Extension Factory Builder
27/12/2008 à 10:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, a dénoncé samedi d'un ton extrêmement ferme tous ceux qui s'en sont mis "plein les poches" sous le régime du président décédé Lansana Conté, assurant que les "coupables de détournement" seraient "châtiés".

Ce premier discours public, en forme de réquisitoire, a été prononcé au camp militaire Alfa Yaya Diallo de Conakry, devant un millier de personnes représentant les partis politiques, syndicats, organisations de la société civile et confessions religieuses du pays.

La réunion prévue de la junte avec les émissaires de la communauté internationale, qui devait avoir lieu à la mi-journée, a été reportée à mardi.

"Toute personne qui veut détourner le bien de l'Etat à son profit, s'il est pris, il sera jugé et châtié devant le peuple", a affirmé le capitaine Camara, à la tête des militaires qui ont mené un coup d'Etat sans violence mardi, au lendemain de la mort de Lansana Conté.

Ses attaques ont épargné le chef de l'Etat et chef suprême des armées, le défunt général Conté qui dirigea le pays pendant 24 ans. Il a même fait observer une minute de silence, debout, à sa mémoire.

En revanche, le capitaine Camara s'en est pris aux "ministres qui ont pillé ce pays, qui ont fait des buildings, des comptes un peu partout. . . ". "Au moment où le président était fatigué, tous les gens qui l'ont entouré se sont remplis les poches", a-t-il accusé, parlant sans note.

Des "bravo" ou des "merci" fusaient du parterre de représentants de la société guinéenne, assis en plein soleil sur des chaises en plastique, dans la cour de l'école militaire défraîchie, lorsqu'il s'engageait à faire un "audit" des finances publiques ou à lutter contre les trafiquants de drogue.

Le président autoproclamé de la Guinée a assuré que le coup d'Etat avait été mené du fait de la "corruption notoire du gouvernement", de "l'irresponsabilité et l'incapacité notoires de l'Assemblée nationale" qui s'était refusée à organiser les législatives initialement prévues en 2007.

Souhaitant "une belle élection libre et transparente", il a invité les partis à proposer leurs "projets de société" et à discuter entre eux de l'organisation des législatives. "Vous allez nous dire à quel moment" le scrutin doit avoir lieu, a-t-il ajouté.

Puis il a annoncé la renégociation des contrats miniers, fondamentaux pour le pays qui abrite plus du tiers des réserves mondiales de bauxite, et d'importantes réserves d'or, de diamant, de fer et de nickel. Il n'y aura "plus d'extraction" d'or jusqu'à nouvel ordre, a-t-il dit.

Quant au Port autonome de Conakry, il est également concerné par une "révision des contrats" par des experts et leur éventuelle "annulation".

Si l'action des putschistes a été condamnée par la communauté internationale, ils ont en revanche reçu vendredi le soutien clair et net du dirigeant d'un influent pays voisin, le Sénégal.

Le président Abdoulaye Wade, 82 ans, juge que "ce groupe de militaires mérite d'être soutenu". Le capitaine Camara lui a paru être "un jeune pur qui veut bien faire et qui n'a pas d'ambition politique".

Et "c'est la première fois que des militaires (guinéens) disent: +on organise des élections et on rentre dans les casernes+", a-t-il affirmé, appelant la communauté internationale à "les prendre au mot".

A Conakry, la junte avait déjà engrangé de nombreux soutiens plus ou moins explicites. "Nous prenons acte" de la prise effective du pouvoir par l'armée: cette formule a été utilisée par quasiment tous les partis d'opposition et les syndicats qui avaient mené la contestation contre le régime de Lansana Conté.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Guinée

Le favipiravir ou Avigan, une vraie piste thérapeutique contre le virus Ebola ?

Le favipiravir ou Avigan, une vraie piste thérapeutique contre le virus Ebola ?

Pour la première fois testé sur l'Homme, un antiviral aux résultats mitigés pourrait, somme toute, être une piste thérapeutique contre le virus Ebola.[...]

Ebola : à Bruxelles, les pays touchés demandent un "plan Marshall" pour se relever

Alors que l'épidémie d'Ebola s'éternise en Afrique de l'Ouest, une conférence des acteurs de la lutte contre le virus s'est tenu ce mardi à Bruxelles. Les trois pays les plus touchés[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Guinée : un imam jugé pour violences sur un agent de la lutte contre Ebola

Les soignants d'Ebola sont de plus en plus victimes d’actes de violences commis par les populations en Guinée. Le procès d’un imam inculpé pour coups et blessures sur un agent s’ouvre ce[...]

Lettre ouverte à tous les Guinéens

Béa Diallo est élu au Parlement belge et échevin d'Ixelles. Oui, Depuis plusieurs années déjà, notre pays est confronté à un défi immense : il doit atteindre de[...]

Moi, Aïssatou, Guinéenne régularisée au Maroc, mais toujours en sursis

Aïssatou Barry est une migrante guinéenne qui a survécu à l'enfer du tristement célèbre camp de Gourougou, dans le nord du Maroc, qui abrite les migrants clandestins voulant rallier [...]

Sondage : votez pour le meilleur joueur de la CAN 2015 !

La CAN 2015 s'est achevée dimanche avec la victoire in extremis de la Côte d'Ivoire en finale face au Ghana (9-8 au t.a.b.). Quel joueur vous a le plus marqué depuis le début de la compétition, le[...]

Cellou Dalein Diallo : "L'opposition guinéenne n'a plus que la rue comme recours"

À l’approche de la présidentielle guinéenne – qui devrait se dérouler avant la fin de l’année – l’opposition durcit le ton et réclame plus de dialogue avec[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique TV

Toutes les vidéos
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20081227T175546Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20081227T175546Z from 172.16.0.100