Extension Factory Builder
07/04/2009 à 09:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Royal demande pardon pour le discours de Sarkozy à Dakar Royal demande pardon pour le discours de Sarkozy à Dakar © AFP

Ségolène Royal a demandé "pardon" à l’Afrique lors d’un discours prononcé à Dakar. "Pardon" pour les déclarations "humiliantes" que Nicolas Sarkozy avait faites en juillet 2007 dans la capitale sénégalaise. "Pardon", aussi, pour la loi sur le rôle positif de la colonisation.

L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle, Ségolène Royal, a demandé "pardon" lundi à Dakar pour le discours controversé prononcé en 2007 au Sénégal par le président Nicolas Sarkozy, puis a demandé la fin de "ce qu'on appelle la Françafrique".

"Quelqu'un est venu ici vous dire que ‘l'Homme africain n'est pas encore entré dans l'Histoire’", a-t-elle déclaré, devant plus de 500 personnes réunies au siège du Parti socialiste sénégalais. "Pardon, pardon pour ces paroles humiliantes et qui n'auraient jamais dû être prononcées et -je vous le dis en confidence- qui n'engagent ni la France, ni les Français", a-t-elle ajouté.

Les acclamations du public

L'assistance enthousiaste, en bonne partie constituée de militants socialistes, s'est alors levée pour l'applaudir et l'acclamer.

M. Sarkozy avait suscité une vive émotion, le 26 juillet 2007, à l'occasion de son premier déplacement en Afrique subsaharienne, en évoquant notamment "le drame de l'Afrique, (qui est) que l'Homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire" ou "le paysan africain qui (...) ne connaît que l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles".

Des intellectuels ont publié depuis plusieurs livres en riposte aux propos de M. Sarkozy, résultant selon eux d'"une vision manichéenne, raciale et paternaliste" de l'Afrique.

"Vous avez fait l'histoire et vous continuez à la faire"

"Bien évidemment, vous avez fait l'histoire et vous continuez à la faire et vous l'avez faite bien avant la colonisation, pendant, avant et depuis. Et c'est avec vous que nous allons construire notre avenir" a répliqué Mme Royal.

"Pardon pour le passé, merci pour le passé", a-t-elle poursuivi, 161 ans après l'abolition définitive de l'esclavage en France et 49 ans après l'indépendance du Sénégal, ex-colonie française.

"Le pire, ce fut l'esclavage, le pire aussi ce fut la colonisation"

"Pour le meilleur et parfois, hélas, pour le pire, nos histoires ont été liées. Le pire, ce fut l'esclavage (...), le pire aussi ce fut la colonisation dont une partie de la droite a essayé de nous faire croire (...) qu'elle avait des ‘aspects positifs’", a poursuivi Mme Royal. La présidente de la région Poitou-Charentes avait débuté son discours par "mes frères et mes sœurs" et s'était présentée comme "une fille de l'Afrique", née il y a 55 ans à Dakar où son père était sous-officier.

"La France républicaine mérite que cesse ce qu'on appelle (...) la ‘Françafrique’ et l'opacité de décisions prises dans le secret de quelques bureaux pour quelques intérêts particuliers", a-t-elle encore déclaré.

"Nous ne pouvons ni soutenir les dictatures, ni abandonner les démocrates"

"Nous ne pouvons, nous Français, ni soutenir les dictatures, ni abandonner les démocrates", a insisté Mme Royal, adversaire malheureuse de M. Sarkozy au second tour de la présidentielle de 2007, s'exprimant souvent comme une présidentiable en campagne.

Le programme de Ségolène Royal prévoyait lundi une audience avec le président sénégalais Abdoulaye Wade. Elle n'a pas eu lieu. L'attachée de presse de Mme Royal a annoncé que l'entretien avait été "reporté" mais la présidence a assuré que "cela n'était pas à l'agenda du président lundi". Mme Royal doit achever jeudi une visite de cinq jours au Sénégal.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Pardon à l'Afrique

Article pr�c�dent :
L'érotisme dans le texte

Sénégal

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes, [...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Le Sénégalais Macky Sall élu nouveau président en exercice de la Cedeao

Macky Sall, le chef de l'État sénégalais, a été élu mardi nouveau président en exercice de la Cedeao pour un an, à l'issue du 47e sommet de l'organisation ouest-africaine[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Le procès d'Hissène Habré s'ouvrira le 20 juillet à Dakar

L'ex-président tchadien a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar, puis inculpé le 2 juillet 2013 par le tribunal spécial. [...]

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal

Cairn Energy a dévoilé son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large[...]

Sénégal : Khalifa, l'autre Sall qui entretient le mystère

"Dieu seul le sait..." C'est la réponse que le maire de Dakar, Khalifa Sall, a l'habitude d'adresser à ceux qui l'interpellent sur ses intentions concernant la prochaine présidentielle.[...]

Cameroun, Congo, Gabon, Mali, RDC... : ci-gît la Corsafrique !

De l'île au continent - comme des affaires à la politique -, il n'y a qu'un pas, que les Corses ont très tôt franchi. Mais après s'être taillé un royaume en Afrique,[...]

Sénégal - Arabie Saoudite : donnant-donnant...

Dakar va envoyer 2 100 soldats pour soutenir Riyad dans sa lutte contre les milices chiites à la frontière entre le royaume et le Yémen[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers