Extension Factory Builder
17/05/2009 à 08:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les islamistes shebab ont pris Jowhar Les islamistes shebab ont pris Jowhar © AFP

Les islamistes radicaux des shebab, qui étendent de plus en plus leur contrôle en Somalie, ont pris dimanche Jowhar, proche de Mogadiscio et fief d'origine du président somalien, un nouveau revers pour le régime de Sharif Sheikh Ahmed sur qui l'étau se resserre.

En moins de deux heures de combats, les combattants lourdement armés des shebab ont attaqué et pris dimanche Jowhar, le fief de  Sharif Sheikh Ahmed, le président somalien. Ce dernier se trouvait dans la capitale Mogadiscio, à 90 km de là.

La pression s'est accentuée également dans la capitale, où les shebab ont fait usage de tirs de mortier près du quartier général de la police où le président était attendu.

Au moins trois civils ont été tués et sept blessés dans cette attaque qui a provoqué la riposte des forces gouvernementales, ont rapporté des témoins.

"Il y a eu une attaque au mortier près du quartier général de la police où le président devait faire une visite, qu'il a ensuite annulée", a déclaré à l'AFP Mohamed Dhere, ministre adjoint aux Transports.

Réagissant également à la prise de Jowhar, il a martelé que "ces actes violents n'empêcheraient jamais le gouvernement de progresser vers la paix".

Chasser le président du pouvoir

Un chef coutumier joint par l'AFP à Jowhar, Ali Moalim Hassan, a confirmé que "les forces des shebab (contrôlaient) totalement Jowhar". "Ils ont attaqué la ville depuis plusieurs directions et il n'y a pas eu de violents combats dans la ville elle-même", a-t-il dit, ajoutant que la milice islamiste soutenant le gouvernement avait "déserté ses positions".

"Nous voyons des combattants des shebab armés de mitrailleuses lourdes qui patrouillent les rues. Ils ont aussi pris le contrôle du quartier général de la police", a indiqué un autre chef coutumier, Abdikarim Adan.

Selon des témoins, au moins quatre personnes ont été tuées dans ces combats.

Cette prise de Jowhar, où M. Ahmed était rentré de son exil en Erythrée en novembre 2008, est un nouveau revers pour le président islamiste modéré, élu à la tête du pays fin janvier.

Les insurgés ont lancé le 7 mai une offensive sans précédent, menée par le chef islamiste radical cheikh Hassan Dahir Aweys avec les shebab à ses côtés, pour le chasser du pouvoir.

Les shebab contrôlent la totalité du sud et la quasi totalité du centre de la Somalie.

 Renversements d'alliance

Ils ont récemment intensifié leurs opérations dans le pays et notamment à Mogadiscio pour prendre le contrôle des dernières poches contrôlées par les milices alliées au gouvernement.

Les "shebab" (littéralement "jeunesse" en arabe) forment un groupe dissident des tribunaux islamiques qui ont contrôlé pendant le deuxième semestre 2006 le centre et le sud du pays jusqu'à leur mise en déroute par les troupes éthiopiennes venues soutenir les autorités somaliennes.

Dans l'interminable guerre civile débutée en 1991, cheikh Hassan Dahir Aweys etSharif Sheikh Ahmed avaient dirigé ensemble les tribunaux islamiques. M. Ahmed avait ensuite rejoint le processus de réconciliation supervisé par l'ONU et a été élu président alors que M. Aweys a toujours rejeté ce processus.

Nouvelle preuve des incessants renversements d'alliance en Somalie, le camp du gouvernement a reçu samedi soir le soutien d'un haut responsable islamiste proche des insurgés, cheikh Yusuf Mohamed Siad, ont rapporté à l'AFP un responsable gouvernemental et un commandant loyal à ce dernier.

Ancien secrétaire à la Défense des tribunaux islamiques, cheikh Yusuf Mohamed Siad s'est rallié avec 12 véhicules blindés et un nombre de combattants tenu secret.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Somalie

L'ONU lève ses sanctions contre un ancien chef de guerre somalien

L'ONU lève ses sanctions contre un ancien chef de guerre somalien

Les Nations unies ont levé leurs sanctions contre l'ancien chef de guerre somalien Mohamed Said Atom, qui s'était allié aux insurgés islamistes shebab avant de s'en éloigner il y a six mois.[...]

Somalie : les députés déposent le Premier ministre

Les députés somaliens ont débarqué samedi le Premier ministre Abdiweli Sheikh Ahmed, adoptant à une large majorité une motion de défiance contre lui alors qu'il était en[...]

Somalie : double attentat dans le centre du pays, au moins neuf tués

Un double attentat-suicide a fait au moins 9 morts vendredi à Baidoa, ville du centre de la Somalie.[...]

Somalie : deux blessés graves dans un attentat à la bombe à Mogadiscio

Un attentat commis à l'aide d'une bombe fixée à une voiture a fait deux blessés graves dimanche dans le centre de la capitale somalienne, Mogadiscio, a déclaré la police.[...]

Somalie : les shebab attaquent une île stratégique dans le Sud-Ouest

Les shebab somaliens ont lancé samedi une grande offensive contre l'île stratégique de Khuda, située dans le sud-ouest des côtes somaliennes, selon des témoins.[...]

Somalie : les tensions entre le président et son Premier ministre menacent la paix

L'ONU et l'Union européenne (UE) ont fait part lundi de leur inquiétude liée aux "divergences" publiques entre le président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, et son Premier ministre Abdiweli[...]

Somalie : l'Amisom juge déséquilibré un rapport de HRW

La Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a jugé déséquilibré un rapport de Human Rights Watch qui accuse ses soldats de viols et d'exploitation de femmes et de jeunes filles sur leurs bases[...]

Somalie : Ban Ki-moon en visite à Mogadiscio, ravagée par le terrorisme

Pour la première fois en trois ans, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est en visite mercredi à Mogadiscio, en Somalie, où il rencontre le président Hassan Sheikh[...]

Somalie : l'explosion d'une voiture piégée fait au moins cinq morts à Mogadiscio

L'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio a fait au moins cinq morts mercredi soir.[...]

Somalie : la prise de Barawe, nouveau coup dur pour les Shebab

Les opérations de sécurisation de la ville portuaire de Barawe, évacuée il y a quelques jours par les combattants shebab, se poursuivaient mardi.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers