "l'examen préliminaire" des  violences ethniques de 2008. Le procureur de la Cour Pénale Internationale doit disctuer avec le président Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga notamment.

Le procureur de la Cour pénale internationale est arrivé jeudi à Nairobi où il doit discuter avec les président et Premier ministre kényans des modalités des poursuites de la CPI contre les instigateurs des violences post-électorale de 2008, a-t-on appris de source aéroportuaire.

Luis Moreno-Ocampo a atterri jeudi vers 07H00 (04H00 GMT) et doit rencontrer dans la journée le président Mwai Kibaki et le Premier ministre du gouvernement de coalition Raila Odinga.

Les services de M. Moreno-Ocampo mènent depuis février 2008 un "examen préliminaire" sur les violences politico-ethniques qui ont fait 1. 500 morts et 300. 000 déplacés après la réélection controversée de M. Kibaki le 27 décembre 2007.

Plusieurs ministres soupçonnés

Le procureur a prévenu qu'il était déterminé à faire comparaître devant la CPI les principaux responsables des violences de 2008 au Kenya et de laisser un tribunal spécial kényan juger les accusés de second plan.

La liste des principaux suspects n'a pas été officiellement dévoilée, mais elle inclut plusieurs ministres de haut rang et plusieurs parlementaires, selon la presse kényane.

Les entretiens du procureur de la CPI avec MM. Kibaki et Odinga devraient notamment porter sur les modalités d'entrée en action de la CPI: soit l'exécutif kényan en fait la demande formelle, soit il laisse le soin au procureur d'user de ses prérogatives et de se saisir lui-même de ce dossier.

Les deux leaders kényans, rivaux lors de l'élection présidentielle de décembre 2007, pourraient être réticents à saisir eux-même la CPI, et prendre ainsi le risque d'être perçus comme étant à l'origine de poursuites judiciaires contre des membres influents de leurs camps respectifs.

Mercredi, le procureur général du Kenya, Amos Wako, a admis lors d'une conférence de presse qu'il était le premier responsable kényan visé par une interdiction de voyage aux Etats-Unis, qui lui reprochent de faire obstacle aux réformes décidées à la suite des violences post-électorales.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Kenya

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Le vote d'une loi sécuritaire très controversée jeudi par l'Assemblée nationale kényane s'est déroulé dans un chaos indescriptible. Les membres de l'opposition dénoncent un c[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Au Kenya, des "Jeux Olympiques masaï" pour sauver les derniers lions

Bondissant dans les airs, brandissant leurs lances en guise de javelots, les chasseurs de lions du Kenya ont rivalisé d'adresse samedi lors de "Jeux Olympiques masaï" organisés pour sauver ces fauves[...]

Kenya : le gouvernement a-t-il mis sur pied des escadrons de la mort contre des islamistes ?

Furieux, le gouvernement kényan a ordonné mardi 9 décembre une enquête sur les personnes impliquées dans un reportage de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira accusant la[...]

Kenya : la CPI abandonne les poursuites contre le président Kenyatta

La Cour pénale internationale (CPI) a décidé vendredi d'abandonner ses poursuites contre le président kényan, Uhuru Kenyatta.[...]

Rwanda - Me Cantier : "J'ignore qui a enlevé Émile Gafirita"

Me François Cantier, avocat du Rwandais Émile Gafirita, répond aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de l'enlèvement de son client, au Kenya, mi-novembre. L'ancien sous-officier devait[...]

CPI : les juges perdent patience dans l'affaire Kenyatta

Les juges de la CPI ont donné mercredi une semaine à la procureur Fatou Bensouda pour qu'elle démontre avoir rassemblé des preuves supplémentaires contre le président kényan Uhuru[...]

Uhuru Kenyatta : le Kenya "ne reculera pas" face aux "animaux enragés" Shebab

Le gouvernement kényan n'a pas tardé à réagir après l'attaque des Shebab ayant fait 36 morts près de Mandera dans la nuit de lundi à mardi. Le ministre de l'Intérieur a[...]

Kenya : des hommes armés tuent au moins 36 personnes dans le Nord-Est

Au moins 36 personnes ont été tuées par des hommes armés mardi matin dans le nord-est du Kenya. L'attaque a été revendiquée par les Shebab somaliens.[...]

Ces futurs ports qui vont changer la donne en Afrique

Entre sites traditionnels et plateformes de transbordement, un nouveau réseau d'interfaces émerge. Leur but : connecter l'intérieur des terres à la mer.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers