Extension Factory Builder
06/02/2009 à 11:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le gouvernement conteste le rapport d'Amnesty International Le gouvernement conteste le rapport d'Amnesty International © AFP

Le gouvernement camerounais a contesté le récent rapport d'Amnesty International l'accusant de violations "constantes" des droits de l'Homme, estimant que l'ONG s'appuie sur des "sources secondaires".

"Amnesty International allègue des refus des autorités camerounaises d'autoriser ses experts à rentrer sur son territoire pour mieux justifier de l'utilisation de ses sources secondaires et affirmer malgré tout le caractère fiable dudit rapport", a déclaré le ministre de la Justice, Amadou Ali, dans un communiqué diffusé mercredi.

Le ministre assure que la "promotion et la protection des droits de l'Homme constituent un des axes majeurs de l'action gouvernementale".

Le gouvernement "procède lui-même depuis plusieurs années à une évaluation sans complaisance de son (. . . ) dispositif de promotion et de protection des droits de l'Homme", selon le communiqué.

La lutte contre "l'impunité (. . . ) est réelle à travers des procédures qui ont débouché sur des sanctions régulièrement rendues publiques", a également affirmé M. Ali.

Dans son rapport du 29 janvier, Amnesty, qui affirme ne pas avoir pu se rendre au Cameroun depuis 10 ans, recensait de nombreux cas de violations des droits humains "cautionnées ou perpétrées par les autorités" et dont les auteurs bénéficiaient d'une "impunité quasi totale".

Le gouvernement a donné son accord pour que des "représentants" de l'organisation effectuent une visite en 2007, a déclaré M. Ali.

Selon lui, la visite n'a pas eu lieu après "une demande de report d'Amnesty du fait de l'indisponibilité de l'un de ses délégués prétendument endeuillé".

L'organisation n'aurait par la suite pas formulé d'autre "demande" avec de "nouvelles propositions de date".

Le gouvernement "réaffirme son entière disponibilité à répondre favorablement à toute sollicitation visant le respect des droits de l'Homme", conclut le communiqué.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Cameroun

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est potentie[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Boko Haram a mené des attaques simultanées au Cameroun, faisant au moins 3 morts

Le 9 novembre, Boko Hara a mené plusieurs attaques dans des villes du Nord-Cameroun. Les violences ne cessent d'augmenter à la frontière entre le Nigeria, pays d'origine de la secte islamiste, et son voisin [...]

Cameroun - Nigeria : dans la lutte contre Boko Haram, qui poursuit qui ?

Dans la lutte contre Boko haram, l'heure n'est pas à la franche coopération entre le Nigeria et le Cameroun. La délicate question du droit de poursuite sur le territoire du voisin échauffe en[...]

Hervé Tcheumeleu, porte-parole de l'Afrique en Allemagne

Originaire du Cameroun et installé en Allemagne depuis treize ans, ce biochimiste reconverti dans le journalisme entend améliorer l'image de son continent.[...]

Mode : la vague "nappy" déferle en Afrique

Depuis le début des années 2000, la diaspora vante les bienfaits d'être "nappy". Et en Afrique francophone, certaines adeptes multiplient les initiatives pour se libérer du conformisme[...]

Mode : Imane Ayissi, ode à la diversité

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du [...]

Cameroun : la "short list" de Paul Biya pour le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel va-t-il enfin se concrétiser au Cameroun ? Et qui Paul Biya va-t-il nommer en son sein ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers