Extension Factory Builder
04/02/2009 à 14:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le 12e sommet de l'Union africaine (UA) s'est achevé péniblement mercredi à Addis Abeba, avec une journée de retard, sur fonds de tensions entre chefs d'Etat sur l'élection, lundi, à la tête de l'organisation du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Après une nuit de débats houleux sur le projet de "gouvernement de l'Union" et d'"Etats-Unis d'Afrique" voulu par Kadhafi mais rejeté par nombre de dirigeants du continent, les participants sont finalement parvenus mercredi après-midi à un compromis a minima en décidant de changer le nom de la Commission de l'Union (organe exécutif) en "Autorité de l'Union".

"Cette décision importante a été prise à l'unanimité de transformer la Commission en Autorité de l'Union", a déclaré à la presse à la fin du sommet le président de la Commission, Jean Ping, ajoutant: "c'est une avancée majeure qui met fin à tous ces débats sur la manière de faire avancer l'UA que nous avons depuis plus de trois ans".

Mouammar Kadhafi a lui qualifié ce changement de dénomination d'"avancée très importante", avant de lancer un "appel à la jeunesse africaine pour lui dire que la force est de son côté et qu'elle doit faire pression dans le sens de l'unité africaine".

"Nous Africains, nous n'avons que l'unité pour nous renforcer. Nous vivons dans un monde implacable. Le fort vit, mais le faible est contraint à l'asservissement. Telle est la loi de la force: vous voyez ce que vit le peuple irakien, ce que vit le peuple palestinien", a-t-il ajouté.

S'exprimant auparavant devant le sommet, Kadhafi avait salué l'élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis.

"La lutte du peuple noir a eu raison du racisme", a déclaré Kadhafi en ajoutant: "la couleur, c'est dieu qui l'a créée. Aujourd'hui Obama, fils de l'Afrique, fils du Kenya, s'est imposé aux Etats-Unis".

"L'Amérique n'est pas aux blancs seuls. J'espère qu'il parviendra à faire le changement dont il est porteur", a-t-il ajouté.

Outre le débat institutionnel laborieux, les chefs d'Etat ont abordé lors du sommet les conflits qui minent la stabilité du continent et les répercussions - tant sur le plan humain qu'en termes de développement - de la crise économique mondiale en Afrique.

"La prochaine décennie sera probablement très sombre pour l'Afrique à cause de la tourmente économique (. . . ) et du réchauffement climatique", avait sombrement prédit mardi le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, dont le pays est un des principaux bénéficiaires de l'aide internationale au développement.

Nombre de pays redoutent une baisse de l'aide internationale à l'Afrique, vitale pour certains projets de développement.

D'autant que, selon le président de la Banque mondiale Robert Zoellick, "la crise financière, qui est devenue une crise économique, devient maintenant une crise de l'emploi et dans les mois à venir, elle deviendra, pour certains, une crise humaine", touchant en premier lieu l'Afrique, en proie en permanence à des conflits.

Une bonne partie de l'attention des chefs d'Etat a d'ailleurs été mobilisée, comme à chaque sommet, par ces conflits (Somalie, Darfour, RD Congo, Zimbabwe, récents coups d'Etat en Mauritanie et en Guinée), amenant le président sortant de l'UA, le Tanzanien Jakaya Kikwete a demander une redéfinition des priorités de l'organisation.

"Il faut que nous redéfinissions nos priorités pour nous consacrer au développement de nos économies (. . . ) pour nous libérer de la honte qui est la nôtre d'être le continent le plus pauvre du monde", avait-il lancé à ses pairs.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Burundi : les principales radios privées empêchées d'émettre en province

Les émetteurs relais des trois principales radios indépendantes du Burundi, accusées d'inciter la population au soulèvement, ont été coupés dimanche par le gouvernement, empêc[...]

Présidentielle au Togo : participation en berne, les premiers résultats attendus

À peine plus de la moitié des électeurs togolais se sont rendus aux urnes samedi pour élire leur président, un scrutin à un tour dont Faure Gnassingbé, le chef de l’Éta[...]

Burundi : deux manifestants tués par balles à Bujumbura

Deux manifestants ont été tués pas balles dimanche à Bujumbura, alors qu'ils protestaient contre la candidature du président burundais sortant à un 3e mandat, ont rapporté des t&eac[...]

Burkina : des milliers de manifestants en faveur du nouveau code électoral

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en faveur du nouveau code électoral, qui exclut des prochaines élections d'octobre les partisans de l'ancien président Blaise Compaor&[...]

L'option militaire n'est pas une solution à la tragédie en Méditerranée, selon Ban Ki-moon

Le recours à la force n'est pas une solution à la tragédie des migrants en Méditerranée, assure le secrétaire-général des Nations unies Ban Ki-moon, dans un entretien publi&e[...]

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

L'entraîneur de l'équipe algérienne du NA Hussein Dey, Ighil Meziane, a été limogé après une "altercation" avec l'ancien international français Nicolas Anelka, direc[...]

Burundi : heurts entre manifestants et police après la candidature de Nkurunziza à un 3e mandat

Des heurts ont éclaté dimanche à Bujumbura entre de petits groupes de manifestants et des policiers au lendemain de l'annonce de la candidature du président burundais sortant à un troisièm[...]

Les bureaux de vote ont ouvert pour les législatives au Bénin

Les bureaux de vote au Bénin ont ouvert dimanche pour les élections législatives considérées comme un "galop d'essai" en vue de la présidentielle de 2016. Près de 4,4 mill[...]

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

En attendant de se prononcer définitivement, la chambre spéciale qui arbitre le désaccord entre la Côte d'Ivoire et le Ghana sur leur frontière maritime a rendu des mesures conservatoires, le 25 a[...]

Togo : jour de vote à Lomé

Les électeurs togolais étaient appelés aux urnes aujourd’hui pour désigner leur futur président. Le taux de participation déterminera l'écart entre les deux candidats favoris,[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara investi candidat de la coalition au pouvoir pour la présidentielle

Le président sortant Alassane Ouattara a été investi samedi à Abidjan "candidat unique" de la coalition au pouvoir en Côte d'Ivoire pour l'élection présidentielle d'octobre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090204T145351Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090204T145351Z from 172.16.0.100