Extension Factory Builder
22/10/2009 à 14:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La décision européenne fait suite à une première mesure de rétorsion sur un accord de pêche La décision européenne fait suite à une première mesure de rétorsion sur un accord de pêche © AFP

Dans la foulée de la décision de la Cedeao, l'Union Européenne a choisi elle aussi d'imposer des sanctions à la Guinée, après le carnage du stade de Conakry, le 28 septembre dernier. Un embargo sur les armes, ainsi que des sanctions ciblées vont être mis en place.

Les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord mercredi pour imposer des sanctions ciblées à l'encontre des membres de la junte au pouvoir en Guinée, dont un gel des avoirs, et un embargo sur les armes, a indiqué une source diplomatique. Les ambassadeurs des 27 pays de l'UE réunis à Bruxelles ont donné leur accord de principe à "des mesures ciblant les membres du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement, la junte au pouvoir) et les individus associés, responsables de la répression violente ou de l'impasse politique dans le pays", selon la même source.

Les représentants des pays européens ont également accepté le principe d'un embargo sur les armes contre la Guinée, à l'instar de celui décrété samedi par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Les sanctions ciblées devraient porter sur un gel d'avoirs financiers et des restrictions de visas en Europe, selon la source diplomatique.

Réactions en chaîne

Cette décision fait suite à une sanglante répression d'une manifestation fin septembre à Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'Onu et suscité l'indignation internationale. Elle doit encore être formellement avalisée la semaine prochaine lors d'une réunion à Luxembourg des ministres des Affaires étrangères de l'UE.

Mardi, Washington avait indiqué soutenir "fermement" l'embargo sur les armes décrété à l'encontre de la Guinée par les dirigeants des pays d'Afrique de l'Ouest.

La Commission européenne a déjà annoncé une mesure de rétorsion. Elle a retiré un projet d'accord de pêche avec la Guinée, estimant qu'il était "politiquement inacceptable" pour Bruxelles d'aider la junte au pouvoir après sa répression sanglante contre l'opposition. Le projet prévoyait pour les quatre prochaines années une enveloppe de 450.000 euros annuels pour aider au développement du secteur de la pêche en Guinée et 1,6 million d'euros supplémentaires sur quatre ans pour développer le système de contrôle des zones de pêche guinéennes.

L'aide au développement de l'UE est déjà gelée depuis le printemps et la Guinée est placée depuis fin juillet sous surveillance par les Européens en attendant un retour à l'Etat de droit, après le coup d'Etat de décembre qui a porté au pouvoir le chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara.

La manifestation violemment réprimée était organisée pour presser le chef de la junte de ne pas se présenter à l'élection présidentielle prévue en janvier.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Guinée

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui pourra[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Ebola : l'épidémie ralentit en Afrique de l'Ouest

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi un net ralentissement de l’épidémie d’Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les trois pays les plus[...]

Guinée - Ibrahima Traoré : "En Ouganda, personne n'osait nous approcher à cause d'Ebola"

Ebola oblige, le Syli a dû jouer tous ses matchs de qualification pour la CAN 2015 à l'étranger. Ibrahima Traoré, le vice-capitaine de la sélection guinéenne revient sur ce parcours[...]

CAN 2015 : le but mortel des Guinéens

Alors que les joueurs guinéens célébraient leur but face à la Côte d’Ivoire, le 20 janvier à Malabo, une grenade a explosé dans un bar de Conakry, faisant entre un et trois[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire manque ses débuts face à la Guinée

Lors de son entrée dans la CAN 2015, la Côte d'Ivoire d'Hervé Renard n'a pas brillé et a été tenue en échec par la Guinée (1-1), mardi à Malabo. Les Élephants[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Ebola : reflux de l'épidémie dans les trois pays les plus touchés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi un léger fléchissement de l'épidémie Ebola en Sierra Leone, en Guinée et  au Libéria, les trois pays les[...]

Guinée : 6 personnes condamnées et 2 relaxées pour le drame de Rogbanè

La justice guinéenne a tranché jeudi en première instance dans l'affaire du drame de Rogbanè qui avait coûté la vie à 33 personnes, le 29 juillet 2014.[...]

Guinée : quand Zuma et Condé célèbrent l'amitié de leurs peuples

Le président sud-africain Jacob Zuma a effectué une visite de solidarité à son homologue guinéen, Alpha Condé. L'occasion pour eux de rappeler les liens historiques entre leurs pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20091022142520 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20091022142520 from 172.16.0.100