Extension Factory Builder
16/01/2009 à 20:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les commandants dissidents de la rébellion annoncent la 'fin de la guerre' Les commandants dissidents de la rébellion annoncent la "fin de la guerre" © AFP

Les commandants dissidents de la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) emmenés par le chef d'état-major, Bosco Ntaganda, ont annoncé dans un communiqué publié à Goma (est de la RD Congo) "la fin de la guerre".

"Nous membres de l'état-major du CNDP devant le peuple congolais tout entier déclarons (. . . ) la fin, à dater de ce jour, 16 janvier 2008, des hostilités entre CNDP et FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo)", affirment dans un communiqué une douzaine de commandants du CNDP.

Cette déclaration a été lue à l'issue d'une réunion avec des chefs militaires des FARDC, le ministre de l'Intérieur, Célestin Mbuyu, et le chef d'état-major des forces rwandaises, James Kabarebe.

Le CNDP est en crise ouverte depuis l'annonce, le 5 janvier, par M. Ntaganda, du limogeage pour "mauvais leadership" de son chef historique, Laurent Nkunda.

Ce dernier a depuis affirmé que M. Ntaganda n'avait "plus d'ordre à donner" au sein du mouvement.

Les commandants, dont la déclaration a été lue par le Colonel Esaïe Munyakazi, mettent "dès cet instant à la disposition du Haut Commandement des FARDC toutes les forces combattantes du CNDP en vue de leur intégration au sein de l'armée nationale".

Ils demandent notamment au gouvernement "d'accéler la promulgation de la loi d'amnistie couvrant les faits insurrectionnels de la guerre conformément à l'acte d'engagement de Goma (janvier 2008)".

Ils affirment aussi que leurs forces "sont prêtes à participer à la mise en oeuvre du plan conjoint contre les FDLR", les miliciens hutus rwandais réfugiés en RDC depuis le génocide de 1994, et dont la présence en RDC est l'un des gros problèmes entre Kinshasa et Kigali.

Ces commandants, originaires de la région du Masisi (fief de Bosco Ntaganda mais aussi de Rutshuru (région de Nkunda), annoncent aussi la "levée de toutes les barrières par le CNDP et les FARDC pour faciliter la libre circulation des personnes et des biens dans la province du Nord Kivu et le retour des déplacés".

La partie du CNDP restée fidèle à Nkunda n'était pas joignable vendredi soir pour commenter cette déclaration.

A Nairobi, les pourparlers entre le CNDP et le gouvernement de Kinshasa ont été une nouvelle fois suspendus vendredi, sans qu'aucun accord commun de cessez-le-feu n'ait été signé, et reprendront le 25 janvier, selon la médiation.

Le ministre congolais de l'Intérieur a indiqué vendredi soir à l'AFP que "Nairobi n'est pas fini". "Nous sommes ouverts à la paix, nous signons avec toute personne qui veut la paix", a-t-il dit.

A la télévision nationale, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Lambert Mende a estimé que cette déclaration de fin de guerre était "une lueur d'espoir pour le peuple congolais".

S'adressant au "groupe de Nkunda", il l'a "appelé à la raison", assurant que "l'heure n'est plus de jouer au yo-yo".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

RDC : qui est responsable de la mort de Mamadou Ndala ?

RDC : qui est responsable de la mort de Mamadou Ndala ?

Près de neuf mois jour pour jour après les faits, le procès des accusés du meurtre du colonel congolais Mamadou Ndala s'est ouvert mercredi devant la cour opérationnelle militaire du Nord-Kivu.[...]

Séance académique

Un après-midi de septembre, quelque part à Kinshasa, une école supérieure de commerce est en effervescence. La raison en est simple : des étudiants doivent défendre leur travail[...]

RDC : manifestation contre la modification de la Constitution

Plus de deux mille personnes ont manifesté, samedi matin, à Kinshasa, contre l'intention prêtée au président Joseph Kabila de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.[...]

RDC : Joseph Kabila "réaffirme la tenue des élections conformément au calendrier arrêté"

Les élections en RDC se tiendront conformément au calendrier prévu. C'est ce qu'a affirmé Joseph Kabila jeudi aux Nations unies.[...]

RDC - Kimwaki (TP Mazembe) : "Ne pas laisser Sétif respirer"

Même s’il conserve toutes ses chances de disputer la finale de la Ligue des champions, le TP Mazembe, battu (1-2) par les Algériens de Sétif le 20 septembre, n’est pas forcément en[...]

RDC : l'AS Vita Club monte en puissance face au TP Mazembe

L’AS Vita Club, vainqueur de Sfax (2-1) le 21 septembre en demi-finale aller de la Ligue des champions, ne dispose pas des mêmes moyens que le TP Mazembe, son grand rival de Lubumbashi. Alors qu’une finale[...]

Évolution d'Ebola en RDC : Kinshasa et l'OMS ne parlent pas le même langage

Alors que les autorités congolaises affirment que l'épidémie est "en bonne voie d'être maîtrisée", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi qu'il[...]

RDC : Ebola a fait 40 morts, l'épidémie en voie d'être "maîtrisée"

L’épidémie d’Ebola a fait 40 morts dans une zone reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo où la maladie est en voie d’être[...]

RDC : remue-ménage à la tête de l'armée

Pas moins de 29 ordonnances ont été signées entre mardi et jeudi par le chef de l'État congolais, Joseph Kabila. Objectif : accélère la réforme de l'armée.[...]

RDC : appel au départ de Kabila, le gouvernement répond à l'Église catholique

Le porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende, a répondu jeudi au message des évêques du pays qui ont réitéré leur appel au départ en 2016 du président Kabila.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers