Extension Factory Builder
29/09/2009 à 10:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La coopération technique se fait via le centre de lutte anti-drogue en Méditerranée La coopération technique se fait via le centre de lutte anti-drogue en Méditerranée © AFP

La France et le Maroc veulent intensifier leur coopération en vue de la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue. Brice Hortefeux, le ministre français de l'Intérieur, a rencontré Chakib Benmoussa, son homologue marocain, à cet effet.

La lutte contre le terrorisme et le trafic des stupéfiants ont été au centre de discussions, lundi à Rabat, entre le ministre français de l'Intérieur Brice Hortefeux et son homologue marocain Chakib Benmoussa, a-t-on indiqué de source officielle.

"Au titre de la lutte contre le terrorisme, la coopération (entre les deux ministères, ndlr) sera notamment renforcée par un échange soutenu, régulier et rapide d'informations par leurs services", selon un communiqué conjoint publié à l'issue de ces entretiens. Les deux ministres, ajoute le texte, ont eu un "échange approfondi sur la dimension régionale du terrorisme, qui constitue (...) un véritable défi, non seulement pour les deux pays mais également pour les pays d'Afrique du nord et de l'Europe". La France, souligne-t-on à cette occasion, "est très attentive aux menaces" qui peuvent être formulées, notamment par Al-Qaïda, et "demeure en état de vigilance permanente".

Concernant la lutte contre le trafic des stupéfiants, les deux ministres sont convenus d'intensifier les "échanges opérationnels" et leur "coopération technique dans ce domaine", précise le communiqué. Pour cela, "ils sont résolus à exploiter au maximum le centre de coordination de la lutte anti-drogue en Méditerranée, basé à Toulon (CECLAD), qui offre un nouveau cadre de coopération, dans la continuité du Centre d'Opération et d'Analyse maritime de lutte contre le trafic de drogue (MAOC-N), basé à Lisbonne".

La France et le Maroc "conviennent que ces dispositifs constituent des plateformes appropriées d'action commune contre le trafic international de drogue par voie maritime".

échanges de statistiques et de données vidéo

Dans une déclaration à la presse, le ministre français de l'Intérieur a estimé qu'en matière de lutte contre la drogue, le Maroc a enregistré des "résultats spectaculaires" entre 2004 et 2008. Durant cette période, a-t-il dit, la superfice de cannabis cultivé est tombée à 50.000 hectares - contre 134.000 en 2003 - dans le nord du royaume (zone "historique" de production de cannabis, ndlr) et les arrestations liées au trafic de drogue ont touché quelque 1.500 personnes.

Dans un entretien à l'AFP, M. Hortefeux s'est "réjoui" des progrès enregistrés dans la lutte contre la production et le trafic de cannabis au Maroc, souhaitant qu'il en soit de même pour la cocaïne.

Selon le communiqué, les deux ministères de l'Intérieur ont aussi décidé de développer leur coopération en matière de "vidéo-protection" et d'échange de "statistiques criminelles". La France renforcera avec le Maroc sa "coopération en matière de vidéo-protection" ainsi que l'échange des "statistiques criminelles", ajoute le texte.

Imams, police et délinquants

Arrivé dimanche soir à Rabat pour son premier déplacement à l'étranger depuis sa nomination à l'Intérieur, Brice Hortefeux devait encore s'entretenir lundi après-midi avec le ministre des Affaires islamiques Ahmed Taoufiq, notamment de la formation des imams. Brice Hortefeux a rappelé à cette occasion que l'Institut catholique, à Paris, avait entrepris de former des imams.

Le ministre français devait également visiter lundi en fin d'après-midi un centre de réinsertion pour jeunes délinquants à Témara, à 15 kilomètres au sud de Rabat. En fin de matinée, il avait déposé une gerbe au Mausolée Mohammed V, dans la capitale. Brice Hortefeux a devait reprendre mardi l'avion pour Paris, après avoir visité une école de police à Kénitra (40 km au nord de Rabat).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Perte abyssale du groupe Rougier

Article pr�c�dent :
En bref

Maroc

Maroc - Abderrafie Zouitene : 'Les plages sont interchangeables, la culture pas'

Maroc - Abderrafie Zouitene : "Les plages sont interchangeables, la culture pas"

Entretien avec Abderrafie Zouitene, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme, président de la Fondation Esprit de Fès et du Festival de Fès des musiques sacrées[...]

Ramzi Boukhiam, un Marocain en quête de grand surf

Ce Marocain de 22 ans est l'un des très rares surfeurs africains à se signaler au niveau international. Son objectif, parvenir à se hisser parmi les meilleurs riders de la planète.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Polémique : "Much loved", le film de Nabil Ayouch, ne sera pas diffusé au Maroc

Déjà sujet à polémique en raison du sujet qu’il traite, le film de Nabil Ayouch reste au cœur des débats après que le gouvernement marocain, emmené par les islamistes du[...]

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Le souverain marocain, Mohammed VI, quittera le Sénégal vendredi, après avoir signé de nombreux accords économiques.[...]

Festival de Fès - Alain Weber : "La musique est un peu une revanche pour l'Afrique"

Entretien avec Alain Weber, directeur artistique de la 21e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde.[...]

Ali Benmakhlouf : "À sa mort, le Prophète n'a laissé aucune directive"

Le penseur marocain en est persuadé : sans l'apport de la pensée arabe médiévale, le paysage intellectuel européen actuel ne serait pas ce qu'il est. Et pourtant qui le sait ? Dans un[...]

Mehdi Benatia : "Fier et heureux, avec le Bayern et avec le Maroc"

Recruté à l’été 2014 par le Bayern Munich pour 30 millions d’euros, Mehdi Benatia a remporté avec le championnat d’Allemagne le premier titre de sa carrière. À[...]

Maroc : un terroriste refoulé par la Grande-Bretagne sème la terreur à Rabat

 Les autorités britanniques ont refoulé de leur territoire un Marocain condamné pour terrorisme, le 21 mai, sans en informer le Royaume et provoquant un imbroglio diplomatique.  [...]

Gouvernement marocain : Mohand Laenser, l'insubmersible

Le 20 mai, Mohammed VI a nommé cinq nouveaux ministres à la place de ceux qui ont démissionné. Parmi eux, Mohand Laenser, l'indéboulonnable secrétaire général du Mouvement[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers