Extension Factory Builder
05/04/2014 à 19:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président rwandais, Paul Kagamé. Le président rwandais, Paul Kagamé. © Vincent Fournier/JA

Christiane Taubira devait représenter la France lors des commémorations du génocide, lundi 7 avril. Mais suite aux déclarations du chef de l'État rwandais, Paul Kagamé, dans Jeune Afrique, la France a décidé d'annuler sa participation à ces cérémonies, attendues et préparées de longue date à Kigali.

Mis à jour le 06/04 à 12h.

À la veille du vingtième anniversaire du déclenchement du génocide au Rwanda, le chef de l'État Paul Kagamé a accordé une interview à Jeune Afrique, dans son édition n° 2778, en kiosques du 6 au 13 avril. Il y évoque, entre autres sujets, la relation douloureuse qu'a entretenu son pays avec la France et expose sans ambiguïté le rôle qu'il estime être celui de cette dernière dans le génocide.

"Les puissances occidentales aimeraient que le Rwanda soit un pays ordinaire, comme si rien ne s’était passé, ce qui présenterait l’avantage de faire oublier leurs propres responsabilités, mais c’est impossible. Prenez le cas de la France. Vingt ans après, le seul reproche admissible à ses yeux est celui de ne pas en avoir fait assez pour sauver des vies pendant le génocide", nous a-t-il déclaré le 27 mars dernier. "C’est un fait, mais cela masque l’essentiel : le rôle direct de la Belgique et de la France dans la préparation politique du génocide et la participation de cette dernière à son exécution même."

Paul Kagamé estime également que la responsabilité des soldats français va plus loin que ce que la France a toujours admis. "Interrogez les rescapés du massacre de Bisesero en juin 1994 et ils vous diront ce que les soldats français de l’opération Turquoise y ont fait. Complices certes, à Bisesero comme dans toute la zone dite 'humanitaire sûre', mais aussi acteurs."

Suite à ces déclarations, la France a décidé, samedi 5 avril, d'annuler sa participation officielle aux commémorations du génocide, qui doivent débuter lundi. Elle devait y être représentée, entre autres, par Christiane Taubira, ministre de la Justice.

La une du J.A. n° 2778 (cliquer sur l'image pour accéder au sommaire du numéro) :

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Rwanda

Rwanda - Affaire Habyarimana : un témoin disparaît au Kenya

Rwanda - Affaire Habyarimana : un témoin disparaît au Kenya

Émile Gafirita, ancien militaire de l'armée rwandaise qui doit être entendu par la justice française dans le cadre de l'affaire de l'attentat contre l'avion de l'ancien président, Juvenal Habyar[...]

Rwanda : Kayije Kagame, l'innocence et la vertu

Cette jeune Rwandaise n'avait pas prévu de faire carrière dans le théâtre. Elle joue pourtant dans Les Nègres, de Jean Genet, sous la direction de Robert Wilson.[...]

RDC : les FDLR se déclarent disposés à se rendre à Kisangani pour y être cantonnés

Dans une correspondance datant du 3 novembre, dont "Jeune Afrique" a pu se procurer la copie, les rebelles rwandais des FDLR informent Kinshasa et la Monusco de leur "disponibilité" à effectuer[...]

Rwanda : noires douleurs, blanches dérives

Qu'est-il donc arrivé à Jane Corbin, journaliste britannique jusqu'ici réputée, experte en documentaires d'investigation pour la célébrissime émission Panorama,[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Le Rwanda va réintégrer la Ceeac

Sept ans après s'en être retiré, le Rwanda va réintégrer formellement la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (Ceeac), lors d'un sommet prévu les 24 et[...]

Rwanda : les pro-Kagamé lancent le débat sur le nombre des mandats présidentiels

Trois petits partis rwandais, proches du pouvoir, ont publiquement lancé le débat sur le maintien du président Paul Kagamé à la tête de l'État après 2017. Ils[...]

Rwanda : prison à vie pour un ex-membre de la garde de Paul Kagamé

Le lieutenant rwandais Joël Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle, a été condamné vendredi à la prison à vie pour "terrorisme" et "complot" contre le[...]

RDC - Rwanda : qu'est-ce qui bloque (encore) le désarmement des FDLR ?

Après la neutralisation du M23, la brigade d'intervention des Nations unies devait s'attaquer aux autres groupes armés notamment les rebelles rwandais FDLR. Mais les pays de la région ont décidé[...]

Rwanda : peines de prison à vie confirmées pour les chefs du parti de Habyarimana

Mathieu Ngirumpatse et Edouard Karemera, chefs du parti au pouvoir au Rwanda au moment du génocide contre les Tutsi de 1994, ont vu leurs peines de prison à perpétuité confirmées lundi par le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers