Extension Factory Builder
22/05/2009 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les civils ont payé le plus lourd tribut des heurts Les civils ont payé le plus lourd tribut des heurts © AFP

Des combats opposant les forces gouvernementales somaliennes aux rebelles islamistes ont fait vendredi 29 morts dans le sud de Mogadiscio. Parmi les victimes, on compte majoritairement des civils.

Vingt-neuf personnes, en majorité des civils, ont été tuées vendredi à Mogadiscio et 200 autres environ ont été blessées dans de violents combats déclenchés par une offensive des forces gouvernementales contre les insurgés islamistes qui ont promis de renverser le président et islamiste modéré, Sharif Cheikh Ahmed.

Les forces gouvernementales ont attaqué vendredi matin trois quartiers - Tarbunka, Bakara et Howlwadag - qu'elles ont perdu dans le sud de Mogadiscio au cours de deux semaines de combats qui ont fait près de 150 morts.

Au moins 29 personnes, dont une majorité de civils ont été tuées vendredi dans ces heurts, selon des témoins. Un journaliste somalien de Radio Shabelle figure parmi les victimes. Selon des sources médicales, 53 personnes ont été admises à l'hôpital Médina de la capitale.

Le porte-parole de l'armée somalienne, Farhan Mahdi Mohamed, a assuré que ses troupes poursuivraient les combats jusqu'à ce que les insurgés soient délogés de Mogadiscio. Mais des témoins ont rapporté que des éléments de l'armée somalienne avaient battu en retraite.

La mort d'un journaliste condamnée

En début d'après-midi, les combats avaient pourtant diminué d'intensité et se limitaient à des tirs sporadiques d'armes automatiques, a constaté un correspondant de l'AFP.

L'Union nationale des journalistes somaliens a condamné la mort du journaliste.

"Il rentrait à la radio quand des tirs l'ont atteint à la poitrine. Son corps est resté sur la route pendant 45 minutes alors que les milices échangeaient des tirs et personne ne pouvait récupérer son corps", a protesté l'association dans un communiqué.

D'autres témoins ont rapporté à l'AFP avoir vu les corps de trois soldats gouvernementaux dans une rue de la capitale.

"Les forces gouvernementales ont battu en retraite hors de la zone et je peux voir les corps des soldats dans ma rue", a déclaré un témoin, Faisal Hashi.

Un journaliste de l'AFP a en outre vu les corps de deux civils tués par des balles perdues.

Par ailleurs, huit passagers d'un bus ont été tués par un obus de mortier, selon des témoins.

"Le bus était en train de passer devant ma grille lorsque le désastre s'est produit. Il y avait du sang et des morceaux de corps humains partout. C'était une vision d'horreur", a déclaré à l'AFP Bashir Abdurahman.

Versions contradictoires

Plus tôt vendredi, le porte-parole de l'armée avait affirmé que ses troupes avaient repris le contrôle de ces trois quartiers tenus par des insurgés.

Mais l'un des porte-parole des shebab a démenti cette affirmation.

"Les ennemis d'Allah ont attaqué nos positions ce matin et nos combattants se défendent actuellement. Ils (soldats gouvernementaux) n'ont pas repris ces positions", a déclaré à l'AFP cheikh Ali Mohamoud Rage.

Depuis le 7 mai, les insurgés ont lancé une offensive sans précédent, menée par la milice "Hezb al-Islamiya" du chef islamiste radical cheikh Hassan Dahir Aweys, et par les islamistes radicaux des shebab, pour chasser du pouvoir le président Sharif Sheikh Ahmed, un islamiste modéré élu en janvier à la tête du pays.

Selon le dernier décompte du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), environ 46. 000 habitants de Mogadiscio ont été déplacés.

Mercredi, l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad, 6 pays d'Afrique de l'Est), alarmée par l'offensive des islamistes radicaux, a exhorté l'ONU à imposer un blocus maritime et aérien de la Somalie pour priver les insurgés de leurs renforts en armes et en combattants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Somalie

Somalie : un élu local abattu par les Shebab à Mogadiscio

Somalie : un élu local abattu par les Shebab à Mogadiscio

Un commando shebab a abattu samedi un élu local dans les rues de Mogadiscio, a annoncé à l'AFP un porte-parole du groupe islamiste somalien.[...]

Somalie : attentat meurtrier contre le ministère de l'Éducation à Mogadiscio

Au moins six personnes ont été tuées mardi dans une attaque contre le ministère de l'Éducation, à Mogadiscio. Les insurgés islamistes Shebab ont fait exploser une voiture[...]

Ces otages occidentaux que les forces spéciales étrangères n'ont pas réussi à libérer en Afrique

Avant ce week-end et la libération réussie de l'otage néerlandais Sjaak Rijke, détenu depuis plus de trois ans par Aqmi au Mali, plusieurs Occidentaux ont perdu la vie en Afrique lors[...]

L'aviation kényane bombarde deux camps Shebab en Somalie

L'aviation militaire kényane a bombardé lundi en Somalie deux camps des islamistes somaliens Shebab, qui ont revendiqué l'attaque le 2 avril de l'université de Garissa (148 morts), a annoncé un[...]

Terrorisme : le Kenya et la Somalie sous la menace Shebab

L'attaque de l'université kényane de Garissa, qui a fait 147 morts jeudi, à 150 km de la frontière avec la Somalie, prouve que les islamistes Shebab ont digéré la mort de leur chef en[...]

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Les Shebab ont revendiqué cette nouvelle attaque meurtrière dans la capitale somalienne. Des membres du gouvernement pourraient figurer parmi les blessés.[...]

Somalie : les shebabs attaquent le complexe de la présidence intérimaire à Baïdoa

Baïdoa, dans le sud somalien, a été la cible jeudi d’attaques perpétrées par les islamistes shebabs. La ville abrite le siège du gouvernement local représentant la[...]

Somalie : les États-Unis nomment un ambassadeur, une première en un quart de siècle

Un ambassadeur américain a été nommé en Somalie, a annoncé mardi soir la diplomatie américaine. C’est une première depuis 1991 dans ce pays qui peine à se relever[...]

Somalie : les kamikazes ayant attaqué un hôtel à Mogadiscio étaient néerlandais

Les deux kamikazes qui ont tué 25 personnes vendredi en se faisant exploser dans un hôtel de Mogadiscio où se trouvaient des ministres et des élus, étaient des ressortissants néerlandais,[...]

Somalie : au moins 25 morts dans une attaque shebab contre un hôtel de Mogadiscio

Au moins 25 personnes ont été tuées et de nombreuses personnes grièvement blessées vendredi à Mogadiscio dans une attaque revendiquée par les islamistes shebab, visant un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090522T203809Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090522T203809Z from 172.16.0.100