Extension Factory Builder
06/02/2009 à 11:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le gouvernement conteste le rapport d'Amnesty International Le gouvernement conteste le rapport d'Amnesty International © AFP

Le gouvernement camerounais a contesté le récent rapport d'Amnesty International l'accusant de violations "constantes" des droits de l'Homme, estimant que l'ONG s'appuie sur des "sources secondaires".

"Amnesty International allègue des refus des autorités camerounaises d'autoriser ses experts à rentrer sur son territoire pour mieux justifier de l'utilisation de ses sources secondaires et affirmer malgré tout le caractère fiable dudit rapport", a déclaré le ministre de la Justice, Amadou Ali, dans un communiqué diffusé mercredi.

Le ministre assure que la "promotion et la protection des droits de l'Homme constituent un des axes majeurs de l'action gouvernementale".

Le gouvernement "procède lui-même depuis plusieurs années à une évaluation sans complaisance de son (. . . ) dispositif de promotion et de protection des droits de l'Homme", selon le communiqué.

La lutte contre "l'impunité (. . . ) est réelle à travers des procédures qui ont débouché sur des sanctions régulièrement rendues publiques", a également affirmé M. Ali.

Dans son rapport du 29 janvier, Amnesty, qui affirme ne pas avoir pu se rendre au Cameroun depuis 10 ans, recensait de nombreux cas de violations des droits humains "cautionnées ou perpétrées par les autorités" et dont les auteurs bénéficiaient d'une "impunité quasi totale".

Le gouvernement a donné son accord pour que des "représentants" de l'organisation effectuent une visite en 2007, a déclaré M. Ali.

Selon lui, la visite n'a pas eu lieu après "une demande de report d'Amnesty du fait de l'indisponibilité de l'un de ses délégués prétendument endeuillé".

L'organisation n'aurait par la suite pas formulé d'autre "demande" avec de "nouvelles propositions de date".

Le gouvernement "réaffirme son entière disponibilité à répondre favorablement à toute sollicitation visant le respect des droits de l'Homme", conclut le communiqué.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Cameroun

'Le Christ selon l'Afrique' : et il est comment le dernier Calixthe Beyala ?

"Le Christ selon l'Afrique" : et il est comment le dernier Calixthe Beyala ?

Calixthe Beyala a au moins un talent : celui de faire croire à ses lecteurs occidentaux que l'Afrique n'est autre qu'une terre miséreuse victime de son passé et de la mondialisation. Une image tant&oci[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Éric Jennings : "L'Afrique a financé la résistance française"

Sans l'engagement d'une partie du continent, de Gaulle aurait-il pu vaincre l'Allemagne nazie ? Pas sûr. C'est ce que démontre l'historien dans un ouvrage fort documenté, fruit d'une large enquête[...]

Cameroun : Henri Ewelé débarqué de la direction de Chanas

Le conseil d’administration de l'assureur camerounais Chanas Assurances vient de relever Henri Ewelé de son poste de directeur général. Il a été remplacé par Albert Pamsy, sept mois[...]

Alice Nkom : "L'homosexualité n'est pas importée, c'est sa répression qui l'est !"

L'avocate camerounaise Alice Nkom s'attaque, depuis plus de dix ans, à l'article 347 bis, pénalisant l'homosexualité au Cameroun. Farouche militante des droits de l'homme, elle a accepté de partager[...]

Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant

Mais à quels dirigeant(s) africain(s) Claude Guéant a-t-il rendu visite à Bruxelles ? Une piste au moins se dessine.[...]

Enlèvements au Cameroun : les forces de sécurité ratissent le terrain

Les forces de sécurité camerounaises ratissaient dimanche la région où deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés dans la nuit de vendredi à[...]

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés au Cameroun

Deux prêtres italiens et une soeur canadienne ont été enlevés au nord du Cameroun, a indiqué samedi à l'AFP le ministère des Affaires étrangères qui a mis sur pied [...]

Vidéo - Mondial 2014 : des rappeurs tournent un clip de soutien aux Lions indomptables

Le Mondial 2014 au Brésil approche à grands pas. Au Cameroun, la scène urbaine chante déjà à l'unisson "Allez les lions ! ".[...]

Cameroun : Boko Haram recrute des jeunes à la frontière avec le Nigeria

Selon plusieurs sources sécuritaires camerounaises, Boko Haram enrôle des jeunes camerounais dans la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigeria. Une opération mise en place depuis quelques mois par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers