Extension Factory Builder
22/05/2009 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les civils ont payé le plus lourd tribut des heurts Les civils ont payé le plus lourd tribut des heurts © AFP

Des combats opposant les forces gouvernementales somaliennes aux rebelles islamistes ont fait vendredi 29 morts dans le sud de Mogadiscio. Parmi les victimes, on compte majoritairement des civils.

Vingt-neuf personnes, en majorité des civils, ont été tuées vendredi à Mogadiscio et 200 autres environ ont été blessées dans de violents combats déclenchés par une offensive des forces gouvernementales contre les insurgés islamistes qui ont promis de renverser le président et islamiste modéré, Sharif Cheikh Ahmed.

Les forces gouvernementales ont attaqué vendredi matin trois quartiers - Tarbunka, Bakara et Howlwadag - qu'elles ont perdu dans le sud de Mogadiscio au cours de deux semaines de combats qui ont fait près de 150 morts.

Au moins 29 personnes, dont une majorité de civils ont été tuées vendredi dans ces heurts, selon des témoins. Un journaliste somalien de Radio Shabelle figure parmi les victimes. Selon des sources médicales, 53 personnes ont été admises à l'hôpital Médina de la capitale.

Le porte-parole de l'armée somalienne, Farhan Mahdi Mohamed, a assuré que ses troupes poursuivraient les combats jusqu'à ce que les insurgés soient délogés de Mogadiscio. Mais des témoins ont rapporté que des éléments de l'armée somalienne avaient battu en retraite.

La mort d'un journaliste condamnée

En début d'après-midi, les combats avaient pourtant diminué d'intensité et se limitaient à des tirs sporadiques d'armes automatiques, a constaté un correspondant de l'AFP.

L'Union nationale des journalistes somaliens a condamné la mort du journaliste.

"Il rentrait à la radio quand des tirs l'ont atteint à la poitrine. Son corps est resté sur la route pendant 45 minutes alors que les milices échangeaient des tirs et personne ne pouvait récupérer son corps", a protesté l'association dans un communiqué.

D'autres témoins ont rapporté à l'AFP avoir vu les corps de trois soldats gouvernementaux dans une rue de la capitale.

"Les forces gouvernementales ont battu en retraite hors de la zone et je peux voir les corps des soldats dans ma rue", a déclaré un témoin, Faisal Hashi.

Un journaliste de l'AFP a en outre vu les corps de deux civils tués par des balles perdues.

Par ailleurs, huit passagers d'un bus ont été tués par un obus de mortier, selon des témoins.

"Le bus était en train de passer devant ma grille lorsque le désastre s'est produit. Il y avait du sang et des morceaux de corps humains partout. C'était une vision d'horreur", a déclaré à l'AFP Bashir Abdurahman.

Versions contradictoires

Plus tôt vendredi, le porte-parole de l'armée avait affirmé que ses troupes avaient repris le contrôle de ces trois quartiers tenus par des insurgés.

Mais l'un des porte-parole des shebab a démenti cette affirmation.

"Les ennemis d'Allah ont attaqué nos positions ce matin et nos combattants se défendent actuellement. Ils (soldats gouvernementaux) n'ont pas repris ces positions", a déclaré à l'AFP cheikh Ali Mohamoud Rage.

Depuis le 7 mai, les insurgés ont lancé une offensive sans précédent, menée par la milice "Hezb al-Islamiya" du chef islamiste radical cheikh Hassan Dahir Aweys, et par les islamistes radicaux des shebab, pour chasser du pouvoir le président Sharif Sheikh Ahmed, un islamiste modéré élu en janvier à la tête du pays.

Selon le dernier décompte du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), environ 46. 000 habitants de Mogadiscio ont été déplacés.

Mercredi, l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad, 6 pays d'Afrique de l'Est), alarmée par l'offensive des islamistes radicaux, a exhorté l'ONU à imposer un blocus maritime et aérien de la Somalie pour priver les insurgés de leurs renforts en armes et en combattants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Somalie

Somalie : deux blessés graves dans un attentat à la bombe à Mogadiscio

Somalie : deux blessés graves dans un attentat à la bombe à Mogadiscio

Un attentat commis à l'aide d'une bombe fixée à une voiture a fait deux blessés graves dimanche dans le centre de la capitale somalienne, Mogadiscio, a déclaré la police.[...]

Somalie : les shebab attaquent une île stratégique dans le Sud-Ouest

Les shebab somaliens ont lancé samedi une grande offensive contre l'île stratégique de Khuda, située dans le sud-ouest des côtes somaliennes, selon des témoins.[...]

Somalie : les tensions entre le président et son Premier ministre menacent la paix

L'ONU et l'Union européenne (UE) ont fait part lundi de leur inquiétude liée aux "divergences" publiques entre le président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, et son Premier ministre Abdiweli[...]

Somalie : l'Amisom juge déséquilibré un rapport de HRW

La Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a jugé déséquilibré un rapport de Human Rights Watch qui accuse ses soldats de viols et d'exploitation de femmes et de jeunes filles sur leurs bases[...]

Somalie : Ban Ki-moon en visite à Mogadiscio, ravagée par le terrorisme

Pour la première fois en trois ans, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est en visite mercredi à Mogadiscio, en Somalie, où il rencontre le président Hassan Sheikh[...]

Somalie : l'explosion d'une voiture piégée fait au moins cinq morts à Mogadiscio

L'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio a fait au moins cinq morts mercredi soir.[...]

Somalie : la prise de Barawe, nouveau coup dur pour les Shebab

Les opérations de sécurisation de la ville portuaire de Barawe, évacuée il y a quelques jours par les combattants shebab, se poursuivaient mardi.[...]

Les troupes somaliennes et de l'UA ont pris Barawe, dernier grand port tenu par les Shebab

L'armée somalienne et la force de l'Union africaine (Amisom) ont pris dimanche le contrôle de Barawe, dernier port somalien d'importance aux mains des islamistes somaliens shebab, crucial pour leur financement, ont[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Élimination du chef des shebab : Hollande a coopéré avec Washington

Les services de renseignement français ont coopéré avec Washington pour l'opération qui a conduit à la mort du chef des islamistes somaliens shebab, Ahmed Abdi "Godane", tué[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers