Extension Factory Builder
19/06/2009 à 06:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les réfugiés somaliens font la queue pour pour se faire enregistrer par le HCR Les réfugiés somaliens font la queue pour pour se faire enregistrer par le HCR © AFP

Devant l'afflux quotidien de centaines de Somaliens fuyant la sécheresse et les combats vers le camp déjà surpeuplé de Dadaab (nord-est du Kenya), les agences humanitaires de l'ONU pressent le Kenya d'allouer plus de terrains pour héberger les nouveaux réfugiés.

Conçu dans les années 90 pour abriter 90.000 personnes, Dadaab en abrite désormais 280.000 et est devenu le plus grand camp de réfugiés au monde, entassés pour les mieux lotis dans des tentes recouvertes de bâches en plastique.

Fatimah Mohamed Ali, 56 ans, est une des dernières arrivées et attend patiemment son tour pour se faire enregistrer auprès du Haut commissariat de l'ONU pour réfugiés (HCR).

Epuisée par le voyage, elle garde en tête les images insupportables de ses compatriotes trop faibles pour atteindre Dadaab, mourant en chemin sur le bord de la route, leurs cadavres offerts aux charognards.

"Pendant 10 jours, nous sommes restés bloqués dans notre maison à Mogadiscio. Impossible de sortir, il y avait des combats tout autour. Puis le 11e jour, c'était calme, et nous avons décidé qu'il était temps de partir", raconte-t-elle.

Manque de terres

Selon le HCR, plus de 120.000 personnes ont été déplacées par les combats opposant depuis début mai les insurgés islamistes radicaux aux troupes gouvernementales du président Sharif Cheikh Ahmed, un islamiste modéré dont ils ont juré la perte.

La persistance des combats et des périodes de sécheresse prolongées dans le pays poussent toujours plus de réfugiés aux portes du camp et posent avec toujours plus d'acuité la question de la création de nouveaux camps, une demande ancienne des agences de l'ONU restée lettre morte à ce jour.

"Depuis août dernier, nous n'avons pas pu allouer de nouveaux emplacements" aux arrivants, explique un porte-parole du HCR, Andy Needham.

"En ce moment, les nouveaux réfugiés emménagent chez des proches" déjà installés, confirme la directrice du camp, Anne Campbell, précisant que des parcelles de 180 m2 abritent jusqu'à 40 personnes.

"Nous appelons le gouvernement à satisfaire rapidement la demande de l'ONU", a appelé récemment la secrétaire générale de l'ONG Amnesty international, Irene Khan, au terme d'un entretien avec le ministre de la Sécurité intérieure George Saitoti.

"Le ministre s'est montré plutôt optimiste (. . . ) mais nous lui avons dit qu'il devrait s'assurer que la terre soit rapidement débloquée", avait-elle ajouté.

Saturation

Le Kenya a également proposé de transférer 50.000 personnes dans le camp de Kakuma, créé pour héberger des réfugiés du Sud-Soudan, une solution trop coûteuse de l'avis de responsables humanitaires.

En attendant, la pression démographique met les infrastructures du camp à rude épreuve. La répartition des ressources, l'eau ou l'aide alimentaire, relève du casse-tête.

Des agences humanitaires telle que l'Office humanitaire de la commission européenne (Echo) ont investi plusieurs millions de dollars pour améliorer l'approvisionnement en eau et construire des sanitaires.

"Le réseau d'eau a été construit il y a 19 ans et conçu pour 90.000 personnes alors qu'aujourd'hui, c'est une ville de 300. 000 personnes", explique Yves Horent, un responsable technique d'Echo.

"Tout est compliqué ici, il n'y a pas assez de nourriture, pas assez d'eau et même pas assez d'abris", résume Osman Mohammed Yalahow, un réfugié de 46 ans.

"Même s'il y a des combats en Somalie, je pense que la vie est meilleure là-bas. Les conditions sont critiques ici", explique cet ancien mécanicien occupé à agrandir son abri où cohabitent entre autres 12 enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Kenya

Kenya : un an après, hommage aux victimes de l'attaque du Westgate

Kenya : un an après, hommage aux victimes de l'attaque du Westgate

Le Kenya a rendu hommage ce dimanche, sous haute sécurité, aux 67 victimes de l'attaque du centre commercial Westgate, perpétrée il y a un an jour pour jour dans la capitale Nairobi par un commando is[...]

CPI : vers un nouveau report du procès Kenyatta ?

La procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, a affirmé vendredi que l'accusation ne disposait pas de preuves suffisantes.[...]

E-santé : le top 5 des applications mobiles en Afrique

Recevoir des informations sur son dossier médical en temps réel, géolocaliser le médecin le plus proche, tout savoir sur les symptômes d'Ebola. Grâce aux smartphones, les Africains[...]

Afrique subsaharienne : ces étonnants banquiers qui aiment le risque

D'un bout à l'autre du continent, des banques rivalisent d'ingéniosité pour offrir aux Africains des services financiers adaptés à leurs besoins.[...]

Kenya : HRW dénonce l'exécution de suspects par la police antiterroriste

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a accusé lundi la police antiterroriste kényane d'avoir exécuté et fait disparaître des suspects. L'organisation a[...]

Ebola : le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone

Le Kenya a annoncé samedi interdire l'entrée sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l'épidémie[...]

Kenya : mais où est passée la mystérieuse "Veuve blanche" ?

Recherchée pour son implication présumée dans un projet d'attentat au Kenya, la Britannique Samantha Lewthwaite alias la "Veuve blanche", épouse d'un des kamikazes des attentats de Londres de[...]

L'Afrique de l'Est pose ses conditions à la signature de l'APE

 La Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) a refusé de parapher l'accord de partenariat économique (APE) intérimaire que lui tendait l'Union européenne (UE). Parmi les blocages encore non[...]

Sommet États-Unis - Afrique : demandez le programme et suivez le guide !

Le premier sommet États-Unis - Afrique s'ouvre ce lundi à Washington. Durant trois jours, Barack Obama et près de cinquante chefs d'État et de gouvernement du continent évoqueront leur[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex