Extension Factory Builder
17/06/2009 à 13:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un tableau de l'artiste Josiah Waiguru Gitau 'Taju', dans le cadre de l'exposition itinérante Un tableau de l'artiste Josiah Waiguru Gitau "Taju", dans le cadre de l'exposition itinérante © AFP

Des photographies d'enfants jouant au football sur les plages immaculées d'Afrique du Sud, des footballeurs sculptés dans le bronze en pleine action: le Mondial-2010, le premier jamais organisé sur le continent africain, inspire via deux expositions les artistes de la planète.

La ville du Cap, dans le sud-ouest du pays, expose les premiers éléments d'une double collection itinérante destinée à s'accroître d'ici le coup d'envoi de la compétition, le 11 juin 2010. Photographes, sculpteurs ou peintres du monde y sont réunis autour d'un seul thème, le ballon rond.

Cinq artistes de chacune des 32 nations qualifiées pour la Coupe du monde ont toute latitude pour créer des oeuvres inspirées par l'Afrique, la fierté de leur propre pays et la passion suscitée par l'événement.

Celles-ci seront présentées au monde en deux collections, l'une internationale et l'autre regroupant de jeunes artistes africains, afin d'"imposer le Mondial à la conscience d'un public qui ignore habituellement ce type de compétition", explique Rob Spaull, directeur de la société sud-africaine qui a obtenu la licence de la Fifa pour ce projet.

Baptisée "2010 Fine Art", la société a déjà commissionné des artistes comme les peintres espagnol Eleazar Saenz, argentin Pablo di Masso, australien Richard Birmingham ou japonais Kimi Sakaki.

"Une passion et une énergie très belles à regarder"

Les premières oeuvres dévoilées comprennent un canevas de Peter Phillips, père du pop art britannique.

Le photographe sud-africain Clint Strydom a choisi quant à lui la Wild Coast, rivages méridionaux de l'Afrique du Sud sur l'Océan indien, pour saisir des images en noir et blanc d'enfants jouant au football.

Le long des immenses plages de cette région très pauvre, "il y a toujours un gosse en train de shooter dans un vieux ballon ou une balle de sacs de plastique, ou un village entier qui se retrouve sur une place poussiéreuse", raconte M. Strydom.

"C'est comme s'ils ne se rendaient pas compte des conditions dans lesquelles ils jouent, note-t-il. Ils jouent avec une passion et une énergie très belles à regarder. "

Intéresser les collectionneurs

L'exposition doit être complétée pour le tirage au sort du Mondial-2010, en décembre au Cap, selon le galeriste Rob Spaull. Ensuite, chaque oeuvre sera reproduite 210 fois en très haute qualité, afin d'intéresser les collectionneurs, et l'ensemble sera présenté dans les capitales des 32 nations qualifiées.

"Nous voulons réaliser quelque chose de semblable à ce que fait la Coupe du monde", poursuit M. Spaull. "Il s'agit de rassembler des gens d'origines très différentes, avec des intérêts et des cultures très différents. "

Mais "2010 Fine Art" entend également mettre en valeur de jeunes artistes africains méconnus, souvent réduits à vendre sur le trottoir aux touristes, ajoute-t-il. C'est le but de la deuxième collection, pour laquelle "nous cherchons sur le continent des artistes de talent qui n'ont pas encore percé. "

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Afrique du sud

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son concurren[...]

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Le 30 septembre, le tribunal de Polokwane, dans le nord de l'Afrique du Sud, a décidé de renvoyer au 3 août 2015 le procès pour corruption ouvert à l'encontre de Julius Malema. Que reproche la[...]

L'Afrique du Sud donne 25 millions d'euros d'aide à Cuba

L'Afrique du Sud va donner 350 millions de rands (25 millions d'euros) d'"aide économique" à Cuba pour "stimuler les relations commerciales bilatérales", a annoncé samedi son[...]

Afrique du Sud : la première mosquée ouverte aux homosexuels fermée... faute de parking

La ville du Cap a annoncé que la première mosquée ouverte aux homosexuels en Afrique du Sud, inaugurée vendredi 19 septembre, allait fermer ses portes pour une durée indéterminée.[...]

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap

Une mosquée ouverte aux homosexuels, traitant les femmes et les chrétiens sur un pied d'égalité, a été inaugurée vendredi au Cap, sans aucun incident majeur, malgré des[...]

Afrique du Sud : Jacob Zuma rattrapé par ses démons

Rien ne va plus pour le chef de l'État sud-africain. Alors que les scandales se multiplient, la justice exhume l'affaire dite de l'Arms Deal, qui poursuit Jacob Zuma depuis plus de dix ans. Tiendra-t-il jusqu'à[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Afrique du Sud : une ministre espère que Pistorius sera rejugé

La ministre sud-africaine de l'Éducation et présidente de la Ligue des femmes du parti au pouvoir, Angie Motshegka, a déclaré ce week-end qu'elle espérait qu'Oscar Pistorius serait[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius reconnu coupable d'homicide involontaire

Oscar Pistorius a été reconnu vendredi coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013.[...]

Afrique du Sud : la juge va prononcer la fin du verdict du procès Pistorius

Oscar Pistorius saura vendredi s'il est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013. La juge sud-africaine Masipa a écarté, jeudi, la préméditation[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers