Extension Factory Builder
23/04/2015 à 14:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Robert Mugabe homophobe mais féministe ? Robert Mugabe homophobe mais féministe ? © Glez/J.A.

Résignés, les internautes zimbabwéens s’attardent davantage sur les photographies de leur président que sur sa politique. Sur le dernier cliché à la mode, Robert Mugabe semble porter des attributs de femmes…

L’Afrique n’échappe pas au règne du buzz, et plus particulièrement à la dictature de l’image, que celle-ci soit l’œuvre d’un paparazzi, d'un nombriliste "selfie addict" ou d'un adepte de montages grossiers. Est-ce parce qu’il est nonagénaire que la frêle silhouette du président du Zimbabwe est scrutée à chaque instant ? Est-ce la vacuité de son discours politique qui fait qu’on ne s’arrête qu’aux détails croustillants de ses exhibitions ?

Ces derniers jours, en tout cas, les internautes ne commentent guère le dégoût du président en exercice de l’Union Africaine face aux dramatiques violences xénophobes qui se répètent en Afrique du Sud. Ils ne relaient guère le mystère qui entoure les raisons profondes de sa visite en Algérie. Ils rebondissent à peine sur le refus du vieux Bob, le 10 avril dernier, à l'issue d'une visite d'État en Afrique du Sud, de parler à un journaliste "pâle", indiquant qu’il n’avait pas "envie de voir une tête de Blanc". De quoi, pourtant, relativiser quelque peu sa condamnation de la xénophobie

Éclipse totale

Non, ce qui fait bruisser la Toile, c’est un cliché déjà baptisé "Miss Roberta Mugabe". Sur cette photo prise début avril à la base aérienne Waterkloof, à Pretoria, le président zilmbabwéen semble y porter d’élégantes boucles d’oreilles en forme de gouttes dorées et de longs cheveux soigneusement séparés par une raie au sommet du crâne. Robert (Roberta) aurait-il (elle) attendu 91 ans pour se découvrir des tentations de travestis ? S’agirait-il d’un "fake", un de ces photomontages que les geeks tentent de faire passer pour des clichés authentiques ? Que nenni.

Robert Mugabe à pretoria, le 7 avril 2015. © AP/Sipa

Absolument pas retouchée, cette photographie n’est qu’une banale illusion d’optique. Banale mais particulièrement frappante : la femme - dont l'identité reste préservée - qui arbore cette tignasse et ces bijoux se situe derrière le président, aussi parfaitement alignée sur lui et l’objectif du photographe que le soleil sur la lune et la terre lors d’une éclipse totale.

Un nouveau mème

Robert Mugabe ne ratant jamais une occasion de s’en prendre à l’ancien colon britannique, la publication londonienne "Daily Mail" n’a pas manqué d’ironiser sur ce cadeau du hasard (ou d’un photographe particulièrement coquin). Comme une allusion aux velléités du vieux dirigeant de sélectionner, dans sa famille, une successeuse, le journal a titré "J’ai dit que j'avais besoin d’un nouvel héritier", jouant sur les mots "heir"(héritier) et "hair" (cheveux)…

Lorsqu’il s’agit des images du président zimbabwéen, les internautes font feu de tout bois. Le 4 février, à l'aéroport d'Harare, devant des centaines de partisans et des journalistes, Robert Mugabe se prenait les pieds dans un tapis à l’issue d’un discours. L’agence Associated Press affirme que les services de sécurité auraient, sur place, contraint nombre de photographes à supprimer les images de leur chef à quatre pattes. Peine perdue. Le cliché est non seulement apparu sur internet, dans sa version originale, mais aussi dans une kyrielle de détournements, donnant naissance à un "mème". Sur quelques photomontages, on découvre ainsi Robert Mugabe sur une planche de surf, sur une piste de danse ou sur un balai volant, façon Harry Potter…

>> Retrouvez ici tous les dessins de Damien Glez

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Zimbabwe

À la tête de l'Union africaine, Robert Mugabe en profite pour plaider ses causes dans le monde entier

À la tête de l'Union africaine, Robert Mugabe en profite pour plaider ses causes dans le monde entier

De retour sur le devant de la scène internationale depuis qu'il occupe la présidence tournante de l'Union africaine, le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, multiplie les voyages et profite de tout[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Zimbabwe - 18 avril 1980 : Bob Marley et Mugabe célèbrent l'indépendance de la dernière colonie européenne d'Afrique

Le Zimbabwe est le dernier pays du continent à se libérer du joug du colonisateur occidental. Une indépendance arrachée dans la douleur après plus de dix années de lutte armée.[...]

En Afrique du Sud, Robert Mugabe attaque l'Occident et les Nations unies

En Afrique du Sud pour une visite historique de deux jours sous le signe de l'économie, le président zimbabwéen et chef de l'Union africaine, Robert Mugabe, en a profité pour décocher quelques[...]

Une "fille-de" à la tête du Zimbabwe ?

Dans sa stratégie de monarchisation du pouvoir zimbabwéen, Robert Mugabe change son fusil d’épaule. À mots couverts et visages découverts, il met en lumière l’alternative[...]

Afrique du Sud : la statue de Cecil Rhodes ou l'indéboulonnable problème de l'héritage colonial

La statue du colon Cecil Rhodes devant l'université du Cap provoque la colère des étudiants sud-africains. La polémique monte, d'autant plus que Robert Mugabe pourrait s'en mêler.[...]

Robert Mugabe en visite d'État en Algérie

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.[...]

Zimbabwe : Robert Mugabe, l'homme qui n'aimait pas les Blancs (et inversement)

Diabolisé par les Européens, le président du Zimbabwe et de l'Union africaine, Robert Mugabe, incarne jusqu'à l'obsession le rejet des anciens colons, de l'Occident et de ses diktats. Pourquoi[...]

Zimbabwe : Mugabe, un Castro africain

Ce sont les deux ultimes dinosaures de l'ère anti-impérialiste, les oubliés du grand dégel qui a suivi la chute du mur de Berlin. Même âge, ou presque, même personnalité[...]

Robert Mugabe fête ses 91 ans et s'en prend aux réserves animalières des Blancs

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, dont la réforme agraire des années 2000 a été marquée par la violente éviction de milliers de fermiers blancs, a profité[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces