Extension Factory Builder
30/04/2009 à 19:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Souleymane Ndéné Ndiaye nommé Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye nommé Premier ministre © AFP

Le président sénégalais a nommé jeudi Souleymane Ndéné Ndiaye comme Premier ministre. Ce proche d'Abdoulaye Wade remplace Cheikh Hadjibou Soumaré, démissionnaire.

Cinq semaines après la percée de l'opposition aux élections locales au Sénégal, le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré et ses ministres ont démissionné jeudi, un proche du président Abdoulaye Wade devenant quelques heures plus tard le nouveau chef du gouvernement.

"Le président de la République vient de me faire la surprise de me désigner comme Premier ministre", a indiqué devant la presse, sur les marches du palais présidentiel, l'heureux élu, Souleymane Ndéné Ndiaye, 51 ans, avocat de profession et ministre sortant de l'Economie maritime.

"Surprise, car il avait un éventail de choix très important, mais ce n'est peut-être pas aussi une surprise pour avoir travaillé ici en tant que porte-parole, en tant que son directeur de cabinet et en ayant aussi milité dans le parti depuis une trentaine d'années", a-t-il précisé.

Il a annoncé que "demain (vendredi) au plus tard, la liste complète du prochain gouvernement" serait connue. Des "consultations" débuteront dans les "prochaines heures", a-t-il précisé.

Aucun porte-parole de l'opposition n'était immédiatement disponible pour réagir à cette nomination.

Démission pour "convenances personnelles"

Un peu plus tôt dans la journée, le président Wade, 82 ans, au pouvoir depuis 2000, avait accepté la démission du très discret Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré, en poste depuis juin 2007, et de son gouvernement.

"Le Premier ministre lui a demandé de le décharger de ses fonctions pour convenances personnelles, ce qui a été accepté par le président", a précisé à l'AFP le porte-parole du gouvernement sortant Abdou Aziz Sow.

Pour le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Nouvel Horizon Issa Sall, le chef de l'Etat n'avait pas un "choix très large" car "les ministres de son parti qui sont sortis victorieux des élections ne sont pas si nombreux". M. Ndiaye a été réélu à la mairie de Guinguinéo (centre).

Le nouveau Premier ministre est "un proche du président mais il peut avoir une politique d'ouverture", a estimé M. Sall.

Exhumation du poste de vice-président

Dans le même temps, le chef de l'Etat a entamé une procédure de révision de la Constitution en vue de créer un poste de vice-président, qui n'a jamais existé depuis l'indépendance en 1960 de cette ancienne colonie française.

Le nom de ce vice-président, tout comme sa place hiérarchique au sommet de l'Etat, fait l'objet de nombreuses spéculations.

Le texte créant ce poste sera déposé "en procédure d'urgence" pour adoption à l'Assemblée nationale, puis au Sénat, avant son adoption par les deux chambres du Parlement réunies en Congrès "au plus tôt", selon M. Aziz Sow. Selon une source proche du dossier, "il y a un délai incompressible de deux semaines".

Les deux chambres sont largement acquises au pouvoir.

Un important remaniement ministériel était attendu après la percée de l'opposition aux élections locales du 22 mars, premier revers politique pour le pouvoir depuis 2000 et à trois ans de la présidentielle de 2012.

La coalition d'opposition "Benno Siggil Senegaal" ("S'unir pour un Sénégal debout" en ouolof) avait remporté plusieurs grandes villes du pays, dont Dakar, la capitale, mais aussi Saint-Louis et Louga (nord), Fatick et Diourbel (centre) et Mbour (ouest). Elle a également gagné la région de Dakar qui compte quelque 1,5 million d'inscrits.

Ce scrutin marquait le retour dans le jeu politique des principaux partis d'opposition qui avaient boycotté les législatives et sénatoriales d'il y a deux ans pour protester contre des fraudes présumées à la présidentielle de 2007 remportée par Abdoulaye Wade.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Sénégal

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers, vivote depuis des mois à Tanger et tente d'oublier une expérience récente dans une famille aisée de la ville, faite d'exploitation et de [...]

Sénégal : Macky Sall, Karim Wade et Idrissa Seck... récit d'une guerre fratricide

Bien sûr, Macky Sall, Karim Wade et Idrissa Seck n'ont pas une goutte de sang en commun. Mais tous ont grandi dans l'ombre du "Vieux", rêvant de lui succéder. Abdoulaye Wade les a[...]

Giresse : "Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?"

Alain Giresse, l’ancien sélectionneur du Sénégal, n’a pas été épargné par une partie de la presse locale. S’estimant victime d’attaques excessivement[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade, égaré entre "esclaves" et "anthropophages"

Abdoulaye Wade a publiquement taxé Macky Sall, mardi, de "descendant d'esclaves" et d'"anthropophages" dont les parents "mangeaient les bébés". Une sortie unanimement[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Sénégal : Suneor va céder son activité trituration au français Avril

Exclusif : Selon les informations de Jeune Afrique, Advens, actionnaire majoritaire de l'huilier sénégalais Suneor, et le Groupe Avril (ex Sofiproteol) ont signé le 13 février dernier un protocole[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090430T221151Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090430T221151Z from 172.16.0.100