Extension Factory Builder
01/10/2014 à 19:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Ouganda, paradis du tourisme 'gay friendly' ? Pas encore... L'Ouganda, paradis du tourisme "gay friendly" ? Pas encore... © Glez/J.A.

Les homosexuels révulsent une frange des autorités ougandaises, mais le secteur du tourisme ne dédaigne pas le contenu de leurs portefeuilles. Schizophrénie politique ?

Certains responsables ougandais confondraient-ils sensibilité homosexuelle et pratiques sadomasochistes ? Alors que les évolutions récentes de la législation nationale tendent à "flageller" les gays, la stratégie touristique du pays essaie de les caresser dans le sens du poil. L’Office du tourisme ougandais entend bien attirer les clients homosexuels vers sa "perle de l'Afrique", rappelant à l'envi qu'on ne vérifie pas les orientations charnelles à l'aéroport de Kampala. Or, signe de "stigmatisation positive" ou pas, la segmentation contemporaine du secteur identifie un marché spécifique à cette "communauté".

Selon l’agence américaine "Community Marketing", le tourisme gay friendly cerne un segment de clientèle d'autant plus essentiel qu'il concernerait des populations à forts revenus et à charges familiales relativement réduites. On parle ainsi de "DINK" (double income, no kids) pour évoquer les couples à double revenu et sans enfant qui dépensent les "pink dollars" tant convoités. Dans le domaine des voyages, s’il est scabreux de qualifier la dimension "sexuelle" d'un tourisme, nul doute que l’identification des sensibilités intimes peut conduire à la sélection d'un achalandage - clientèle de passage - à forte valeur ajoutée. Bref, l'homosexuel est devenu une cible spécifique pour le tourisme, en témoigne la création de sites de réservation comme Reservasgays.com.

Marketing oblige

Marketing oblige, ce sont donc plusieurs représentants du tourisme ougandais qui rencontraient, le 8 septembre dernier, à New York, l'International Gay and Lesbian Travel Association (IGLTA), le plus important regroupement professionnel du voyage dédié spécifiquement aux prospects homosexuels. Une association qui, jusque-là, conseillait aux voyageurs de leur cible d'être prudents s'ils décidaient de se rendre dans cette zone qualifiée d'"homophobe". Et pour cause...

Il y a quelques semaines, par la voix de son secrétaire d'État John Kerry, les États-Unis comparaient un projet de loi ougandais antihomosexualité aux législations de l'Allemagne nazie. La Cour constitutionnelle ougandaise annulait finalement la procédure, pourtant après promulgation par le président Yoweri Museveni. Depuis l’époque coloniale britannique, les relations homosexuelles sont déjà passibles, en Ouganda, de la prison à vie et des députés envisagent de soumettre à nouveau une loi plus répressive au Parlement.

Deux poids deux mesures

"L'Ouganda a été mal compris sur ces sujets", déclament en substance les voyagistes gênés dans le développement du secteur du tourisme qui représente 8,4% du PIB. Mais à trop vouloir démontrer et démonter le malentendu, certains tour-opérateurs enfoncent le clou des amalgames en expliquant que la loi dénoncée visaient moins les homosexuels que les... pédophiles. Un magma rhétorique qui scandalise davantage les groupes de défense des gays et lesbiens dont l'indignation plombe toujours l’image de l'Ouganda à l’international. Déjà, les militants homosexuels ougandais considèrent que l'initiative des professionnels du tourisme incite les autorités à faire deux poids deux mesures. Les devises monétaires des LGBT étrangers seraient les bienvenues, au moment même où les politiciens et leurs relais évangélistes cherchent comment mieux châtier les homos locaux.

L'Ouganda deviendra-t-il une destination de vacances prisée par les homosexuels ? Encore faudrait-il que la mouvance homophobe ougandaise laisse le secteur du tourisme aller au bout de sa stratégie. Les initiatives récentes de l'Office du tourisme ougandais ont fait grincer bien des dents...

________

Par Damien Glez

>> Retrouvez ici tous les dessins de Damien Glez


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ouganda

Ouganda : pénis à géométrie variable

Ouganda : pénis à géométrie variable

La sexualité n’est pas simple pour les mâles ougandais. Ni pour les hétérosexuels qui ne trouvent pas de préservatifs à leur taille, ni pour les homosexuels qui ne trouvent pas de c[...]

Ouganda : plusieurs attentats à la bombe déjoués, selon la police

La police ougandaise a annoncé dimanche avoir déjoué des attentats à la bombe dans le pays en arrêtant la veille des islamistes shebab, une affirmation confirmée par l'ambassade[...]

Ouganda : un attentat des islamistes somaliens shebab déjoué

Les forces de sécurité ougandaises ont déjoué "un attentat imminent" planifié par une cellule des islamistes somaliens shebab liés à Al-Qaïda, a indiqué[...]

HRW dénonce le viol et l'exploitation sexuelle de Somaliennes par des soldats de l'Amisom

Des soldats de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom) ont abusé et exploité sexuellement des femmes et jeunes filles somaliennes sur leurs bases de Mogadiscio, affirme l’ONG Human Rights[...]

E-santé : le top 5 des applications mobiles en Afrique

Recevoir des informations sur son dossier médical en temps réel, géolocaliser le médecin le plus proche, tout savoir sur les symptômes d'Ebola. Grâce aux smartphones, les Africains[...]

Ouganda : le rappeur Bobi Wine interdit de séjour au Royaume-Uni pour homophobie

Le rappeur ougandais Bobi Wine s'est vu refuser un visa pour le Royaume-Uni en raison de déclarations homophobes, que des citoyens britanniques ont dénoncées dans une pétition signée par plus[...]

La LRA de Joseph Kony "survit" dans le sud-est de la Centrafrique

La guérilla ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) continue de semer la terreur dans le sud-est de la Centrafrique, notamment grâce à certains éléments de[...]

Ouganda : la loi anti-homosexualité va repasser devant le Parlement

La loi anti-homosexualité ougandaise, annulée pour des raisons de procédure par la Cour constitutionnelle, va passer une nouvelle fois devant le Parlement, a annoncé mardi sa présidente.[...]

Ouganda : Gay Pride au bord du lac Victoria, le pouvoir contre-attaque

Dansant sur les bords du lac Victoria pour leur Gay Pride, les militants de la cause homosexuelle en Ouganda ont célébré samedi l'annulation d'une nouvelle législation anti-homosexualité mais[...]

Ebola : un cas suspect signalé en Ouganda

Désormais considéré comme une "urgence de santé publique mondiale", l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest depuis janvier, s'approche d'autres régions[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers