Extension Factory Builder
07/03/2014 à 11:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Germain Katanga, un chef milicien congolais. Germain Katanga, un chef milicien congolais. © AFP

Germain Katanga, commandant de la Force de résistance patriotique en Ituri (FRPI), dans le nord-est de la RDC, a été reconnu vendredi coupable de crimes contre l'humanité. Le verdict de la Cour pénale internationale (CPI), qui n'a pas retenu le viol en son encontre, précise que le condamné restera en détention en attendant la fixation des peines.

Mis à jour le 7 mars à 13 heures 35.

Après Thomas Lubanga, la Cour pénale internationale (CPI) tient son deuxième coupable. Le 7 mars, le juge président Bruno Cotte a prononcé le jugement dans l'affaire Germain Katanga. Le chef milicien de l'Ituri, dans le nord-est de la RDC, a été reconnu coupable "d'un certain nombre de crimes contre l'humanité", a confirmé à Jeune Afrique Paul Madidi, le porte-parole de la CPI en RDC.

Lire l'intégralité du jugement rendu par la CPI.

Germain Katanga, 35 ans, était poursuivi notamment pour trois chefs de crimes contre l'humanité (meurtre, esclavage sexuel et viol). "Pour n'avoir pas pu établir leur caractère international, la Cour l'a dédouané de certaines charges des crimes contre l'humanité comme le viol ou l'esclavage sexuel", a précisé Paul Madidi. "C'est surtout sa responsabilité dans l'attaque du village Bogoro, entre janvier et mars 2003, qui a été retenue", a-t-ajouté. Plus de 200 personnes avaient été tuées. Des femmes avaient également été violées et enlevées.

Une autre audience de la CPI est prévue dans un "délai raisonnable" pour fixer les peines retenues contre Germain Katanga, connu également sous le surnom de "Simba" (le lion, en swahili).

________

Par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour 'manquements graves'

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour "manquements graves"

 Ahmed Kalej Nkand a été démis de son poste d’administrateur directeur général de la Gécamines, en RD Congo, en raison "de manquements graves dans l’exercice de ses f[...]

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui [...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers