Extension Factory Builder
31/08/2009 à 09:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les chefs d'Etat de l'Union africaine sont réunis à Tripoli Les chefs d'Etat de l'Union africaine sont réunis à Tripoli © AFP

Rappel des principaux conflits et crises en cours en Afrique en partie discutés lors d'une session de l'Union africaine (UA), lundi à Tripoli.

SOMALIE

En Somalie, ravagée par une guerre civile depuis 1991, les islamistes des shebab et la milice Hezb al-Islamiya ont lancé début mai une offensive contre le gouvernement de l'islamiste modéré Sheikh Sharif Ahmed, qui ne contrôle qu'une faible partie de la capitale et du pays, morcelé en entités sur lesquelles l'Etat n'a aucune prise.

Au large du pays, les actes de piraterie ont atteint un niveau record en 2008 et des bâtiments sous commandement américain, européen et de l'Otan, ainsi que des navires chinois et russes, ont été notamment déployés.

SOUDAN

Le Darfour (ouest), qui a connu récemment une vague d'enlèvements de travailleurs humanitaires, est en proie depuis 2003 à un conflit opposant une pléthore de groupes rebelles au gouvernement central de Khartoum. La guerre a fait 300. 000 morts selon l'ONU, 10. 000 selon Khartoum, et entraîné le déplacement de 2,7 millions de personnes.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

L'est de la RDC est le théâtre d'affrontements entre groupes armés et de violences depuis plus d'une décennie. L'armée mène des opérations dans le Nord et le Sud-Kivu contre les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). En Province orientale (nord-est), elle traque les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du seigneur (LRA). Les rebelles, mais aussi des soldats de l'armée gouvernementale, commettent des exactions contre les civils.

NIGERIA

Dans les régions du sud, des groupes armés multiplient depuis 2006 les attaques contre les infrastructures pétrolières et les enlèvements de centaines d'employés locaux et étrangers. Une amnistie présidentielle a été offerte aux groupes qui déposeront les armes.

En juillet, des affrontements entre forces de l'ordre et membres d'une secte islamiste se réclamant des talibans d'Afghanistan ont fait plus de 800 morts dans le nord du pays.

TCHAD

Le pays a été le théâtre de violences entre mouvements rebelles, venus notamment du Soudan, et l'armée, avec de fréquents combats depuis 2005.

MADAGASCAR

Une crise politique affecte l'île, actuellement dirigée par Andry Rajoelina, après le départ forcé en mars, sous la pression de la rue, de Marc Ravalomanana. Un accord prévoyant une transition politique a été signé début août.

NIGER

Une crise politique secoue le Niger, où le président Mamadou Tandja vient d'obtenir, lors d'un référendum constitutionnel, la possibilité de rester au pouvoir.

MAURITANIE

Un an après le coup d'Etat qu'il avait lui-même mené, Mohamed Ould Abdelabziz a été investi président en août.

Le pays, qui a connu le 8 août son premier attentat suicide, est la cible depuis 2007 d'attaques d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui enrôle les mouvements armés islamistes de Tunisie, d'Algérie et du Maroc, ainsi que ceux du Sahel.

GUINEE

Une junte a pris le pouvoir en décembre, au lendemain de la mort de Lansana Conté, qui dirigeait le pays depuis 1984.

CENTRAFRIQUE

Des affrontements ont été enregistrés ces derniers mois dans le nord entre nouveaux groupes armés ou milices.

GUINEE-BISSAU

Le pays, devenu plaque tournante du trafic de cocaïne d'Amérique latine vers l'Europe, a connu des assassinats politiques, dont son président Joao Bernardo Vieira. Une présidentielle a eu lieu en juillet.

COTE D'IVOIRE

Le pays est coupé en deux depuis qu'une rébellion a éclaté en septembre 2002, une présidentielle est prévue fin novembre pour mettre fin à la crise.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Libye

Libye - Ali Zeidan : 'Je n'ai pas dit mon dernier mot'

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens ajourné au 27 avril

La Cour pénale de Tripoli a décidé lundi d'ajourner au 27 avril le procès de 37 proches de Mouammar Kaddafi, dont son fils Seif el-Islam.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces