Extension Factory Builder
21/02/2009 à 15:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Les troupes rwandaises, déployées depuis un mois dans l'est de la RD Congo pour traquer aux côtés des soldats de Kinshasa les rebelles hutu rwandais, ont commencé samedi leur "désengagement", pour un départ prévu à partir du 25 février, a affirmé l'état-major conjoint.

"Les troupes rwandaises qui se trouvent dans le fin fond du Nord-Kivu, dans les territoires de Walikale et Masisi, ont commencé leur désengagement", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'état-major conjoint, le capitaine congolais Olivier Amuli, joint à Goma par téléphone depuis Kinshasa.

La "cérémonie d'adieu" aux forces rwandaises, qui consistera en une "parade militaire conjointe" à Goma, capitale du Nord-Kivu, aura lieu le mercredi 25 février, a-t-il poursuivi.

A partir de cette date, les troupes de Kigali "commenceront à rentrer au Rwanda", ce qui "prendra deux ou trois jours", a précisé le porte-parole.

Fin janvier, le président congolais Joseph Kabila avait assuré que les soldats rwandais quitteraient la République démocratique du Congo (RDC) au plus tard fin février.

Le nombre de troupes rwandaises présentes sur le territoire congolais n'a pas été communiqué officiellement mais, selon plusieurs sources diplomatiques, elles seraient plusieurs milliers.

Jadis ennemies, les armées de Kinshasa et Kigali ont lancé le 20 janvier dans l'est de la RDC une opération conjointe sans précédent visant à neutraliser les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

Estimés à environ 6. 500 hommes, ces rebelles sont réfugiés en RDC depuis le génocide au Rwanda de 1994, auquel certains ont participé.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Christopher Fomunyoh : 'Les Africains aspirent à une gouvernance moderne'

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9 affrété[...]

Côte d'Ivoire : le duo Renard-Beaumelle à la tête des Éléphants ?

De cinq noms, la short-list de la fédération ivoirienne est passée à trois, après que les Français Francis Gillot et Luiz Fernandez ont été écartés. Et selon [...]

Gaza : trois mouvements palestiniens, dont le Hamas, favorables à une trêve de 24 heures

Les trois principaux mouvements palestiniens se sont dits favorables mardi à une trêve humanitaire de 24 heures.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

Libye : un avion des forces loyales à Khalifa Haftar s'écrase à Benghazi

Un avion militaire engagé au côté du général dissident Khalifa Haftar s'est écrasé mardi à Benghazi, où des combats font rage depuis samedi.[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants parai[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la solidar[...]

Burundi : Amnesty dénonce la "hausse de la violence politique" contre l'opposition

L’élection présidentielle de juin 2015 approche alors que les "actes d’intimidation, de harcèlement et de violence" contre l’opposition se multiplient au Burundi, dénonce Amn[...]

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

La cour fédérale de New York a condamné le Français Frédéric Cilins, ancien collaborateur de la société BSGR, à deux ans de prison ferme pour obstruction à la j[...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas Sark[...]

Ebola : le Liberia ferme partiellement ses frontières, le Nigeria en alerte

Une partie des frontières du Liberia vont être fermées afin d'essayer de juguler l'épidémie d'Ebola, la plus meurtrière depuis la découverte du virus. La présidente Ellen John[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers