Extension Factory Builder
07/01/2009 à 05:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
John Atta-Mills investi président du Ghana John Atta-Mills investi président du Ghana © AFP

Le président sortant du Ghana John Kufuor doit passer le relais mercredi, après huit ans au pouvoir, à son successeur qui prêtera serment lors d'une cérémonie en présence de plusieurs chefs d'Etat africains.

Ce sera la deuxième fois en dix ans qu'un président élu transmettra le pouvoir à l'opposition à l'issue d'un scrutin, dans cette nation ouest-africaine de 23,5 millions d'habitants, érigée en modèle de démocratie pour l'Afrique.

John Atta-Mills, 64 ans, qui représentait l'opposition sous les couleurs du Congrès national démocratique (NDC) a remporté de justesse la présidentielle dont les résultats ont été annoncés samedi, face au candidat du pouvoir Nana Akufo-Addo.

Le président-élu est un juriste et ancien vice-président du capitaine Jerry Rawlings. Il se présentait au poste suprême pour la troisième fois, après avoir été défait en 2000 et 2004 par John Kufuor.

M. Kufuor, 70 ans, un démocrate tenace dont les efforts en matière de démocratie et d'économie ont été régulièrement salués par la communauté internationale, tire sa révérence après deux mandats de quatre ans, la limite constitutionnelle qu'il n'a pas cherché à repousser.

La cérémonie de passation de pouvoir doit avoir lieu sur la place principale d'Accra, Independance Square, décorée pour l'occasion aux couleurs du Ghana, vert, jaune, rouge et noir. De grandes tentes blanches sont dressées pour accueillir environ 5. 000 invités.

Parmi les présidents africains attendus figurent Laurent Gbagbo (Côte d'Ivoire), Umaru Yar'Adua (Nigeria), Blaise Compaoré (Burkina faso), Faure Gnassingbé (Togo), ou encore Ellen Johnson Sirleaf (Liberia).

Devraient également être présents le Premier ministre nigérien Seïni Oumaro et le ministre d'Etat marocain Mohamed El Yazghi.

Mark Malloch-Brown, secrétaire d'Etat britannique à l'Afrique, devait aussi faire le déplacement et représenter l'ancienne puissance coloniale dont le Ghana est devenu indépendant en 1957, Kwame Nkrumah devenant son premier président.

La présidentielle, qui s'est déroulée sans heurts malgré des tensions croissantes sur la fin qui avaient fait craindre des affrontements, a été unanimement saluée par les dirigeants étrangers.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a évoqué "un exemple admirable" de démocratie alors que l'année 2008, en Afrique, a été marquée par des violences post-électorales au Kenya et au Zimbabwe.

Bien que l'alternance du pouvoir au Ghana soit générale, le parlement ayant aussi basculé à la faveur du NDC à l'issue des législatives du 7 décembre, les observateurs s'attendent à une transition en douceur.

John Atta-Mills, qui a prôné le changement tout au long de sa campagne, s'est engagé lundi à "continuer les projets initiés par le président Kufuor, maintenir la paix et la stabilité et promouvoir l'unité".

Aucun changement de cap majeur n'est attendu dans le domaine de l'économie, mais la nouvelle équipe devra composer avec la crise financière internationale et apporter des réponses satisfaisantes à l'électorat populaire qui l'a portée au pouvoir, estimait Yaw Kwakwa, analyste du cabinent Generation Investment.

"Leur arrivée au moment de la crise financière signifie que des entrées de capitaux seront probablement retardées", a-t-il relevé.

John Atta-Mills aura également pour tâche de gérer, à partir de 2010, le début de la production commerciale de pétrole découvert au large des côtes du pays en 2007. Cette découverte nourrit les espoirs de nombreux ghanéens qui rêvent d'une abondance rapide de pétrodollars.

Le Ghana est déjà un important producteur d'or et de cacao.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Ghana

Le cacao grimpe à son plus haut niveau en trois ans

Le cacao grimpe à son plus haut niveau en trois ans

Le cacao a atteint son plus haut niveau en trois ans (2000 livres la tonne à la Bourse de Londres et 3 234 dollars à celle de New York) grâce à une bonne demande mais aussi en raison d'un regain d'int&ea[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Mondial 2014 : la demande d'asile de Ghanéens au Brésil "sans fondement" selon Accra

Environ 200 Ghanéens ayant assisté à la Coupe du monde au Brésil ont fait une demande d'asile auprès des autorités brésiliennes, invoquant des violences religieuses dans leur[...]

Mondial 2014 : 193 Ghanéens demandent l'asile au Brésil

À chaque compétition internationale, le phénomène se répète. Cette fois, ce sont 193 supporteurs ghanéens qui ont demandé l'asile politique au Brésil après[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Football : les Africains ont-ils raté leur Coupe du monde ?

Après les éliminations lundi du Nigeria et de l'Algérie, il n'y a plus aucune sélection africaine au Brésil. Que retenir du parcours des cinqs représentants du continent qui ont[...]

Adel Amrouche : "Le Ghana ne méritait pas de se qualifier"

Le Ghana, quart de finaliste de la Coupe du Monde 2010, n’a pas dépassé le stade du premier tour, après sa défaite face au Portugal jeudi (1-2). Une élimination logique aux yeux[...]

Mondial 2014 : les stars africaines marquent aussi sur Twitter !

Le match le plus populaire, le joueur le plus suivi, le joueur le plus interactif pendant le Mondial 2014... La Coupe du monde des Africains se joue aussi sur Twitter. "Jeune Afrique" a fait le bilan de la[...]

Ghana : Boateng et Muntari exclus des Black Stars en plein Mondial

Kevin Prince Boateng et Sulley Muntari ont été exclus jeudi du Mondial par leur fédération. Les Black Stars se tirent ainsi une balle dans le pied, à quelques heures du match contre le Portugal[...]

Commissions Vérité : à quoi servent-elles ?

Depuis le 9 juin dernier, l'Instance Vérité et Dignité est en marche en Tunisie. Une dizaine d'autres commissions du même genre ont déjà été mises en place sur le continent.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers