Extension Factory Builder
10/10/2009 à 19:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Albert Mabri Toikeusse Albert Mabri Toikeusse © AFP

Albert Mabri Toikeusse, chef de l'UDPCI et membre de la coalition RHDP proche de l'ex-chef de la junte Robert Gueï, se porte candidat à la présidentielle du 29 novembre, avec un programme sans concession.

L'opposant Albert Mabri Toikeusse, chef du parti de l'ex-chef de la junte en Côte d'Ivoire, Robert Gueï (1999-2000) assassiné en 2002, a été investi samedi candidat à l'élection présidentielle prévue le 29 novembre.

M. Mabri, 47 ans, a été désigné lors d'une convention de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) devant près de 2.000 personnes dans un stade d'Abidjan.

Ministre des Transports dans le gouvernement d'union, il est l'un des chefs du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Cette coalition compte les deux ténors de l'opposition, l'ex-chef de l'Etat Henri Konan Bédié et l'ancien Premier ministre Alassane Ouattara, qui devraient être les deux principaux rivaux du président Laurent Gbagbo lors du scrutin.

Le chef de l'UDPCI a promis de "réinstaurer le service militaire obligatoire", pour "l'émergence d'une armée au service de la nation et de tous les citoyens".

"Contre" la transparence politique

La Côte d'Ivoire est plongée dans une grave crise militaro-politique depuis le coup d'Etat manqué de 2002, qui a coupé le pays en deux.

M. Mabri s'est en outre engagé à "faire adopter une loi contre la 'transhumance politique' à l'Assemblée nationale".

Fort du troisième groupe parlementaire avec 14 députés à l'issue des élections législatives de 2000, son parti n'en compte plus que cinq, les autres ayant rallié la mouvance de Laurent Gbagbo, dont la base électorale se situe également dans l'ouest du pays.

Le général Gueï, tué dans des circonstances obscures aux premières heures du putsch manqué de septembre 2002, a été enterré le 2 octobre dans son village de Kabacouma (ouest) au cours de funérailles nationales censées mettre un terme à une longue polémique sur sa dernière demeure.

Sans cesse ajournée depuis 2005, la présidentielle a été fixée au 29 novembre mais un nouveau report apparaît de plus en plus probable, du fait des retards accumulés, notamment dans l'élaboration de la liste électorale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les uns[...]

Côte d'Ivoire : un VRP nommé Ouattara

Pour le président ivoirien Alassane Ouattara, qui savourait fin août ses derniers jours de vacances à Mougins, dans le sud de la France, la rentrée s'annonce chargée avec un voyage en[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Côte d'Ivoire : Guillaume Koffi et Issa Diabaté, l'architecture et l'art de la passivité

Les architectes ivoiriens Guillaume Koffi et Issa Diabaté s'inspirent de l'architecture traditionnelle africaine pour concevoir des bâtiments de plus en plus passifs. Mais résolument modernes.[...]

CAN 2015 : Ouattara ne veut pas de match Côte d'Ivoire-Sierra Leone à Abidjan

Le président ivoirien Alassane Ouattara a exprimé à un ministre son refus de voir le match Côte d'Ivoire-Sierra Leone se tenir à Abidjan, le 6 septembre. Mais pour l'instant, aucune solution de[...]

Présidentielle ivoirienne 2015 : les lièvres et la tortue

Alors que l'élection présidentielle ivoirienne aura lieu en octobre 2015, seul Alassane Ouattara a pour l'instant déclaré sa candidature. Les autres leaders politiques continuent de chercher celui qui[...]

Stanislas Zézé : "La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales"

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment, et Jean-Paul Tonga, directeur des opérations de l'agence de notation basée à Abidjan, reviennent pour "Jeune Afrique" sur l'impact du[...]

Côte d'Ivoire : "Stop Ebola", un clip pour lutter contre le virus

Spots publicitaires, communiqués, messages radiophoniques, les campagnes de sensibilisation contre le virus Ebola battent leur plein sur le continent. En Côte d'Ivoire, un blogueur a décidé de[...]

Bientôt, les palmiers ivoiriens produiront de l'électricité

 À Aboisso, en Côte d'Ivoire, une minirévolution qui s'annonce : la construction d'une centrale d'énergie alimentée par de la biomasse, la première en Afrique à être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex