Extension Factory Builder
17/05/2009 à 14:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cannes : sauver les salles de cinéma en Afrique Cannes : sauver les salles de cinéma en Afrique © AFP

Juliette Binoche, la vice-présidente de l'association "Des cinémas pour l'Afrique", a annoncé pendant le Festival de Cannes le lancement d'une campagne qui vise à faire revivre les cinémas sur le continent africain.

La comédienne française Juliette Binoche et le Festival de Cannes ont annoncé dimanche à la presse le lancement d'une campagne de souscription pour la réouverture de salles de cinéma en Afrique à commencer par le célèbre "Soudan ciné" de Bamako au Mali.

Un cinéma ferme chaque mois dans l'ensemble du continent africain où seuls 50 d'entre eux sont encore en activité.

"Les gens du Mali vont de nouveau pouvoir découvrir des films", a souligné Juliette Binoche ("L'incroyable légèreté de l'être", "Bleu", "Le patient anglais"... ), vice-présidente de l'association "Des cinémas pour l'Afrique" créée à l'initiative du réalisateur malien Abderrahmane Sissako ("Bamako").

Juliette Binoche et le président du Festival, Gilles Jacob, ont signé chacun un chèque de 5. 000 euros pour acquérir de manière symbolique des fauteuils de cinéma afin de financer la réouverture, prévue fin 2010, de Ciné Soudan (420 places) à Bamako, fermé depuis 14 ans.

Le "Soudan ciné" était un des hauts lieux de diffusion du cinéma d'Afrique de l'Ouest.

Juliette Binoche et Abderrahmane Sissako ont insisté sur la difficulté pour les films africains à être vus dans leur propre pays.

Diverses sociétés et institutions africaines et européennes ont elles aussi manifesté leur intérêt à ce projet.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Continental

OGM : les pays africains les plus avancés

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise l'adopti[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Un Oeil sur l'actualité

Toute l'actu en images
Voir tous les dossiers