Extension Factory Builder
06/12/2008 à 09:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Aïd el-Kébir: la 'fièvre du mouton' bat son plein Aïd el-Kébir: la "fièvre du mouton" bat son plein © AFP

A quelques jours de la grande fête musulmane de l'Aïd el-Kébir (ou Aïd al-Adha), la "fièvre du mouton" bat son plein au Maroc, où plusieurs millions de moutons et de chèvres seront sacrifiés mardi pour honorer la tradition.

Selon des chiffres officiels, quelque 5 millions d'ovins (4,6 millions) et de caprins (400. 000) devraient être achetés cette année par les Marocains pour célébrer, en famille et pendant plusieurs jours, le sacrifice d'Abraham.

Celui-ci était sur le point d'immoler son fils (Ismaël ou Isaac, selon les versions) lorsque Dieu, ayant constaté son obéissance, a arrêté son bras et lui a donné un mouton à égorger à la place.

La fête devrait générer en 2008 un chiffre d'affaires supérieur à 7 milliards de dirhams (640 millions d'euros), ce qui représente un coup de fouet pour l'économie rurale et les petits métiers attachés à l'Aïd (aiguiseurs de couteaux, bouchers itinérants, tanneurs, etc. ).

Les animaux, selon les spécialistes, sont plus chers que l'an dernier.

Pourtant, toutes les catégories sociales respectent la tradition. Rares sont les exceptions et les plus pauvres empruntent pour acheter un mouton ou, à défaut, une chèvre.

Les sommes en jeu sont importantes -il faut compter de 2. 500 à 5. 000 dirhams (de 227 à 454 euros) voire plus pour un bélier- et pèsent lourdement sur les finances des plus défavorisés.

Mais la pression sociale est forte et il est difficile d'ignorer l'Aïd. "Que faire de la journée de l'Aïd si l'on n'a pas chez soi un mouton à découper?", demandait jeudi le quotidien L'Opinion (pro-gouvernemental), soulignant que "se résigner à humer les brochettes du voisin est un inimaginable supplice à la limite de l'humiliation".

Le week-end précédant la fête est celui au cours duquel les transactions sont les plus frénétiques, avec une ruée des citadins vers les campagnes, voire les montagnes de l'Atlas, pour acheter le meilleur animal au meilleur prix.

L'offre, en tous cas, devrait largement excéder la demande et le ministère de l'Agriculture s'est voulu rassurant. Environ 4,3 millions de têtes d'ovins mâles et 2,5 millions d'agnelles et de caprins seront cette année proposées à la vente.

L'état sanitaire des animaux est satisfaisant grâce à une vigoureuse campagne de vaccination qui a permis d'immuniser 19 millions de bêtes (sur un cheptel total de 22 millions de têtes) contre la peste des petits ruminants (PPR, peste ovine).

Les autorités ont tout de même rappelé quelques indices permettant de repérer les animaux malades: augmentation de sa température, perte d'appétit, écoulements nasaux et oculaires, difficultés respiratoires, lésions buccales. . .

Le bélier âgé d'un an (khrouf), doté si possible de belles cornes, est l'animal le plus demandé. Ceux qui ont moins d'argent achètent des brebis, voire des chèvres. Le mouton de race Sardi est le plus cher, devant ceux de races Timahdit ou Bergui.

Mais quelle que soit la race, tout le monde y trouvera son compte, quitte à s'endetter pour longtemps. A ce sujet, L'Opinion suggérait "que l'on revienne à un esprit convivial et fraternel à l'occasion de la fête, afin que le riche offre un mouton au pauvre". Comme le recommande d'ailleurs la religion musulmane.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Maroc

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Sans renier l'héritage de son père, indéboulonnable ministre de Hassan II, Abdelmalek Alaoui ne doit sa réussite qu'à son talent. Fondateur de Global Intelligence Partners, il consei[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

"Les Tribulations du dernier Sijilmassi" : "burn out" sous le burnous avec Fouad Laroui

Qui n'a jamais eu envie de changer de vie ? Un ingénieur marocain, héros du dernier livre de notre collaborateur Fouad Laroui, en lice pour le Goncourt, y est bien résolu. Mais de la coupe aux[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Maroc : le rappeur Mouad Belghawat, alias Lhaqed, est sorti de prison

Le rappeur marocain Mouad Belghawat est libre. Lhaqued, de son surnom, est sorti de prison jeudi après avoir purgé une peine de quatre mois pour atteinte à agent des forces de l'ordre.[...]

Maroc : nouveaux appels a l'abandon des poursuites contre le journaliste Ali Anouzla

À l'occasion du premier anniversaire de l'interpellation d'Ali Anouzla, journaliste marocain poursuivi pour aide au terrorisme, son comité de soutien et 12 ONG tunisiennes ont de nouveau réclamé[...]

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous[...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Maroc : Brahim El Mazned, 47 ans, les festivals berbères

Derrière le manager culturel, connu sous la casquette de directeur artistique du festival Timitar d'Agadir, il y a l'ethnologue, celui qui a sillonné toute l'Afrique, allant à la rencontre des[...]

Maroc : Mounir Kejji, 42 ans, le désenclavement rural

Né à Goulmima, non loin d'Errachidia, il a été tour à tour militant universitaire, associatif et politique. Aujourd'hui, Mounir Kejji veut se consacrer au désenclavement des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex