Extension Factory Builder
10/10/2009 à 19:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Albert Mabri Toikeusse Albert Mabri Toikeusse © AFP

Albert Mabri Toikeusse, chef de l'UDPCI et membre de la coalition RHDP proche de l'ex-chef de la junte Robert Gueï, se porte candidat à la présidentielle du 29 novembre, avec un programme sans concession.

L'opposant Albert Mabri Toikeusse, chef du parti de l'ex-chef de la junte en Côte d'Ivoire, Robert Gueï (1999-2000) assassiné en 2002, a été investi samedi candidat à l'élection présidentielle prévue le 29 novembre.

M. Mabri, 47 ans, a été désigné lors d'une convention de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) devant près de 2.000 personnes dans un stade d'Abidjan.

Ministre des Transports dans le gouvernement d'union, il est l'un des chefs du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Cette coalition compte les deux ténors de l'opposition, l'ex-chef de l'Etat Henri Konan Bédié et l'ancien Premier ministre Alassane Ouattara, qui devraient être les deux principaux rivaux du président Laurent Gbagbo lors du scrutin.

Le chef de l'UDPCI a promis de "réinstaurer le service militaire obligatoire", pour "l'émergence d'une armée au service de la nation et de tous les citoyens".

"Contre" la transparence politique

La Côte d'Ivoire est plongée dans une grave crise militaro-politique depuis le coup d'Etat manqué de 2002, qui a coupé le pays en deux.

M. Mabri s'est en outre engagé à "faire adopter une loi contre la 'transhumance politique' à l'Assemblée nationale".

Fort du troisième groupe parlementaire avec 14 députés à l'issue des élections législatives de 2000, son parti n'en compte plus que cinq, les autres ayant rallié la mouvance de Laurent Gbagbo, dont la base électorale se situe également dans l'ouest du pays.

Le général Gueï, tué dans des circonstances obscures aux premières heures du putsch manqué de septembre 2002, a été enterré le 2 octobre dans son village de Kabacouma (ouest) au cours de funérailles nationales censées mettre un terme à une longue polémique sur sa dernière demeure.

Sans cesse ajournée depuis 2005, la présidentielle a été fixée au 29 novembre mais un nouveau report apparaît de plus en plus probable, du fait des retards accumulés, notamment dans l'élaboration de la liste électorale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, s[...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Football : la Côte d'Ivoire se qualifie pour la CAN 2015

La sélection ivoirienne de football a obtenu son billet pour la Coupe d'Afrique des nations 2015 grâce à son match nul contre le Cameroun (0-0) mercredi à Abidjan. Les Lions indomptables étaient[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers