Extension Factory Builder
04/02/2009 à 14:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le 12e sommet de l'Union africaine (UA) s'est achevé péniblement mercredi à Addis Abeba, avec une journée de retard, sur fonds de tensions entre chefs d'Etat sur l'élection, lundi, à la tête de l'organisation du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Après une nuit de débats houleux sur le projet de "gouvernement de l'Union" et d'"Etats-Unis d'Afrique" voulu par Kadhafi mais rejeté par nombre de dirigeants du continent, les participants sont finalement parvenus mercredi après-midi à un compromis a minima en décidant de changer le nom de la Commission de l'Union (organe exécutif) en "Autorité de l'Union".

"Cette décision importante a été prise à l'unanimité de transformer la Commission en Autorité de l'Union", a déclaré à la presse à la fin du sommet le président de la Commission, Jean Ping, ajoutant: "c'est une avancée majeure qui met fin à tous ces débats sur la manière de faire avancer l'UA que nous avons depuis plus de trois ans".

Mouammar Kadhafi a lui qualifié ce changement de dénomination d'"avancée très importante", avant de lancer un "appel à la jeunesse africaine pour lui dire que la force est de son côté et qu'elle doit faire pression dans le sens de l'unité africaine".

"Nous Africains, nous n'avons que l'unité pour nous renforcer. Nous vivons dans un monde implacable. Le fort vit, mais le faible est contraint à l'asservissement. Telle est la loi de la force: vous voyez ce que vit le peuple irakien, ce que vit le peuple palestinien", a-t-il ajouté.

S'exprimant auparavant devant le sommet, Kadhafi avait salué l'élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis.

"La lutte du peuple noir a eu raison du racisme", a déclaré Kadhafi en ajoutant: "la couleur, c'est dieu qui l'a créée. Aujourd'hui Obama, fils de l'Afrique, fils du Kenya, s'est imposé aux Etats-Unis".

"L'Amérique n'est pas aux blancs seuls. J'espère qu'il parviendra à faire le changement dont il est porteur", a-t-il ajouté.

Outre le débat institutionnel laborieux, les chefs d'Etat ont abordé lors du sommet les conflits qui minent la stabilité du continent et les répercussions - tant sur le plan humain qu'en termes de développement - de la crise économique mondiale en Afrique.

"La prochaine décennie sera probablement très sombre pour l'Afrique à cause de la tourmente économique (. . . ) et du réchauffement climatique", avait sombrement prédit mardi le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, dont le pays est un des principaux bénéficiaires de l'aide internationale au développement.

Nombre de pays redoutent une baisse de l'aide internationale à l'Afrique, vitale pour certains projets de développement.

D'autant que, selon le président de la Banque mondiale Robert Zoellick, "la crise financière, qui est devenue une crise économique, devient maintenant une crise de l'emploi et dans les mois à venir, elle deviendra, pour certains, une crise humaine", touchant en premier lieu l'Afrique, en proie en permanence à des conflits.

Une bonne partie de l'attention des chefs d'Etat a d'ailleurs été mobilisée, comme à chaque sommet, par ces conflits (Somalie, Darfour, RD Congo, Zimbabwe, récents coups d'Etat en Mauritanie et en Guinée), amenant le président sortant de l'UA, le Tanzanien Jakaya Kikwete a demander une redéfinition des priorités de l'organisation.

"Il faut que nous redéfinissions nos priorités pour nous consacrer au développement de nos économies (. . . ) pour nous libérer de la honte qui est la nôtre d'être le continent le plus pauvre du monde", avait-il lancé à ses pairs.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Procès Karim Wade : Bibo Bourgi a quitté le Sénégal pour se faire soigner en France

Procès Karim Wade : Bibo Bourgi a quitté le Sénégal pour se faire soigner en France

Bibo Bourgi, le principal homme de paille présumé de Karim Wade, a reçu mardi l'autorisation des magistrats de la CREI de quitter le Sénégal afin d'aller se faire soigner en France. Il a pris un[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

Algérie - O. Dehendi : "Nous avons supplié les terroristes de libérer Hervé Gourdel"

Alors que les autorités algériennes ont annoncé mardi avoir identifié des auteurs de l'enlèvement et de l'assassinat du Français Hervé Gourdel, un premier témoin s'est expr[...]

Centrafrique : Samba-Panza, dos Santos et les 10 millions de dollars

En mars, le président angolais José Eduardo dos Santos avait octroyé un don de 10 millions de dollars à son homologue centrafricaine Catherine Samba-Panza afin de renflouer son pays en fail[...]

Ebola : un premier cas d'infection diagnostiqué aux États-Unis

Un homme, dont l'identité n'a pas été précisée mais ayant effectué un voyage au Liberia, a été hospitalisé au Texas (sud des États-Unis). Plusieurs laboratoir[...]

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Le 30 septembre, le tribunal de Polokwane, dans le nord de l'Afrique du Sud, a décidé de renvoyer au 3 août 2015 le procès pour corruption ouvert à l'encontre de Julius Malema. Que reproche la jus[...]

Des ravisseurs d'Hervé Gourdel identifiés, selon le ministre algérien de la Justice

Selon le ministre algérien de la Justice, des ravisseurs de l'otage français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité la semaine dernière en Algérie, ont été indenti[...]

Jean-Luc Parodi : "Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !"

Conseiller pour les affaires politiques à l'Ifop, le politologue Jean-Luc Parodi est convaincu que l'ancien président ne sortira pas indemne de la course d'obstacles qui l'attend jusqu'en 2017.[...]

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a dévoilé mardi les noms de 27 candidats retenus pour la présidentielle du 23 novembre en Tunisie.[...]

Francophonie : Jean - De l'Estrac, chaude ambiance...

Dans la course pour le secrétariat génaral de l'OIF, les relations ne sont pas vraiment à la franche cordialité entre la Canadienne Michaëlle Jean et le Mauricien Jean Claude de l'Estrac.[...]

"Bodybuilder" : surprenant Roschdy Zem !

Jamais là où on l'attend, avec "Bodybuilder", l'acteur réalise un troisième film attachant. Et aborde avec originalité l'univers du culturisme et les relations père-fils.[...]

Centrafrique : Luanda annonce la participation des troupes angolaises à la Minusca

Un officiel de la diplomatie angolaise a annoncé lundi que Luanda enverra ses troupes en Centrafrique pour prendre part à la Minusca. Ce sera la première participation de l'Angola dans une opération de [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers