Extension Factory Builder
21/12/2008 à 15:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Demande de prolongation de trois ans du mandat du président Tandja Demande de prolongation de trois ans du mandat du président Tandja © AFP

Des milliers de manifestants ont demandé dimanche à Niamey au parlement de "prolonger de trois ans" le mandat du président Mamadou Tandja qui expire en décembre 2009.

"Nous, citoyens et citoyennes, suggérons aux institutions de la république, à la classe politique et à la société civile, une transition politique de trois ans allant du 22 décembre 2009 au 22 décembre 2012", indique une déclaration lue par Boubacar Mazou, un organisateur de la manifestation qui a eu lieu dimanche à Niamey et à laquelle M. Tandja n'a pas participé.

Cette demande a été faite le jour du 4ème anniversaire du second mandat du président Tandja et en présence du Premier ministre Seïni Oumarou et des membres du gouvernement.

La déclaration propose "le maintien en l'état de toutes les institutions de la république jusqu'en 2012", notamment le parlement dirigé par Mahamane Ousmane, le principal allié du régime.

Pendant cette transition, il sera mis en place "un gouvernement d'entente nationale" et élaboré une constitution pour une sixième république, poursuit la déclaration. Aucune élection ne serait organisée dans cette période, mentionne la déclaration.

"Nous demandons au président de la république d'accepter notre humble proposition et à l'assemblée nationale de la prendre en compte dans son ordre du jour, lors de ses prochaines sessions, pour statuer définitivement sur sa faisabilité", indique la déclaration.

Selon les manifestants, cette prolongation doit permettre à M. Tandja de "régler l'insécurité au Nord (rébellion touareg)", de "parachever" un second pont à Niamey, une raffinerie à Zinder, l'exploitation du gisement de pétrole à Diffa, du gisement d'uranium d'Imouraren (nord) et un barrage sur le fleuve Niger.

La constitution nigérienne ne prévoit aucune prolongation du mandat présidentiel et interdit à M. Tandja de briguer un troisième mandat puisqu'en fin décembre 2009, date de la prochaine présidentielle, il aura effectué deux quinquennats successifs depuis 1999.

Le président a plusieurs fois promis de se retirer à la fin de son mandat.

Plusieurs organisations de la société civile ont estimé que, dans le cas contraire, il violerait son serment sur le Coran (livre saint des musulmans) et serait passible de la Haute cour nationale de justice.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Niger

Niger : des artistes chantent contre les violences communautaires

Niger : des artistes chantent contre les violences communautaires

Dix jours après de graves émeutes anti-chrétiennes consécutives à la publication de la caricature du prophète Mahomet en une du journal "Charlie Hebdo", plusieurs artistes nig&[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

Niger : libération des 90 opposants arrêtés après un rassemblement interdit

Quatre-vingt dix manifestants arrêtés dimanche à Niamey lors d'un rassemblement politique interdit par les autorités ont été remis en liberté, a-t-on appris vendredi auprès[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

Mgr Judes Bicaba, évêque burkinabè : "Après un incendie, les braises ne s'éteignent pas tout de suite"

Monseigneur Judes Bicaba préside depuis 2005 le diocèse de Dégoudou dans le nord du Burkina Faso. Il revient pour Jeune Afrique sur les évènements des 16 au 18 janvier au Niger, où 45[...]

Sécurité : à Niamey, la communauté internationale s'est réunie contre Boko Haram

Une vingtaine de pays et d'organisations régionales et internationales se sont réunies ce mardi à Niamey pour tenter de mettre sur pied une force multinationale efficace contre l'avancée du groupe[...]

Niger : deuil national de trois jours après les manifestations meurtrières anti-"Charlie Hebdo"

Un deuil national de trois jours a été décrété par le gouvernement nigérien à compter de ce lundi en mémoire des dix personnes tuées lors des manifestations des 16[...]

Niger : 45 églises incendiées dans les émeutes anti-"Charlie Hebdo" à Niamey

Selon la police nationale nigérienne, quarante-cinq églises ont été incendiées samedi, à Niamey, durant les manifestations contre la caricature de Mahomet publiée en une de[...]

Niger : pourquoi les manifestations anti-"Charlie Hebdo" ont été si violentes

Les violentes émeutes contre la une de "Charlie Hebdo" ont fait dix morts au Niger. À la colère contre l'hebdomadaire français, villipendé par des islamistes pour avoir[...]

Niger : tirs de gaz lacrymogènes à Niamey pour disperser une manifestation interdite de l'opposition

La police nigérienne a tiré des gaz lacrymogènes dimanche pour disperser un petit groupe de manifestants de l'opposition réunis à Niamey malgré l'interdiction de leur marche par les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20081221T155614Z from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20081221T155614Z from 172.16.0.100